Accueillir bébé

Mademoiselle Carrousel

Il y a 2 mois, je vous faisais part d’un avis de tempête chez nous : Bébé Carrousel avait activé le mode « pot de colle max +++++ » option relou et son sommeil chaotique m’avait finalement achevé au point que je pète un peu les plombs.

Vous m’avez apporté beaucoup de soutien pendant ce moment difficile et encore une fois je vous dis un million de mercis ! ❤ On se sent vraiment moins seule (et moins affreuse).

Il se trouve que le soir même après avoir écrit cet article « cri du cœur », j’ai un peu mieux compris ce qui se passait dans la petite tête de Bébé Carrousel.

Ce n’était pas une révélation du style « Eurêka ! Mais oui ! Je le savais depuis le début au fond de moi ! ».

Non, ce soir là, j’ai fait une découverte.

J’ai compris ce que Bébé Carrousel avait compris avant moi.

IMG_6469.JPG

 

Nous allons être 4, et c’est ma petite Bébé Carrousel qui a perçu, avant moi, l’ébauche de vie qui bouleversera bientôt les nôtres ! Je suis absolument convaincue que notre puce a senti la chose avant nous ; non seulement, elle était en panique si j’osais ne serait-ce que me lever du canapé sans la prévenir, mais en prime ce soir là, alors que nous lisions « Mon amour », elle s’est acharnée sur le dessin de la maman enceinte en répétant « maman ! maman ! maman ! maman la ! maman non ! mamans non pas ! maman ! », alors qu’habituellement elle ne calcule pas la maman du tout. Ma petite éponge à émotions a encore bien épongé 😉

 

Je vais être maman pour la 2ème fois.

Papa Ours va être papa pour la 2ème fois.

Ça devrait être comme rejouer la première fois, non ?

Sauf que ça n’a rien à voir.

 

Bébé Carrousel va être grande sœur. Elle devient Mademoiselle Carrousel !

Mon bébé va être la grande sœur d’un bébé, comment est-ce bien possible ?

 

Je suis enceinte !

Youpiiiiii !

On est malades ou quoi ?!

C’est trop génial !

Mais qu’est ce qui nous a pris ?!

20141018 18SG+5.JPG

 

Vous l’avez perçu à mes discrètes allusions, ce 1er trimestre de grossesse, c’est un peu les montagnes russes, le bateau qui tangue, la danse on-ne-sait-pas-trop-sur-quel-pied, les loopings, la tête à l’envers et le cœur sens dessus dessous (ah, c’est pour ça, les nausées !).

Bonheur et angoisse se mêlent, excitation et appréhension, impatience et crainte…

Et, je dois l’avouer, le côté obscur à une fâcheuse tendance à prendre le dessus et à me coller des sueurs froides et des coups de mous, je l’espère sous l’action diabolique des hormones et de la fatigue du premier trimestre. Après tout j’ai bien passé mon 1er trimestre à pleurer pour Bébé Carrousel, alors que j’attendais ça depuis des années ! Va comprendre. (« Ah les bonnes femmes ! »)

Alors que cette fois-ci, j’ai VRAIMENT des raisons de m’inquiéter :

  • Comment vais-je gérer cette grossesse avec une puce de 2 ans collée à moi, en grosse demande d’être portée, câlinée et … aimée exclusivement ? J’ai soudain une bouffée de nostalgie pour ma première grossesse, où je pouvais en toute impunité dormir tout le week-end (et me faire servir un petit déj au lit) pour satisfaire l’immense fatigue qui s’abattait sur moi au premier trimestre. RIP le dodo, il faut continuer à assurer soirs et week-ends ! Et à cuisiner pour l’enfant, même quand on a la gerbe. Côté physique, quand je me vois déjà galérer à me relever après une séance de dînette par terre, je crains le pire. Pour info, à 4 mois de grossesse pour Bébé Carrousel, j’avais déjà adopté à l’insu de mon plein gré la démarche « balais dans le cul », pliée en 2 à cause de la sciatique. Tout ceci ne laisse rien présager de bon !
  • Vais-je avoir la force de rempiler pour les nuits hachées menues ? De rempiler, que dis-je ?! De gérer une double dose de nuits hachées menues, de gérer de la bouillie de nuit ? Vais-je garder ma santé mentale si Bébé Carrousel, qui dort avec nous, se réveille à chaque fois que le bébé, qui dormira avec nous aussi, pleure pour téter ? Si le bébé se réveille à chaque fois que Bébé Carrousel a des coups de tens’ nocturnes à base de « pousse maman ! » et cris de putois, comme ça lui arrive régulièrement ? Quand je pense que je ne peux même pas aller pisser tranquille la nuit sans qu’elle ne se réveille paniquée, en mode « Maman a quitté la maison et ne reviendra jamais »…. Qu’est ce qu’elle va dire si je dois quitter la chambre pour aller user le parquet au son du tire-lait pour apaiser ce petit bébé, comme je l’ai fait pour elle ?
  • Accessoirement : comment vais-je gérer les sorties avec 2 enfants assez rapprochés, les 2 sièges auto en rear facing dans la Clio, 4 personnes dans 60 m², 2 enfants dans une chambre, une grossesse pile dans le terrible two, que vais-je faire de Bébé Carrousel pendant l’accouchement et comment vais-je aller à ma rééducation du périnée avec 2 enfants pardi ?!.
  • Et surtout : vais-je réussir à aimer ce bébé aussi fort que j’aime Bébé Carrousel, celle qui m’a fait découvrir la maternité et devenir la maman que je suis ? Ce petit être que j’ai le sentiment d’aimer plus que tout, plus que tout le monde ? Mon enfant que j’ai besoin de protéger par-dessus tout, au point que parfois mon cœur se serre de savoir qu’elle va devoir partager l’attention de ses parents avec un nouveau bébé… Va-t-elle penser qu’elle ne me suffit pas ? Va-t-elle se sentir trahie comme j’ai le sentiment de la trahir ? Et derrière, culpabilité pour cette petite vie en construction : ne devrait-elle pas ne susciter que joie, bonheur et excitation ?

Bon.

Respire.

Zen.

Cool.

Voilà.

On va être quatre, on a de la chance, on est heureux mais chamboulés et moi j’ai bien besoin des six mois qu’il me reste pour me préparer à ce nouveau tournant !

