Maternage & Parentalité positive·VDM (Vie de Mum)

Propre sans effort !

Ahahah, le titre à la fois accrocheur ET qui te donne envie de dégommer la blogueuse. Il faut bien que je soigne mon trafic, on s’endort un peu par ici ces derniers temps 😉

Il y a quelques semaines, je vous parlais de la continence (que je préfère au terme de « propre », comme je vous l’expliquais), de comment je ne comptais rien faire de spécial à ce sujet et de combien j’étais convaincue que Mademoiselle Carrousel n’était pas encore prête.

De deux choses l’une : soit je ne connais finalement pas ma fille si bien que cela et je me suis lamentablement plantée, soit c’est vraiment le genre de choses qui peut aller très vite !

En effet, Mademoiselle Carrousel a eu le déclic il y a deux semaines et demi, et elle n’a pas fait les choses à moitié !

 

Les faits

Nous étions en week-end dans notre famille quand, sans crier gare, elle a demandé le pot pour faire pipi à sa mamie Poule, chose qu’elle n’avait jamais fait avant. On lui a sorti, elle a fait, elle était fière et nous, surpris !

Le lendemain, nous arrivons chez mamie et papi Ours qui ont un beau jardin et un jaccuzzi. Mademoiselle Carrousel passe pas mal de temps en maillot de bain ou nue, à jouer dans le jardin et dans l’eau. Du coup nous sortons le pot et l’installons sur la terrasse, au cas où… et elle fait dedans. Toutefois, je continue à lui mettre des couches dès qu’on rentre à l’intérieur.

propreté continence enfant pot

Encouragés, papi et mamie Ours qui la garde un après-midi entier, décide de la laisser sans couche tout l’après-midi et ils essuient un accident sur le tapis du salon. Ah, je le savais qu’elle n’était pas prête !!!

Je m’accroche aux couches, je ne veux rien brusquer. Mais je me rends compte que, malgré la couche, Mademoiselle Carrousel me demande le pot ou les toilettes systématiquement et quand (parce que ça ne m’arrange guère, genre en plein ravitaillement chez Match!) je lui dis qu’elle peut faire dans sa couche, elle ne veut pas et insiste, se met en colère. Alors on enlève les couches et on les garde uniquement quand elle dort ! Étape 1 validée.

Nous n’essuyons aucun accident ; elle demande systématiquement et bien qu’elle le fasse toujours sur le ton de l’urgence « vite vite, le pot! », elle sait en fait plutôt bien se retenir s’il le faut.

Très vite, je m’aperçois qu’au réveil de la sieste et de la nuit, aller sur le pot est une des première chose qu’elle demande et que sa couche est sèche. A peine trois ou quatre jours après qu’elle ait demandé le pot pour la première fois, je ne lui mets donc plus de couches pour la sieste non plus ! Étape 2 validée.

Et au bout de 3 nuits supplémentaires où elle vient me chercher à 6h du matin « vite vite maman, les toilettes, pipi! » (j’ai bien tenté le « t’inquiète pounette, tu as une couche, fais dedans… » par flemmingite aïgue mais j’ai essuyé un refus catégorique – on ne peut vraiment pas dire que je l’ai poussée à être continente, cette enfant!), nous avons enlevé les couches la nuit également. Sans soucis, sans accident, en dehors d’un pipi commencé au lit et terminé sur le pot. Étape finale validée.

En résumé, Mademoiselle Carrousel est devenue continente nuit et jour en quelques jours, sans efforts et sans accident. Je pense qu’elle ne pouvait pas mieux confirmer mes convictions sur le sujet, à savoir que la démarche doit venir de l’enfant quand il se sent prêt et que le parent n’a rien à lui apprendre ! Juste à accompagner… et à s’adapter.

 

C’est comment, la vie sans couches ?

C’est très chouette cette histoire d’enfant sans couche (et j’apprécie cette petite pause de 2 mois dans le changement de cucul, c’est indéniable ) mais :

> Je venais de recevoir un super colis de couches Bamboolik prêté par Apinapi pour un test. C’est ballot, faut que je le renvoie maintenant !

> Mademoiselle Carrousel a maintenant une raison supplémentaire de me réveiller la nuit (« Maman ! Caca !!! ») et franchement c’est un peu violent parfois.

