VDM (Vie de Mum)

Mon troisième bébé

Ce billet est le 200ème que je publie sur Happynaiss ! ❤

200 articles, certains d’entre eux font 5 000, 6 000 voire 10 000 mots, parce que comme certains lecteurs me le disent parfois en commentaire, je ne sais pas faire court 😉

Bientôt 5 ans que j’écris ici plus ou moins régulièrement, pour vous raconter mes prises de conscience, mes convictions et ma vie de maman de une puis de deux petits phénomènes… de quoi faire un ou deux romans !

Bon.

Ca tombe bien car c’est ce que je voulais vous dire aujourd’hui, pour le 200ème.

Si j’ai du mal à me dégager du temps pour l’écriture du blog, c’est, entre autre, parce que je consacre mon temps d’écriture à… un roman.

C’est mon rêve de petite fille le plus cher, d’écrire un livre.

D’aussi loin que je me souvienne, j’étais la fille avec  un bouquin dans son sac où qu’elle aille, posée dans un coin à lire pendant que le reste du monde buvait, riait, trinquait, dansait et se disputait.

Déjà à l’école primaire, quand tout le monde râlait à l’évocation du mot « rédaction », je jubilais intérieurement, attendant le sujet avec impatience.  A l’extérieur, je faisais semblant de râler comme les autres bien-sûr.

Je me rappelle  très bien de l’urgence avec laquelle je couchais les mots sur ma feuille, pour pouvoir dire tout ce que j’avais à dire pendant le temps imparti, et la sensation douloureuse dans mes doigts serrés sur mon stylo plume, là où ma boule d’écriture était toute gonflée par mon avidité de mots.

Je me souviens de certaines appréciations de mon maître de CM2. Je me souviens de ma mère qui corrigait parfois mes rédactions et de son rire le jour où elle a qualifié mon style « d’un peu ampoulé ». Ca veut dire quoi maman, un style ampoulé ? C’est quand t’as 8 ou 9 ans, que tu dévores romans sur romans et que tu essayes de t’approprier des tournures de phrases alambiquées avec plus ou moins de succès.

Je me rappelle de mon logiciel « l’Atelier du livre » sur Windows 98, sur lequel j’écrivais ma prose et y ajoutais mes illustrations. Ce que je préferais écrire, c’était les descriptions physiques des personnages ou des paysages longues comme le bras ; pourtant que je lisais des romans, je sautais toujours les descriptions pour aller plus vite à l’action.

Je me souviens de la première histoire « de filles », inspirée de la chick-lit que j’adorais à l’époque, que je publiais sur internet anonymement, épisode par épisode.

Et puis, il y a eu des cahiers et des pages word noircies de petits morceaux d’histoires jamais abouties. Des idées jetées en vrac sur le papier, des impressions et des émotions que je voulais conserver, des souvenirs douloureux que je voulais décharger, des rencontres de personnes croisées au hasard et qui m’inspiraient. Des pages à droite à gauche perdues entre deux TO-DO listes sur des bloc notes laissés à l’abandon.

Tout ce temps, je considérais l’écriture d’un livre comme un joli rêve hors de portée.

Il y avait toujours mille bonnes raisons de ne même pas envisager sérieusement de le faire ; pas le temps, pas de relations, pas de bonne histoire, pas un vrai boulot, pas assez de talent surtout.

Et puis en grandissant à l’intérieur, j’ai fini par me donner l’autorisation d’essayer.

Grâce à mes filles qui m’ont tellement changée.

Grâce à mon envie de vivre une vie de choix, pleine et entière.

Grâce à vous aussi, indéniablement ❤

Je n’ai pas d’éditeur, j’ai un semblant de plan pour le publier mais je n’ai pas d’assurance que ça m’amenera quoi que ce soit d’autre que la fierté de l’avoir enfin écrit.

Et ça me terrifie de vous en parler car vous risquez de me demander des comptes si je ne vais pas au bout. C’est surement pour ça que je vous en parle… Svp, demandez moi des comptes, ne me laissez pas abandonner 😉

Et ça m’intimide de vous en parler, car ça me donne l’impression de me prendre pour un écrivain, pour ce que je ne suis pas.

Et ça me réjoui de vous en parler car j’adore tellement écrire et travailler sur ce projet de fiction. Mais j’écris le soir après le coucher de mes filles et je manque parfois de motivation et d’energie. Et je manque surtout d’estime de moi pour donner à cette entreprise le temps qui lui est nécessaire. Alors vous en parler, c’est un peu m’engager encore davantage.

Alors voilà, promis j’ai toujours autant envie de partager avec vous mais sous cette autre forme qui me tient à coeur depuis si longtemps…

Et qui sera mon troisième bébé, si j’arrive à accoucher de celui-là (mon accouchement le plus long, sans conteste ^^).