Advertisements

56 réflexions au sujet de « Mademoiselle Carrousel »

  1. Mais quel bonheur ! Je vous suis de loin en loin et cette nouvelle me fait plaisir pour vous ! Tout ces doutes sont bien normaux et heureusement que vous vous posez ces questions : vous n’en serez qu’une maman encore mieux éclairée et attentive … j’ai eu 5 enfants , la dernière à 18 mois et croyez moi : on y arrive ! Il ne faut pas en douter , on y arrive parce que nous sommes doté(e-s) d’un super pouvoir : nous sommes parent !!! Je vous souhaite beaucoup de force et de patience ! Et de bonheurs , bien sûr !
    Martine

    J'aime

  2. Trop trop bien
    Félicitation mon fils a eu 1 an en janvier et nous pensons à en faire un « grand frère  »
    Je me poses les mêmes questions
    Merci encore pour ce blog
    Bonne journée et encore félicitation.

    Aimé par 1 personne

  3. FELICITATIIIIIIIIIIIIIIIIIONS !!!!!!!!!!!!! Génial!!!!!!! (mais une part de moi, je te l’avoue, celle qui est maman d’un amour de petit gars de 15 mois, dit *MAISTUESDIIIIIINGUE* hihihi)
    Pour de vrai je suis super heureuse pour toi! Je te suis depuis plusieurs mois maintenant et je me sens tellement proche de tes écrits et de ton expérience que j’ai l’impression d’être aussi heureuse que si c’était ma sœur! Hahaha! (si ma sœur me lit, je plaisante. un peu.)

    Aimé par 1 personne

  4. Pfuuu que d’émotions dans cet article! Je me vois tellement dans tes descriptions. Je ne suis pas encore enceinte mais nous pensons au deuxième, de plus en plus fortement mais comme tu le dis si bien comment je vais gérer mon amour pour ces deux enfants!! L’angoisse de ne pas savoir aimer deux fois équitablement. Mais c’est en essayant qu’on doit se rendre compte que cela se met en place tranquillement, a l’opposé de tous les plans sur la comète que je peux faire!!!
    Je te, vous, souhaite beaucoup de bonheur pour cette deuxième grossesse.

    Aimé par 1 personne

  5. C’est le premier message que je laisse sur ton blog qui m’eclaire tellement dans le rôle le plus difficile de la vie : celui de maman… merci pour tes écrits, tes partages, tes doutes, tes joies…
    J’ai parfois l’impression que tu fais partie de ma vie même si on ne se connaît pas « en vrai ». C’est sans doute pour cela que l’annonce de ta grossesse m’a fait monter les larmes aux yeux ? Toutes les félicitations. Je ne doute pas que tu sauras être une maman aussi fabuleuse pour ce petit être qui grandit en toi que tu l’es pour bébé carrousel…
    Et puis, l’important, n’est ce pas de faire de son mieux ? (Dixit les 4 accords tolteques)
    Gros bisous à toi.😊

    Aimé par 1 personne

  6. Toutes mes félicitations….!!!!!!
    Pour toutes les questions que tu te poses…eh ben je ne sais pas si tu pourras trouver des réponses qui te satisfassent, mais dans 6 mois, Mademoiselle Carrousel aura 6 mois de plus…et à cet age, c’est une éternité…! Donc ne t’inquiètes pas plus que cela car ta puce va encore grandir, et l’arrivée du bébé la fera grandir encore plus!!!
    Par contre oui, personnellement, j’ai du faire le deuil de l’attention exclusive que j’apportai à mon aîné, et renoncer à être 100% disponible pour la numéro 2… mais on fini par trouver un équilibre qui satisfasse tout le monde au fil du temps…mon bébé Gluon est tellement in love de son grand frère qu’elle le contemple tranquillement pendant que je m’occupe de lui. Et mon Grand sait maintenant jouer tranquillement dans sa chambre ou s’asseoir à côté de moi avec un livre pendant que je m’occupe de la petite… bref, on bricole, mais ça se stabilise… (et parfois c’est la bérézina, avec les deux qui hurlent en même temps mais bon… tu priorise, gère les urgences, et ça passe…!!!)

    Prends soin de toi, écoute ton corps et ta fatigue et tiens bon 😀 Et encore félicitations!!!!! (et merci du coup du temps que tu arrive à grappiller pour ce blog!!)

    Aimé par 1 personne

  7. Oh yeah! That’s rock n’roll !
    Félicitations et merci par avance, on a pas encore osé mettre le second en route mais grâce à toi on aura une idée de ce qui nous attend le jour venu 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. Toutes mes félicitations !!! Cette mademoiselle Carousel est en telle harmonie avec sa maman qu’elle a senti ce changement avant elle…!! C’est révélateur du lien si fort entre vous…

    En pleîne… « période de fatigue » avec ma cacahuète de 2mois 3/4 je pense presque chaque jour : « mais si ça me coupe l’envie d’un 2º??? Et cmt gérer un bébé qui pourrait potentiellement avoir les mêmes besoins si le premier n’arrive pas à se faire à manger /s’habiller / conduire tout seul?!!! »,… puis je pense à ma grande sœur et mon petit frère et je me dit que ce serait un merveilleux « cadeau » à lui offrir que de connaître cet amour fraternel, un complice de jeu, un allié pour défendre ses idées, un acolyte pour faire des blagues à papa et maman, une personne auprès de qui se confier/ se consoler quand on a besoin d’un amour fidèle mais qu’on ne veut justement pas tout dire à papa ou maman,… mais aussi quelqu’un à qui s’opposer, confronter ses idées, se disputer (un peu) et surtout AIMER (beaucoup)…

    Ce qui m’aide c’est aussi de pouvoir compter sur ce blog, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, pour pouvoir par exemple découvrir le pouvoir extraordinaire de la technique du cosmonaute (aujourd’hui essais J+3 : la technique fonctionne toujours!!!!), pour me centrer sur l’essentiel : ma cacahuète, pour me déculpabiliser de ne pas atteindre mon objectif de mère parfaite, pour me convaincre de ne pas chercher à être une mère parfaite, pour me dire que « yes we can  » élever notre enfant dans une telle bienveillance mais sans le côté mécanique et presque impersonnel de cette perfection qu’on aimerait atteindre… car si finalement ça nous met la pression à nous de vouloir être parfait… je n’imagine même pas ce qu’on fait inconsciemment ressentir et qu’on transmet donc involontairement à nos bébés…