> Mademoiselle Carrousel est tellement emballée par sa capacité à produire des matières avec son corps, qu’elle est très pressée d’admirer ce qu’elle vient de sortir. Résultat : malgré nos mises en garde, elle se relève souvent avant d’avoir totalement fini, trop pressée de contempler son œuvre (et, amusement suprême, de vider le pot dans les toilettes et de tirer la chasse d’eau!) et elle en fout partout.

> Maintenant qu’il n’y a plus de couches, il n’y a VRAIMENT plus de raison d’allonger Mademoiselle Carrousel sur la table à langer (même si, en vrai, nous aurions du arrêter de lui changer la couche ainsi depuis un bon moment!). Du même coup, Mademoiselle Carrousel n’a plus de raison de se retrouver « immobilisée » (dans le sens, en hauteur, donc à ne pas pouvoir courir partout) lorsqu’on la prépare le matin ou le soir. Conclusion : l’habillage et le déshabillage ont pris une tournure légèrement plus compliquée, à base de « on s’habille? »- « non!! », négociations et autres course poursuite dans l’appart derrière l’enfant cul nu.

> Nous avons connu quelques moments de solitude avec Papa Ours quand, en ballade au parc de la mairie de Banlieue-sur-Marne (le genre de parc pas vraiment sauvage, bien soigné et très fréquenté, le parc Parisien quoi!), Mademoiselle Carrousel nous a dit « vite vite pipi! », qu’on a tenté de s’isoler dans un coin derrière un arbre, qu’on la soulevée par les cuisses pour qu’elle fasse pipi dans l’herbe et qu’elle a lâché une bouse de l’espace ! Ce jour là, elle nous a même fait l’honneur d’une triple bouse en 3 étapes : une fois près de la mare aux canards, une fois aux jeux, une fois sur le trottoir. Miséricorde et solitude, quand tu n’as rien pour ramasser, rien pour essuyer et que tu te retrouve à recouvrir de feuilles jaunies la crotte de ton gosse ou à tenter de l’enterrer. BREF et bon appétit à vous 😉

Blague à part, je dois dire que cette nouvelle acquisition me fait tout drôle ; entre ça et l’explosion du langage, notre fille a vraiment grandi d’un coup et a beaucoup changé. C’était un peu la dernière chose « de bébé » qu’elle faisait et nous avons maintenant une vraie petite fille en face de nous. Je ne suis pas du genre à l’empêcher de grandir, à la retenir et vous savez que je fais beaucoup pour encourager son autonomie, donc j’ai été la première surprise de ressentir ce pincement au cœur face à l’acquisition de la continence. Je n’avais pas du tout anticipé à quel point cette nouvelle étape ferait grandir d’un coup ma petite fille à mes yeux.

La schizophrénie du parent : impatience que l’enfant franchisse de nouvelles étapes (couplée à la peur sous-jacente qu’il soit en retard!), fierté et bonheur quand il le fait, nostalgie et coup au cœur quand il se rend compte qu’il l’a fait ! Et c’est là que tu te retrouves à feuilleter son album de naissance, en larmes dans la salle de bain en chouinant « il est où mon bébéééééééé »  😉

 

 

 

Publicités

17 réflexions au sujet de « Propre sans effort ! »

  1. GENIAL!!!!! C’est hallucinant, même la nuit!!!! Bien joué Miss Carrousel 😉
    J’espère que pour mon fils ce sera aussi simple!
    (mais mon dieu je n’avais jamais imaginé l’épisode « bouse de l’espace » en plein parc public!!!!!!!)

    Aimé par 1 personne

    1. Bravo! Mon fils aussi a été propre en une semaine avec la nourrice. Par contre, je tente actuellement avec ma fille qui était d’accord mais au final elle fait pipi partout et retiens son popo. Je ne veux pas la forcer mais j’angoisse la rentrée scolaire car elle est de fin décembre et rentre à 2 ans et demi. Le pire c’est qu’il faut qu’elle soit propre et qu’elle sache s’essuyer toute seule vu que maintenant ils essuient plus les fesses des enfants en maternelle…

      J'aime

      1. Légalement, il n’y a aucune obligation et aucun directeur/aucune directrice ne peut refuser un enfant sous ce pretexte… Et il reste encore beaucoup de temps (à l’échelle d’un enfant) d’ici septembre… Beaucoup d’enfant commence l’école avec cette acquisition un peu bancale, et sont encouragés en voyant les copains aller aux toilettes etc… Je vous conseillerez de vrmt lâcher prise par rapport à la rentrée (même si je comprends que ça vous angoisse), car les enfants le ressentent très bien ! Bon courage !