A votre avis, il parle de quoi ce roman ?

concours-ecriture-pkj

 

 

 

 

29 réflexions au sujet de « Mon troisième bébé »

  1. Je te souhaite le meilleur dans cette entreprise. Je prends tellement de plaisir a te lire sur le blog j’espère donc te voir accoucher de ce troisième bebe. Confidence ; j’ai retrouve en moi la petite fille que tu as décris me rappelant a moi aussi que mon rêve c’est d’écrire.

    J'aime

  2. C’était un de mes rêves à l’époque aussi écrire un livre … Car j’écrivais beaucoup à l’époque de mon adolescence chaotique.
    Maintenant je ne sais plus écrire comme je le faisais avant…
    J’espère que tu seras publié ma poulette comme je te l’ai dis tu le mérites !

    J'aime

    1. Moi c’est dans votre commentaire que je me retrouve. L’écriture de l’adolescente torturée. Aujourd’hui, plus rien. Mais qu’est-ce que j’ai lu! Depuis que je suis maman (3 ans) j’ai également arrêté de lire. Même les articles d’un blog, « c’est trop long », « j’ai pas l’temps »,.. enfin bref! Un roman de fiction me ferait le plus grand bien alors je l’attends également 😁

      J'aime

  3. Je lis tes articles avec intérêt et grand plaisir depuis quelques temps sans jamais avoir le courage ou le temps de te laisser un commentaire. Je suis moi aussi maman d’un « autre » petit phénomène de 10 mois et j’adore te lire. J’étais rédactrice web, (j’ai changé de métier depuis pour me lancer également dans une entreprise qui était un rêve depuis toujours) ça vaut ce que ça vaut mais la rédaction c’était un peu mon métier 🙂 bref
    Tout ça pour dire qu’à chaque fois que je lis un de tes articles je me dis : wahou, cette fille devrait écrire un roman, elle est peut être écrivain d’ailleurs..
    Alors je profite de ton 200 eme article pour te remercier pour le temps passer à écrire ces articles géniaux et pour te dire FONCE ! Tu es faite pour écrire 😘

    J'aime

  4. je suis sûre que tu iras au bout de cette nouvelle aventure, même si elle prendra sans conteste du temps car pour écrire, il faut en avoir du temps! mais grapillé par ci par là, au final tu y arriveras! on est de tout coeur avec toi dans cette nouvelle entreprise!

    J'aime

  5. Bravo ! Je me reconnais tellement dans ton texte… mon commentaire va être court entre mon 3 ans qui fonce sur son bolide à travers la maison et qui manque de me démonter le dos … et ma 1 an qui s’obstine à vouloir monter sur sa chaise en plastique de jardin, bref !!
    Les dissertations de collège où je n’arrivais Pas à arrêter d’écrire sous les doubles pages, mes pseudos poèmes de 4eme que j’ai encore sur des disquettes que je ne pourrais plus jamais lire… mes journaux intimes… mes blogs quand ça n’allait pas…
    Bref, c’est beau ce que tu entreprend ! Bravo ! Mon commentaire m’auras valu un livre dans l’oeil … arrivée de mon fils par surprise … ahahah bises

    J'aime

  6. Je me rappelé du logiciel moi aussi. J’écrivais sur des cahiers de brouillon bleu les vieux avec les pages moches. J’aimais aussi l’ordinateur.

    Vraiment heureuse de toute ces nouvelles. Déjà bravo pour les 200articles C’est vraiment bien c’est beaucoup de travail. Et bravo pour ton roman. Un gros bébé en perpecrive. Il faut suivre ses rêves alors courage .

    J'aime

  7. Oh quelle bonne nouvelle pour nous lecteurs ! Je me réjouis de lire le livre quand il sera rendu public. Il parlera de doula… ??? Beaucoup de succès pour cette entreprise. Et au fait l envie ne te prendrait pas par hazard après le roman d’écrire des livres pour enfants, avec beaucoup de bienveillance dedans?

    J'aime

  8. J’en suis sûre, tu vas le publier et ça va fonctionner !! Est ce que ça va parler d’enfance et/ ou de parentalité ? Sous forme de docu ou de fiction ?