    Donc finalement je vous (tu? J’ai l’impression que tu es une amie fidèle à qui me confier et qui est de si bons conseils!!) répondrais :
    – mademoiselle Carousel va découvrir ce qui se passait pour elle quand elle était bébé, elle va avoir la chance de jouer à la dînette, la poupée, etc dans le lit de maman (dans son lit tout court), pouvoir parfois rester en pyjama toute la journée, faire (encore +? ) la sieste en cododo, avoir la fierté d’aider maman à mettre la table, ramasser les balayures dans la petite pelle (pour te permettre de rester debout, 😉 …) et vu que sa maman ne lui dira probablement pas « je suis fatiguée à cause du bébé »,  » je ne peux pas faire si à cause du bébé », mais peut être plutôt « je préfère faire comme ça, tu es d’accord ? », « j’ai besoin de me reposer, ma journée /ma nuit a été fatiguante : ça te dis un câlin? » (Et autres bien meilleurs exemples parce que la reine de la logique des enfants c’est quand même Maman Ours!) et ben Mademoiselle Carousel ne verra pas ce bébé comme un « concurrent » / un « empêcheur de coller maman », mais comme un complice tel que maman et papa Ours lui auront présenté (peut être même lu sur de belles histoires)….

    Vous les parents Ours, vous avez tellement fait, vous vous êtes tellement adaptés aux besoins de votre premier enfant (qui pourtant étaient… divers et variés) que je me dis que ce ne sera pas forcément plus difficile d’apprendre avec cet enfant là… vous semblez être une équipe de dingue tous les deux : « Go Bears!!! ». Le cosmonaute c’est « finger in the noise », les cuisses sont déjà musclées, les bras sont deja bodybuildées et méga entraînées, l’inspiration des chansons viendra plus facilement grâce à l’entraînement, vous avez déjà appris à tout faire à une main, vous n’avez pas le deuil des cheveux/vêtements/maison propres à faire (déjà fait!!) vous savez dormir d’un œil avec un bébé qui prend toute la place (à quoi bon avoir 100m2 quand on vit tellement bien l’un contre l’autre!), et surtout vous savez quels délicieux moments de complicité et d’amour vous attendent, vous savez que c’est dur mais que vous y êtes arrivés une première fois et qu’il n’y a donc pas de raison pour réussir une deuxième…
    Puis la journée Mademoiselle Carousel adorera faire rigoler aux éclats ce petit bébé (pendant que vous irez aux WC…seule?!) et ce bébé grandira avec un modèle un peu + récent (non pas que vous soyez vieux hein!) qui l’aidera à acquérir + rapidement ce qu’il aura envie de savoir faire…

    Je ne sais pas si on aime ses enfants autant… je me dis que c’est un peu comme avec nos parents / frères et sœurs / parfois amis peut être : on les aime incommensurablement certes, mais c’est avec un tel qu’on préfère jouer aux poupées, avec l’autre qu’on préfère faire des gâteaux, avec un tel qu’aujourd’hui on a envie de se confier, avec l’autre que demain on voudra dire un secret… et puis le propre de l’infini c’est qu’il n’est pas mesurable… et l’amour qu’on porte à ses enfants c’est l’expression la plus pure de l’infini je crois…

    Alors encore toutes les félicitations, encore un immense merci pour le bonheur de vous lire à chaque fois et pour me rassurer sur ce que je peux offrir à ma Cacahuète…
    Et bon courage et patience! Parce que certes il en faudra probablement parfois : pour gérer les difficultés du quotidien… Mais aussi en attendant de vivre chacun de ces délicieux instants qui vous convaincront que vous avez à nouveau fait quelque chose de merveilleux, pour vous, pour elle et pour le 2ieme Ourson…

    Encore Félicitations et encore Merci…

    Aimé par 2 people

      1. Tu m’en vois ravie… 😉 si j’ai pu te donner à mon tour un peu de ce que tu nous offre à nous les « famille Ours aficionados »!! … profite bien de ta grossesse, et n’hésite pas à raler un peu…ça fait tellement de bien parfois… 😉

        Aimé par 1 personne

      1. Merci beaucoup 😊… c’est vrai que c’est un grand pas à franchir de se lancer pour le deuxième… pour l’instant ma cacahuète n’a que 2mois 3/4 (et des pleurs de décharge depuis 2 jours..😞) donc on va attendre un peu…!! puis Maman Ours va nous faire de supers articles qui vont bien nous aider je crois 😉

        J'aime

  9. Félicitations!!! Un petit n°2 c’est génial! Et c’est tout à fait normal de se poser toutes ces questions! Ma plus grande angoisse était de laisser mon grand pour aller à la maternité, mais au final, en expliquant bien les choses,ça s’est plutôt bien passé (même si maintenant il est en mode « angoisse de séparation +++ » mais avouons le,il l’était déjà un peu avant… Lol.
    Ton texte m’a fait sourire,car chez nous aussi, n°1 a senti avant nous que n°2 était en préparation 😊😉 et je me reconnais vraiment à 200% dans ce que tu racontes (bonheur et sérénité de la 1ere grossesse où on a que soi à penser! Contre fatigue et surmenage de la 2eme grossesse parce qu’on a pas le choix de gérer notre 1er amour…) . Et puis l’angoisse de se demander « comment sera t’il possible que j’aime autant BB2 que BB1? Je l’aime tellement que ça semble impossible!  » . Et pourtant… Aussi incroyable que cela puisse paraître, notre cœur double de volume et on l’aime tout aussi fort!
    Courage et profite de l’instant! Chaque question a sa réponse, et elle viendront à temps 😉
    Prends bien soin de vous.

    Aimé par 2 people

  10. Bonjour,
    Tout d’abord Félicitations!!!!
    C’est toujours un plaisir de vous lire, vraiment.
    Je suis exactement dans la même situation. Et une foultitude de questions me viennent aussi depuis cette découverte. Vais-je gérer? Vais-je aimer autant ce deuxième petit être?
    J’ai été prise d’une grande colère et d’un sentiment de trahison très fort lorsque j’ai appris la nouvelle. Ils n’auront que 15 mois d’écart à peine… Ma première a huit mois et ne fait tjs pas ses nuits. Elle réclame à téter encore souvent. Elle m’épuise…
    J’ai le sentiment que les choses deviennent plus clair en vous ayant lue. Nous avons vécu avec le premier bébé un début de décembre terrible ou elle était en demande permanente des bras, du sein… peut-être avait-elle senti bien avant nous ce nouvel événement, tout comme mademoiselle Carrousel l’a senti pour vous. Ces petits êtres sont tellement sensibles.