        J'aime

      2. C’est fou ça ! Je suis professeure des écoles en maternelle petite section et j’accepte sans soucis les enfants pas propres à la rentrée (en général ça va très vite lorsqu’ils voient les autres) et on essuie les fesses des petits !

        Aimé par 1 personne

  2. Et bien oui c’est confirmé, c’est plus simple quand la décision vient de l’enfant. Chez nous aussi, ça a été très rapide. Un seul accident la première journée seulement. Nous gardons juste les couches la nuit car elle ne proteste pas.
    Mais je pense que les beaux jours avec ses tenues légères nous ont vraiment aidés. Ça ne serait pas la même histoire en plein hiver…
    😉
    Et je comprends le sentiment de passer d’un stade encore un peu bébé à vrai petit enfant qui gagne en autonomie. Je trouve ça très épanouissant pour eux et donc pour nous.

    Aimé par 1 personne

  3. Bravo pour mademoiselle Carrousel!!
    Je suis d’accord avec cette idée de propeté. C’est bizarre l’expression « devenir propre ». Je suis espagnole et nous utilisons  » laisser les couches » à mon avis plus respectueux envers les enfants.

    Aimé par 1 personne

  4. Je suis en plein dedans …

    Mon fils a 15 mois et je commence déjà à avoir une «  » » pression «  » » de la part de ma mère et de ma grand-mère, me disant qu’il faut que je commence blahblah tu verras ça te facilitera la vie blahblah il a l’age blahblaaaah !
    Ma mère le garde les Vendredis et l’autre jour, elle l’a carrement mis sur un réducteur ; visiblement il y a fait ses besoins, c’était après manger.

    Ce matin, j’ai été acheté un pot chez Ikea, pour qu’il se familiarise avec la chose, mais je le laisserai juste à coté de nos toilettes. Lorsque j’irais aux toilettes et si on a le temps, j’inviterai Bébé à « faire comme Maman » s’il veut .
    Mais pas plus.
    Je n’ai pas envie de me prendre la tête, de lui prendre la tête…
    Je sens que ça va être encore des moyens de discordes cette histoire !!!!

    Aimé par 1 personne

  5. Ah, ah, la chance, nous aussi on attend que ça vienne de l’enfant……mais si on attendait que ça vienne de lui pour changer la couche aussi, autant dire qu’il la garderait quelques jours 😉 – Eh oui, il n’est pas encore à l’étape où la couche sale l’embête, donc on a encore un peu de temps pour le reste 😉 Bon, il a 25 mois, et no stress car école en septembre 2018 😉 Il a le temps le coco!!! 🙂

    J'aime

  6. Bonjour ,

    Mon fils a été propre pour ses 2 ans , en une semaine c’était réglé et en plein mois de janvier ! ( maman fière )
    A cela s’ajoutait le début de la garde par une nourrice ( avant c’était ma BM ) et la chambre à lui seul après travaux .
    Pour la propreté nocturne, cela s’est passé 8 mois plus tard pour la rentrée scolaire

    Quand à ma fille , 2 ans également , jour et nuit , en plein mois de décembre !
    Vous voyez les filles , été ou hiver , tenues légères ou pas , quand ils sont prêts , ils sont prêts .

    J'aime

  7. Ma petite, 25 mois, a fait caca sur le pot jeudi dernier, comme ça, sans prévenir ! On est dans la même approche que vous, du coup je ne m’attendais sincèrement à rien avant un bon moment, j’étais tellement étonnée !!
    Depuis, elle a refait une fois pipi et c’est tout. Contrairement à ta fille, elle ne refuse pas les couches pour le moment. Donc zéro attente, zéro pression, on la laisse continuer à gérer.
    Mais je ne reconnais bien dans le pincement au cœur que tu décris !