    J'aime

  9. L’écriture est en toi ! Et tu es déjà écrivain ☺ c’est primordial de réaliser ses rêves alors Bravo d’oser !! Je mise sur une jolie histoire de romance… Mais peu importe le sujet, ce sera sans conteste très agréable de te lire ! Je te souhaite le meilleur pour ce 3 ème bébé 😊

    J'aime

  10. Qui se ressemble s’assemble. Tes lectrices sont en fait comme toi, veulent toutes écrire, et moi aussi j’en fais partie, mais comme tu le dis, manque de vrai sujet, de technique d’écriture, d’intrigue ou simplement d’inspiration, de temps. Et puis il y a ces fragments un peu partout toujours sans tête ni queue.
    On te souhaite du courage et plein d’inspiration.
    Le sujet je crois que pourrait parler d’un cas familial où bien des histoires pour les enfants.
    Bonne chance

    J'aime

  11. Je te souhaite réussite dans ce nouveau projet et quelque soit le sujet du livre, un roman ou un manuel sur la bienveillance auprés des touts petits, sache que je m’empresserai d’aller acheter cet opus dés sa parution….
    Bonne route…

    J'aime

  12. Bonjour,
    Oh que cette nouvelle est réjouissante! Je rejoins le club des fans-ex-fillettes-qui-avaient-aussi-le-rêve-d’être-écrivain ☺️. Je trouve que tu as un vrai talent pour l’écriture et du fond dans les idées; ainsi que la ténacité à vaincre fatigue et tracas quotidiens pour écrire ton blog. Donc… ça ne peut que fonctionner, fonce!! Amicalement, Chloé

    J'aime

  13. Quelle belle nouvelle !
    J’adore lire tes articles et je guettes leurs apparitions avec impatience alors un roman…!
    Hâte de lire ton nouveau né quelqu’en soit le sujet !
    Je suis sûre que tu arriveras au bout de ton rêve, nul doute que tu trouveras un éditeur…
    Crois en ton talent, on croit en toi !

    Bonne chance
    Au plaisir de te lire…

    J'aime

  14. Bravo pour la 200ème rugissants et bravo pour le roman. Je trouverais ça top de te voir sur un sentier inconnu, type SF ou policier 😇

    En parallèle, je te conseille un livre de Stephen King. Il s’agit d’Écriture : Mémoire d’un métier. Un très bel ouvrage sur le processus créatif de l’auteur, un des seuls livres sur le sujet !

    Amitiés

    Arnaud

    J'aime

  15. Génial ce que tu fais!! Continue absolument!! Tu peux toujours le vendre sous forme d’e-book sur amazon si au début tu ne trouveras pas d’éditeur (mais je suis sûre que oui).

    Tu sais, je me revoyais tellement en toi en lisant ton article, j’étais exactement le même profil. sauf que moi, vers les 13-14 ans, j’ai eu la honte de toute cette écriture (mais pour qui je me prenais? pas assez bonne, et pui écrivaine c’est pas un métier,… les voix des grands..) et j’ai abandonné. et c’est marrant car je garde encore ce rêve, et j’ai démarré un blog exactement car j’avais envie d’un 3ème bébé.. mais pas mon homme. alors, j’en ai fait un tout à moi pour ainsi dire. mais peut-être faudrait-il que je prenne le courage d’écrire davantage, d’inventer à nouveau.

    merci pour ce partage, je t’encourage, ça m’encourage 🙂

    Clio

    J'aime

  16. Quelle belle idée ! On est nombreux à avoir le rêve d’écrire en fait 😉 mais il faut oser, même si ce n’est pas parfait, même si l’idée a été vue et revue, même si on pense que ça ne plaira à personne d’autre… Il y a en plus plein de plateformes pour se lancer, trouver un public, avoir des retours (scribay, wattpad, et j’en oublie ^^).

    Et tant pis pour le regard extérieur, il faut oser se lancer pour soi, juste pour se faire plaisir, se dire « je l’ai fait » ^^ Nul besoin que le texte soit parfait ou publié 😉

    Pour le gros coup de motivation (mais attention, c’est un truc de dingue :p), il y a le NaNoWriMo (National Novel Writing Month – le mois où l’on écrit un roman, trad approximative ^^). Avec le bel objectif de 50 000 mois à écrire en un mois :p (oui difficilement compatible avec des enfants en bas âge, j’ai testé pour vous ^^) ; mais aussi une belle communauté, des ressources et des idées (et un sacré défi !!).

    Hâte de voir où tout ça te mènera 🙂

    Et osez vous lancer 🙂 Vous n’avez rien à perdre 😉 (sinon un peu de temps :p)

    J'aime

  17. Oh mais c’est génial ! Je suis tellement curieuse de connaitre le thème. J’avoue que je n’ai pas tellement d’idée, tu est tellement capable de nous surprendre. Mais j’aimerais bien qu’il parle de maternité et développement personnel.
    Maintenant, j’ai hâte que tu le termine pour pouvoir le lire 🙂

    J'aime

  18. En lisant votre blog, je me disais souvent : j’adore son style, elle est douée. Vous savez écrire des choses profondes avec légèreté, les émotions sont pures et données avec justesse et sans faux-semblants. Votre style d’écriture se lit avec avidité et je me fais transporter tantôt dans une douce rivière qui se transforme naturellement en une mer houleuse mais toujours délicate. C’est avec grand plaisir que j’attends votre premier bouquin !