    Durant la première grossesse, j’étais épuisée en permanence. Du début à la fin. Je dormais sans cesse.
    Pour cette deuxième grossesse, rebelote, sauf que je ne peux pas me reposer autant. Et c’est sans compter sur les nausées.

    Je réitère mes félicitations et vous souhaite du courage également.
    J’ai d’autant plus hâte de vous lire!

    Laetitia.

    Aimé par 1 personne

  11. Félicitations ! Je dis toujours un enfant en plus, c’est encore plus de bonheurs, de câlins, de tendresse, d’amour … 😊 du moment qu’on est heureux ! Les enfants nous apportent tellement … Et pour ce qui est de l’aimer autant, pas de soucis, on a l’impression que notre coeur grandit à chaque fois ! Merci de nous faire partager toutes vos émotions dans ces articles si bien rédigés 😊
    Ophelie, maman de Noé 9 ans, Paul 5 ans et Soline 8 mois 💖

    Aimé par 1 personne

  12. Félicitations ! C’est sur c’est deux fois plus de sport mais aussi deux fois plus de bonheur, de liens, de rires, de dynamisme, de bisous d’amour… Vive la vie à 4 (et même plus si affinités ;-))

    Aimé par 1 personne

  13. Coucou !
    bon alors d’abord, pas de panique : on va se soutenir 🙂
    Bienvenue dans le monde ultra étrange du « oh que la vie est belle – oh mon dieu je vais mourriiiiiiir je n’y arriverai jamais ! » : tout est normal, tout est naturel, on y arrivera jour après jour, instant après instant pour peu qu’on lache un peu le mental !
    (est ce que ça me convainc complètement ? – heu … :-$)
    Amélie, enceinte avec un pti lou de 6 mois – qui lui aussi l’a senti bien avant moi :-p

    Aimé par 1 personne

  14. Grandiose nouvelle !!! Félicitations ! A la lecture de tes articles plein de coeur, je pense qu’une fois que ta nouvelle merveille sera là, tu t’adapteras totalement aux petits et gros aléas du direct, pour ne retenir que le positif ! Amour et gratitude !

    Aimé par 1 personne

  15. Que de félicitations pour cette bonne nouvelle, et comme il est écrit dans d’anciens commentaires, tout se fera naturellement et avec autant d’amour . Je voulais vous remercier pour votre article sur le lit au sol, j’ai fait un mix entre vos idées, Montessori et mon vécu de maman qui adore le camping! Résultat depuis 4 mois c’est hyper cool . J’ai meme pris des photos d’elle le premier soir dans,son lit au sol. Pour moi c’était comme son premier bibi où ses premiers gazoullis car j’ai tjrs détesté le lit a barreaux et la j’ai eu une révélation. Bon j’arrête de parler de moi et je vous dis encore merci, merci et merci pour ses infos que vous passez, elles se mêlent dans notre vie de façon positive et c’est ce que nous retenons. Bonne grossesse 😉

    Aimé par 1 personne

  16. Félicitations ! C’est trop bien d’avoir un petit deuz ! Tu vas continuer à t’émerveiller de toutes les ressources que tu as en toi, Mlle Carrousel va découvrir son âme de grande soeur et Papa Ours sera là donc no panic 😊 Plus sérieusement, je comprends tes craintes, je les ai vécues aussi lors de ma 2e grossesse, mais cette 2e grossesse est aussi l’occasion de constater le chemin parcouru : avec l’expérience certaines choses sont beaucoup plus faciles. Et puis ce nouveau petit bébé, c’est de nouveau un flux puissant d’amour, une grande joie d’assister au miracle de la vie et de l’amour, mais on vit cette aventure de façon différente du premier. Perso j’ai été plus cool avec ma deuz, plus naturelle, je me suis plus laissée guider par mes intuitions qu’avec ma 1e. Après on trouve des « trucs » pour gérer les deux bouts de chou : l’aîné acquiert de l’autonomie et est ravi de constater que lui il sait marcher, parler, manger tout seul, qu’il a des dents, contrairement au petit! Et tu fonds quand tu le vois donner la tétée à son doudou ! Quand je vois ma grande dire « môa j’ai une petite soeur môa » devant ses camarades de crèche fascinés par le bébé, j’oublie ma fatigue et je suis drôlement contente d’avoir donné la vie 2 fois ! En ce moment mes 2 poulettes commencent à nouer des liens de complicité, et ça c’est sans prix. C’est un cadeau qu’on leur fait pour la vie. Ah et malgré les maux de grossesse (je compatis) je dois avouer que je t’envie un peu, j’adoooore être enceinte 😍 (chéri, ne lis pas ce commentaire 😂😂). Bon vent Mme Maman Poule !!!

    Aimé par 1 personne

  17. Oh quelle jolie nouvelle ! Félicitations.
    Mes enfants ont plus d’écarts (ce n’est pas faute d’avoir essayé pourtant de les faire rapprochés mais bon, quand ça veut pas, ça veut pas) donc je ne me permettrait pas de donner des conseils sur ce sujet. Cela dit avec ma sœur j’ai 354j d’écart et franchement, en tant qu’enfant, sache que c’est super cool d’avoir toujours un copain de jeu (même si elle est chiante et qu’elle te casse tous tes jouets 😉 )
    Bref tout ça pour te rassurer sur au moins une chose : l’amour pour ton deuxième. On avait beau me le dire et reredire, j’aimais (et j’aime toujours bien entendu) tellement ce ptit bonhomme que je ne voyais pas comment j’allais être aussi gaga d’un autre. Et bien en fait ça t’arrive comme ça dans la tronche et ça grandit de jour en jour. Certains jours ça me bouleverse tellement je ne pensais pas pouvoir aimer autant. Et le voir aimer sa sœur c’est aussi une très belle expérience à vivre. Je te souhaite donc de vivre cela, mais vu ta façon de voir la vie je n’en doute pas un seul instant. En attendant profite de cette grossesse car ce sont aussi de jolis moments à savourer.