    Aimé par 1 personne

  8. Ah, super Mademoiselle Carouselle!
    J’avoue que ma fille, commence un peu (faut dire elle adore se balader cul nu) mais je pense qu’elle a pas encore le déclic. Et je n’ai pas forcément hâte. Car comme tu dit, c’est le dernier truc un peu bébé. Donc quand ça sera son moment très bien mais je vais pas la forcer hein 😉

    Aimé par 1 personne

  9. Comme j ai pensé à votre article samedi soir lorsque ma BM m’a lancé un  » tu devrais lui apprendre à être propre » … je me demande encore comment j ai réussi à me retenir de lui répondre  » ah oui et comment on fait pour « apprendre » à quelqu un à se retenir » grrrr
    Toujours les mêmes combats d arrière garde ! Qu on les laisse évoluer et s épanouir à leur rythme .
    A 23 mois ma minette sait déjà très bien à quoi sert le pot, demande occasionnellement à aller aux « tolettes », et sait très bien me dire qu elle a fait caca, pour ma part y a rien qui presse, il ne faudrait pas qu elle grandisse trop vite,c est mon bébé 😉
    En tout cas c est une sacrée étape de passer pour Mademoiselle Carousselle 👏🏻

    Aimé par 1 personne

  10. « Et c’est là que tu te retrouves à feuilleter son album de naissance, en larmes dans la salle de bain en chouinant « il est où mon bébéééééééé » 😉 »
    => et c’est là que tu en fais un deuxième. CQFD 😀

    J'aime

  11. La même ici avec ma fille qui aura 3 ans le mois prochain. Elle n’allait jamais aux toilettes. JAMAIS ! Je ne lui en parlais même pas. Puis à 21h voilà quelle me sort : non on ne met pas de couches ! What ?! (#mamandesemparee) bon bein on ressort l’alaise et hop. À part quelques petits accidents elle n’a plus mis de couches depuis ce jour ci. C’est vrai que c’est chouette. Sauf quand tu es dans un endroit où les toilettes sont sales et loin et grands… Mais bon c’est un grand progrès une grande acquisition. Et dire qu’on retournes aux couhes dans 6 mois avec le deuxième… (Mais pourquoi on a fait ça ?!)

    J'aime

  12. Super mademoiselle carrousel !!
    Nous sa s’est passer à peu près pareil. J’avais repéré que ma fille savait quand elle allais faire pipi ou caca mais elle le faisais volontiers dans sa couche. Quelques semaines après elle me demander a être changer avant même d’avoir fait quoi que ce soit !
    -Maman couche couche !
    Moi en experte de la couche et flemmardise aiguë je tâte et lui dit
    -mais c vide !
    – elle me sourit et me dit non !
    -je retouche couche bien rempli et bien brulante 37 degrés tout frai 🙂

    On a tenter de lui enlever la couche et accident et accident et accident! J’ai laisser tomber et un matin maman pipi ! elle s’assoie toute habiller sur le pot, je lui fait remarquer qu’il faut enlever pantalon et couche (ce qu’elle fait toute seule) et RIEN … Quel désespoir ^^ Et la elle se sauve en me criant toute nue dans pantalon !
    Je ramasse la couche et surprise ! pipi bien brulant (surement fait assise sur le pot encore en couche)
    Et pas longtemps après pipi pot … Elle était complétement continente ! Je ne lui proposer jamais d’y allez (sauf avant d’aller a la piscine)
    En revanche elle n’utilise ni pot ni réducteur, elle préfère se hisser a la force de ces petits bras (pas de marche non plus) et se tenir ainsi pour faire ce qu’elle a a faire!
    #photosinsolitessurletrone
    Pour la nuit idem ! Mais elle demande encore parfois une couche qui n’est jamais mouiller !
    J’avais a cœur qu’elle ne soit pas continente avant l’arriver de bébé ( peur de régressions … et elle l’avait bien senti !) Elle a donc décider d’être propre vers les 2 mois de petite sœur ! Et sa se passe merveilleusement bien !

    En revanche pour les sorties …
    Elle refuse de faire en positions cuisse tenu les fesse en l’air, elle refuse aussi si les toilettes ne sont pas impeccablement tenu !
    Elle a trouver un stratagème intéressant au parc ! elle s’assoie sur un petit rebord qui sépare la pelouse de la haie d’arbre et fait ainsi. J4ai acheter un pot nomade (refus également :/ ) Mais bien pratique puisque toutes les copines l’utilise !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s