    J'aime

  19. Je sors de mon anonymat habituel pour te dire : merci de partager ce grand projet avec nous, bravo pour ton courage, bien sûr on va te suivre et te demander des comptes 🙂 Depuis tes premiers articles j’adore ton style d’écriture, tes mots m’ont souvent percutée en plein coeur, émue jusqu’aux larmes, redonné de l’espoir, fait rire aussi ! Tu arrives souvent à exprimer à la perfection ces bouleversements émotionnels, flous, et contradictoires que je ressens depuis l’arrivée de ma fille. Alors pour moi, ce livre c’est une évidence, et je l’attends avec impatience…..quel qu’en soit le sujet je te lirai 🙂 (bon, pas heroic fantasy quand même ? 🙂 🙂 )

    J'aime

  20. Je ne commente jamais, mais cette fois, je voulais vous souhaiter bon courage pour votre 3ème bébé. J’ai toujours aimer votre plume et la tournure de vos phrases. Vous avez un style accrocheur qui m’a toujours plût.
    Je me retrouve un peu dans votre texte et c’est touchant

    J'aime

  21. Comme beaucoup de commentatrices, je me reconnais bien dans ce portrait d’amoureuse des mots…
    Je n’ai pas abandonné mon rêve d’écriture mais je sais combien c’est parfois difficile à concilier avec le quotidien et la parentalité.
    En tout cas je suis heureuse que tu te sois autorisé cette belle aventure et j’ai hâte d’en savoir plus. Je te lirai avec plaisir, comme toujours sur ce blog !

    J'aime

  22. Bonjour happynaiss ! Et bravo pour cette décision !
    Il faut beaucoup de passion et de détermination pour aller au bout de l’écriture d’un roman mais quelle fierté, ensuite !!! J’en sais quelque chose : au bout de trois ans, je viens de terminer mon premier roman. Je l’ai fait « malgré » un métier à temps plein, et avec deux petites filles de cinq ans et deux ans et demi. Il faut s’accrocher, c’est sûr, et faire de l’écriture une priorité. Il n’y a pas d’autre secret : pour écrire il faut….écrire, et puis c’est tout ! Le soir dès qu’elles dorment, le week end pendant les siestes, dans chaque petite fenêtre de solitude. Personnellement je pense que le temps disponible existe : il faut s’efforcer de le faire exister, c’est-à-dire mettre d’autres choses entre entre parenthèses et, surtout : dire adieu à sa télé. il faut aussi un compagnon hyper encourageant qui comprend l’importance que revêt ce projet et le soutient à 1000 %. Allez, courage, il y aura des moments de découragement mais il faut TOUJOURS persévérer !!!!! :)))

    J'aime

  23. Bonjour Marjorie. Je n’ai pas le temps de lire tous les commentaires, peut-être ou certainement quelqu’un l’a proposé : tu pourras lancer un crowd-funding pour l’impression de ton livre, c’est fait pour ce genre d’entreprise. Même si je pense que tu vas trouver un éditeur qui voudra bien éditer ton livre.
    Et pour le sujet… Je me laisserai la surprise.

    J'aime

  24. Bonjour happynaiss, Il m’est venu une idée folle en te lisant ce matin:
    Et si on écrivait une histoire à deux ? Bon, ça peut paraître étrange, voire gonflé…mais je dois avouer que j’ai passé 3 mois à écrire entre janvier et mars, 60 pages, et puis là, j’ai plus d’inspiration… j’ai écrit sous forme de témoignage, et je me rends compte que ç’est plus les leçons d’une vie, sur l’écoute d’un papa pour la vie des gens que j’aime plus belle encore, et la mienne aussi…mais ça va pas intéresser beaucoup de monde. Même moi, quand je me relis, c’est plus trop attirant.
    Je me souviens en 2009, avoir écrit pendant un mois, par échange d’e-mail, une histoire avec une autre personne: la règle était simple: on prend le contenu de ce que nous écrit l’autre et on le poursuit dans l’inspiration du moment. Alors si l’idée te prend, pour un temps indéterminé, on peut écrire une histoire en commun, sans obligation de résultat, bien sûr, juste pour ressentir ce qui se passe, quand on est deux dans l’aventure.
    jerome.canaguier@orange.fr
    Et tu en es où de ton côté ?

    J'aime

Répondre à aword84 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s