    Aimé par 1 personne

  18. Félicitations !
    C’est complètement normal d’avoir de l’appréhension je dirais. Et puis, il faut dire que 2 ans et demi d’écart, c’est pas facile non plus, le « grand » (qu’on estampille grand maintenant) mais qui est encore tout petit a encore beaucoup besoin de ses parents, de sa maman alors qu’elle (ils) est occupée avec le bébé. Quand j’ai eu ma n°2, la n°1 avait 2 ans presque et demi, ça a été dur, l’impression de vouloir la faire grandir trop vite. Pour le coucher, mon mari n’était pas toujours là, j’essayai d’endormir le bébé pendant que la grande criait dans le salon et m’appelait… pas simple de faire comprendre à une « grande » de 2 ans et demi que si elle ne cesse de m’appeler, je vais mettre encore plus de temps à venir. J’ai beaucoup culpabilisé. Elle me reproche encore aujourd’hui de trop m’occuper de la petite (qui a maintenant 2 ans et demi d’ailleurs… que je vois encore comme un bébé…). C’est dur parce qu’il faut faire des choix mais quand je les vois jouer ensemble, rire ensemble, je me dis qu’on a bien fait.
    On dit que l’amour ne se divise pas mais se multiplie, c’est tellement vrai, je les aime toutes les 2 d’un amour si fort que j’ai les larmes qui montent pendant que j’écris. Elles sont uniques, chacune avec des caractères très différents.

    Sinon, j’ai une question, le côté pot-de-colle et nuit hyperchaotiques, ça a duré longtemps après la révélation du test ? Ou bien c’est toujours le cas ?

    Bon courage et encore merci pour ce super blog que j’adore suivre !

    Aimé par 1 personne

  19. Bravo, c’est une super nouvelle !

    C’est marrant, mais quand tu as publié le billet sur cette mère que tu préférerais ne pas être mais que tu es parfois quand même, j’ai failli te demander si tu n’étais pas enceinte par hasard, et puis je me suis dit que ce ne serait pas très délicat.

    Je me reconnais assez dans tes inquiétudes, même au quatrième je les partage en bonne partie.
    Mais dis-toi que le sommeil de Bébé Carrousel a le temps de s’améliorer d’ici la naissance, que les choses évoluent très vite parfois, et aussi que tu vas t’adapter et trouver en toi plein de ressources insoupçonnées, comme pour l’aînée… Ce sera peut-être même parfois plus facile, parce que ce ne sera pas le total inconnu. Et surtout, bien sûr que tu vas l’aimer autant !

    Je viens d’accoucher du 4ème, qui a 2 ans d’écart avec le précédent, et j’ai beaucoup stressé pendant la grossesse en me demandant si j’allais « y » arriver (à quoi d’ailleurs ?). Et puis je garde cette phrase en tête : un jour (voire une heure) après l’autre. Et aussi : tout cela ne dure pas…

    J'aime

  20. Génial !!!!
    Quelle chance !
    Quelle angoisse….
    Ça va aller !
    Ça va toujours !
    Oui enfin là….
    Mais non !
    si cela t’arrive, il n’y a pas de hasard, c’est que tu es capable de gérer !!
    Félicitations à tous les 3
    Et à la petite graine qui a bien choisi son nid !

    Aimé par 1 personne

  21. Félicitations! Et merci de nous faire sourire, rire, pleurer, de nous rassurer, de nous déculpabiliser et de nous faire sentir « pas si mauvaise maman que ça » au travers de tes écrits et tout cela malgré la fatigue des nuits et de ce premier trimestre de grossesse.

    Ton blog est devenu mon incontournable de la parentalité positive 🙂 Et je pense qu’arriver à prendre du recul comme tu le fais, admettre qu’on est pas superwoman tout en restant dans la bienveillance (et pourtant, que c’est dur quand on dort si mal!!!) est une sacrée force. Je ne doute pas que tu seras une maman merveilleuse pour bébé Carrousel, oups, mademoiselle, mais également pour ce petit ange qui grandit dans ton ventre.
    Je te souhaite, autant que possible avec un bébé de 2 ans, une grossesse tout en douceur et en sérénité.

    Aimé par 1 personne

  22. Ha ha ! Moi qui ai l’impression que beaucoup de nanas autour de moi sont elles aussi enceintes en même temps que moi, je découvre que toi, dont j’ai découvert le blog (que j’adore !) il y a peu car c’est mon premier bébé et que je veux m’informer, me préparer au mieux et puis il faut aussi dire que je n’y connais rien, et bien toi aussi tu es enceinte et à peu près comme moi (j’arrive vers le 4ème mois) !!! Alors là c’est trop fort, je vais finir par croire qu’il y a une conspiration quelque part ou bien qu’il s’est passé quelque chose de cosmique en fin d’année dernière pour expliquer toutes ces futures naissances … !
    Blague à part, je ne te dirais pas félicitation parce que c’est quelque chose que j’ai du mal à comprendre (félicitation de quoi j’ai envie de répondre à chaque fois), j’ai plutôt envie de te souhaiter tout le courage du monde car il y aura forcément des moments difficiles mais je suis certaine que tu trouveras les ressources en toi nécessaires, que tu seras préparée comme une chef et que tu auras tout le soutien de ta famille pour accueillir ce petit bout et que vous serez tous très heureux ensemble comme tu ne peux encore l’imaginer !

    Aimé par 1 personne

  23. Aaaaah , super, félicitations !!
    C’est super, génial, flippant, terrifiant…. Mais ça va aller !!
    Moi j’ai pas flippé pendant la 2ème grossesse, étonnament, je me suis rendu compte vers la fin que ça allait être « un peu » compliqué.. mais j’avais quand même cette appréhension, comme toutes les mamans, je pense, de pas pouvoir l’aimer autant… naïve un jour, naïve toujours !
    C’est incroyable ce pouvoir de l’amour, ces histoires de « le coeur de papa et maman est grand comme le ciel, y’en a pour tout le monde », on le lit, on le sait avec la tête, puis on le vit avec le coeur et c’est complètement fou !
    Moi, ils ont 2 ans d’écart, une fille et un garçon (qui vient d’avoir 5 mois) et on arrive à trouver un équilibre, qui change régulièrement, on remet quelques jours à trouver un nouveau fonctionnement.. le plus compliqué, c’est gérer les allaitement-endormissements du petit en laissant la grande toute seule quand papa n’est pas là…. le soir, c’est sport à haut niveau.
    Mais quand je la vois essayer de lui remettre la chaussette, le chausson (c’est encore pas bien doué à cet âge !), lui apporter des jouets, lui faire des bisous, lui parler comme je le fais (« allez, loulouchou, tiens, bébéchou »), quand je le vois lui, se décrocher la tête pour suivre sa soeur du regard, avec des coeurs et des étoiles pleins les yeux… je fonds !!!!!!!
    alors bravo, foncez, et pense quand même à toi, c’est pas facile de ne pas se « sacrifier » (la maison, la petite, le boulot, les courses……) !
    ps : garçon ou fille ? c’est peut-être trop tôt pour savoir ?

    Aimé par 1 personne

  24. Super quelle belle nouvelle, toutes mes félicitations !!! nous aussi on pense au 2ème et je partage pleinement ton ambivalence : beaucoup de bonheur à imaginer cette nouvelle vie à venir, et inquiétude de « comment on va gérer 2 petits en même temps, déjà qu’un c’est pas toujours facile !??! » apparemment il y en a plein d’autres qui y arrivent, donc avec l’expérience du 1er, la volonté bien faire, de l’entraide, une bonne dose de courage et de patience, on y arrivera !! (en mode optimiste.. 🙂

    Aimé par 1 personne

  25. Une lectrice de l’ombre qui prend beaucoup le temps de te lire, d’apprécier et relayer tes écrits, mais peu le temps de commenter. Aujourd’hui est une bonne occasion de le faire : félicitations et bienvenue dans cette merveilleuse aventure un peu folle du petit 2ème ! Moi aussi je l’avais senti sur tes derniers écrits.Toutes ces questions que tu soulèves, je me les suis posées il y a quelques mois, étant collée-serrée avec mon aînée. Et puis heureusement, il y a de longs mois qui nous préparent à ce chamboulement et un beau jour, bébé 2 pointe son joli bout de nez et, que la vie est bien faite, on est surprise de l’aimer aussi fort que le premier, de se sentir complète, vivante et fière d’avoir donné naissance à deux merveilles absolues qui – comble du bonheur – s’aiment instinctivement ! Oui, le quotidien et l’organisation sont rudes, on ne va pas se mentir, mais c’est plus simple, plus naturel que pour le premier car le rythme et les rituels sont déjà en place, on est mieux préparés (moins naïfs !) que la première fois et le bonheur est VRAIMENT deux fois plus grand. La seule frustration est de n’avoir pas assez de temps pour en profiter doublement. Je te conseille la suite de « Mon amour », « Un amour de petite soeur » dans la future « boîte à grande soeur » qui fait toujours mouche ! Je te souhaite une belle grossesse !

    Aimé par 1 personne

  26. Bonjour!
    Oh la la quelle nouvelle!!
    Je suis EXACTEmENT dans le même cas de figure!!!!
    Mon enfant a 15 mois et je vais accoucher dans 2 mois… C’est un bebe surprise!
    Mon grand savait aussi avant moi que j’étais enceinte… Un matin a 5h, il a lâché mon sein et ce fut sa dernière tétée… Je venais de tomber enceinte. Ils sont incroyable.
    Et pour les questionnements…. Ben ouais, ça va être chaud bouillant !!!! Mais j’ai confiance en nos ressources. Ce que je trouve le plus difficile, dans ce 3ème trimestre, c’est la fatigue physique et mentale qui s’installe…
    Courage à nous!

    Aimé par 1 personne

  27. Félicitations ! quelle belle nouvelle ! je suis très heureuse pour vous !
    Je me reconnais beaucoup dans tes inquiétudes et questionnements, j’attends également mon 2e pour juillet. C’est fou le pouvoir qu’on nos bébés, le mien aussi était très collant et très maman au moment où nous avons appris la nouvelle. J’ai également peur de ne pas pouvoir leur accorder autant de temps que je le voudrais à chacun, j’appréhende beaucoup la séparation avec mon premier lors de l’accouchement. Mes enfants auront 20-21 mois d’écart et mon fils ne s’endort toujours pas seul et uniquement dans nos bras, en ce moment il se réveille une fois par nuit, sûrement les dents. J’ai la chance d’avoir un mari qui m’épaule beaucoup et gère la fin du coucher et les réveils nocturnes. Cette grossesse me fatigue davantage mais plus les semaines passent plus je relativise quant à la nouvelle organisation à 4. J’ai hâte de lire tes prochaines chroniques. Je te souhaite de vivre une grossesse sereine et épanouissante. Et je n’ai pas de doutes, tu es une super maman et tu vas assurer avec les 2, tout simplement parce que tu es attentive à leur bien-être et que tu feras de ton mieux.

    Aimé par 1 personne

  28. Félicitations ! En effet, un deuxième bébé (l’un après l’autre je veux dire, moi je ne connais que les 2 en même temps), ça doit chambouler pas mal de choses.
    Plein de bonnes choses pour cette 2ème grossesse !

    Aimé par 1 personne

  29. Félicitations! Je suis trop heureuse pour vous et je suis tellement persuadée que vous allez assurer comme d’hab! Je vous suis depuis quelques semaines et le début de ma grossesse et vous avez totalement changé ma vision des choses. Je me retrouve tellement dans votre histoire et vous trouve vraiment au top. Les angoisses prouvent à quel point vous êtes de bons parents et le simple fait d’écouter son cœur et ses besoins suffit! Bébé carrousel va être transformée par cette expérience et le nouveau bébé sera peut être totalement différent de sa grande sœur (peut être qu’il dormira! Lol!)
    La seule chose qui compte au final pour les enfants c’est l’amour! Que leurs parents les aiment et qu’ils s’aiment eux-mêmes. On veut toujours faire au mieux mais il faut profiter et ne pas vouloir être parfait!
    Bon courage pour la grossesse (j’en finis enfin avec les nausées)
    Et j’espère suivre tout ça sur le blog.

    Aimé par 1 personne

  30. Toutes mes félicitations !
    Ps mes enfants ont 2 ans d’écart et le two pas si terrible que ca…..
    Mon fils a même beaucoup pris sur lui pour être encore plus adorable car sa petite sœur l’était moins….

    Aimé par 1 personne

  31. Félicitations !
    Je ne vais pas pouvoir répondre à tes questionnements car j’ai les mêmes : ma fille a 16 mois, le 2e j’y pense mais le papa n’est pas prêt et moi non plus d’ailleurs.
    Je me demande comment je pourrais réussir à gérer les nuits d’un nourrisson (alors que notre fille dort très bien depuis ses 2 mois) mais le corps est bien fait et il donne la force de gérer, ce que tu as fait pour bébé carrousel.
    Pour ce qui est de l’amour j’ai toujours entendue aussi que l’amour se multiplie. Ma mère nous a aimé ma soeur et moi autant mais différemment car nous étions toutes les deux bien différentes et que nous n’avions pas les même besoins (elle s’est par exemple rattrapée en câlins avec ma petite soeur que moi je lui avais refusé).
    2 ans 1/2, c’est l’écart d’âge que je souhaiterais pour mes enfants si 2e il y a.
    Je vous dit bon courage mais aussi d’accueillir à bras ouverts cette 2e vague d’amour !!

    J'aime

  32. Ohlala ma chérie ❤ ❤ Courage ❤ ❤ Vous êtes des supers parents, des gens supers et votre Melle Carousel sera une grande soeur formidable qui aurait parfois envie de hacher menu son/sa petit(e) frère/soeur 😉 😉

    Si t as besoin de parler de déverser je suis là ❤

    Aimé par 1 personne

  33. Toute mes félicitations !
    L’arrivée de numéro 2 pile dans la grande crise des 2 ans, j’admire.

    La mienne n’a que 3 mois et j’envisage de remettre le couvert rapidement pour ne pas être dans cette situation (j’ai terriblement peur de la période des 2 ans :p).

    Mais courage, 2 enfants c’est deux fois plus d’amour et de chose à vivre ensemble. Bébé Carrousel va devenir une « grande » et va avoir beaucoup de chose à apprendre à N°2.

    Sinon je crois qu’il y a plusieurs livres Montessori la dessus.
    Mais c’est pas avec mon expérience de la maternité que je vais être de bon conseil :p C’est pour ça que je viens chez toi ^^Parce que ce que tu y écris m’a permis de passer la terrible phase du premier mois mais aussi à décomplexé de mon maternage proximal vis à vis de mes proches.

    Donc merci.
    Et surtout plein de bonheur (et de courage)

    Aimé par 1 personne

  34. Quelle belle nouvelle, toutes mes félicitations ! Comme d’autres lectrices, j’apprécie tellement de te lire et je me sens si proches de toi dans de nombreux points que je suis sincèrement heureuse pour toi, comme je le serais pour une amie 😉 .
    Je comprends tes appréhensions, d’ailleurs j’ai les même dès que nous songeons à mettre en route ce deuxième bébé nous aussi…
    Je te souhaite une superbe grossesse, et je suis sûre que vous gèrerez tout ça comme des chefs !

    Aimé par 1 personne

  35. Super nouvelle! Toutes ces questions et ces angoisses je les ai eues aussi (mes 2 zamours ont 19mois d’écart). J’ai angoissé longtemps, même les premiers jours de son arrivée. Je ne te cache pas que ce n’est pas facile chaque jour, c’est même un sacré challenge. Ma puce est en pleine période de test des limites, et c’est dur d’appliquer chaque jour la parentalité positive. Entre les tétées du ptit loup, ses journées et ses nuits en dents de scie, la puce qui ne veut plus dormir, de nuit comme de jour, ses périodes où elle hurle. .. Bref, je ne suis pas là pour te déprimer, je dépeind juste notre quotidien. Mais il y a tant de grands moments de bonheur, quand ma fille veut prendre bébé dans ses bras, lui fait des bisous et des câlins, quand elle éclate de rire parce qu’on fait rire son frère, quand elle court dans la maison en chantant ses comptines préférées, quand notre fils regarde sa soeur avec beaucoup d’intensité dans le regard, quand il sourit dès qu’on chante… quand je vois tout ce que tu fais comme « efforts » pour rendre ta fille la plus heureuse possible, tu es à l’écoute de ses besoins, de ses sentiments. Tu te documente énormément et tu as l’air d’être une maman merveilleuse! Je pense que tes enfants ont de la chance de pouvoir évoluer avec vous (bébé n’est pas encore là mais évolue beaucoup dans le ventre de maman, on le sait bien.)
    Tu les aimera différemment parce qu’ils seront différents, mais tu les aimeras aussi fort car ils t’apporteront la même joie. C’est sûr que c’est une question d’organisation et qu’au début on bacle certaines choses, voir on procrastine les plus pénibles, mais tu as la valeur de connaître l’essentiel, l’écoute de tes enfants (sans vous oublier Papa Ours et toi, of course!).
    Profites des moments qu’ils vous restent avant l’arrivée de bébé (et peut être faire une pose carrière ou un changement de boulot parce que le tien te fais ch*-suer) , vois au jour le jour avec ta puce, que e soit le co dodo ou la porter, tu sauras la préparer au mieux, tu t’aideras de ces merveilleux bouquins que tu déniches si bien pour nos enfants et nous. Ta fille est certes très fusionnelle mais apparemment très intelligente, le cheminement se fera petit à petit dans sa tête grâce à votre accompagnement.
    Bref, je m’arrête avant d’écrire un roman assommant! Encore félicitations et comme tu le sais, tu reçois toujours du soutien ici de beaucoup de nous qui sommes fana de tes articles.

    J'aime

  36. Félicitations ! C’est une excellente nouvelle pour votre famille. De mon côté, en tant que lectrice, je me frotte déjà les mains : plein de nouvelles histoires de parentalité positive à venir, cette fois en contexte de fraternité 🙂

    Aimé par 1 personne

  37. Salut par ici!
    Merci pour ce blog très inspirant!
    Je commente pour la première fois pour apporter mon petit témoignage qui est un peu différent de ce que j’ai pu lire et qui m’a beaucoup culpabilisée… Moi je n’ai pas tout de suite aimé ma 2ème autant que mon 1er. C’est très difficile comme sentiment, difficile à vivre et encore plus à exprimer alors comme ton blog est un lieu où l’on cherche des réponses (et où bien souvent on en trouve!), je voulais partager un autre vécu. Peut être que cela pourra t’aider ou aider une de tes lectrices.
    Quand j’étais enceinte de ma 2ème, j’ai beaucoup entendu « l’amour se multiplie il ne se divise pas » de gens qui se voulaient rassurants sur l’amour que j’allais avoir pour mon 2ème bébé. Contrairement à toi je n’étais pas vraiment inquiète, je n’avais pas de doute sur le fait que j’allais aimer ce bébé. Après tout, mon fils avait fait de moi une mère et il avait développé chez moi cette capacité à aimer d’un amour fou et inconditionnel et je ne voyais pas pourquoi je ne l’aurais pas immédiatement pour ce 2ème bébé. Pour mon fils, je n’ai pas connu l’amour au premier regard que décrivent certaines mamans le jour de la naissance de leur enfant. J’étais épuisée de l’accouchement, la mise en place de l’allaitement a été douloureuse, un bébé avec un reflux et des nuits très difficiles. Le premier mois j’étais un automate, je faisais ce qu’il fallait mais sans vraiment de sentiments, en mode survie. Et puis à un mois, mon fils m’a sourit et il m’a sorti de ma torpeur, notre histoire d’amour a vraiment commencé à ce moment là. J’étais donc assez confiante lors de ma 2ème grossesse: j’arrivais beaucoup plus à me projeter avec ce bébé, je me sentais confiante, on avait connu des moment difficiles avec notre fils mais on s’en était toujours bien sorti, on avait compris beaucoup de choses, des parents rodés quoi! Il y avait quand même eu quelques phrases pendant ma 2ème grossesse qui sont restées dans un coin de ma tête: « le baby blues est plus dur pour le 2ème » « le passage d’une famille de 3 à une famille de 4 est beaucoup plus compliqué à gérer que l’arrivée d’un premier bébé au sein d’un couple », je l’entendais mais je ne me sentais pas concernée.
    Et patatra vous imaginez la suite: ma fille est née et l’amour fou n’est pas arrivé avec elle… Je m’occupais (je crois) bien d’elle mais avec un peu d’indifférence, sans émotion. Même ses premiers sourires n’ont pas suffit. Je la trouvais moins belle, moins éveillée que son frère, je ne vivais pas ses petits progrès quotidiens avec la même intensité que pour mon fils. C’était très dur à vivre et encore maintenant à écrire. Elle est venue chambouler un équilibre qui n’était pas aussi solide que ce que je pensais. Mon fils avait un peu moins de 3 ans quand elle est née et tout ce qu’on avait réussi à bâtir : notre petite famille à 3 volait en éclats. Toutes les recettes que nous avions trouvé avec mon 1er ne marchaient pas avec elle, il fallait tout recommencer mais avec un aîné qui avait encore besoin d’attention. La fatigue, le stress, le découragement, la culpabilité, j’étais accablée. Un sévère baby blues quoi !
    Si je peux écrire tout ça aujourd’hui (ma fille a 8 mois) c’est parce que l’amour fou et inconditionnel s’est finalement installé, on a appris à se connaître, on a passé du temps ensemble, elle a grandi. Le calme revient peu à peu même si on est très loin d’avoir retrouvé un équilibre. On progresse un peu chaque jour, on met en place des choses, on essaye, on se trompe, on corrige. Mon amour pour elle grandit de jour en jour. Je ne saurais dire quel a été le déclic, je ne crois pas qu’il y en ai eu, c’est juste qu’on s’apprivoise, elle a un caractère bien à elle, très différent de celui de son frère et c’est maintenant un grand bonheur d’apprendre à connaître ce petit être ! Je trouve qu’elle est merveilleuse, intelligente, extraordinaire et suis maintenant emplie de cet amour si particulier pour elle. Peut être que dans quelques années, j’aurais oublié ce démarrage difficile et que je dirai moi aussi aux futures mamans « ne t’inquiète pas, l’amour se multiplie il ne se divise pas » mais en réalité, je n’ai pas tout de suite autant aimé chacun de mes enfants.
    J’espère que je n’ai pas été trop longue, ça me coûte encore beaucoup de parler de cela, je n’en ai d’ailleurs jamais vraiment parlé aussi franchement avec qui que ce soit…
    Merci encore pour ton blog et tout ce que tu partages avec nous!

    Aimé par 1 personne

    1. Mille mercis de partager ton vécu, je suis très touchée par ta.confiance et bien sur par ce que je lis car comme tu dis ce n’est pas un sujet facile….
      Ceci étant de nombreuses mamans n’ont pas de coup de foudre pour leur bébé a l’accouchement, même si « il ne faut pas.trop le dire », que ce soit le 1er ou un suivant…. Et moi ce qui me semble logique c’est que le 1er on à appris a le connaître pendant plusieurs années quand le cadet nait, ça me semble donc inévitable d’avoir un décalage au début avec ce nouveau né quon ne connait pas…

      Quant aux difficultés que tu décris elles n’aident pas la relation d’attachement… J’essaye un peu d’occulter tout ça et de nous faire confiance mais ça fait indéniablement peur !

      Merci encore pour ton témoignage, je te souhaite de tout coeur de trouver ce nouvel équilibre a 4 et de cultiver cet amour qui grandit pour tes 2 enfants ❤

      J'aime

  38. Et quand même félicitations!!! Désolée, ce difficile sujet me fait perdre les bonne manières…
    Et je voulais aussi ajouter que je n’ai jamais été aussi heureuse que quand j’entends les éclats de rire mêlés de mes 2 enfants qui jouent dans la pièce d’à côté! Le bonheur finit toujours par arriver!

    J'aime

  39. Félicitations ! C’est de rigueur évidemment 😀
    Quand j’ai voulu un 2eme enfant mon fils avait 1 an, il m’a fallu un peu de temps pour convaincre le papa, et à force d’arguments pour le convaincre lui mes doutes à moi avait disparu … Ils sont revenus en trombe une fois bébé 2 en route ! Mon grand va t-il se sentir trahi ? Comment je vais gérer avec 2 ? Puis-je aimer autant que le premier un 2eme enfant ? Et le couple dans tout ça ? Petite sœur est arrivée en octobre numéro 1 avait 2 ans et demi … On gère et c’est énormément de bonheur ! L’essentiel est là. On met de côté les nuits du grand devenues cahotiques depuis le début delà grossesse (tiens donc, avant même qu’on lui dise, voir que je le sache !!), le retour des biberons, des couches, du sérum phy, Les 3 étages à monter avec 2 enfants, la chambre devenu un peu petite etc … J’ai répondu à la question la plus importante : j’aime autant mes 2 enfants, et voir mon grand avec sa petite sœur me fait l’aimer encore plus !!
    Bonne grossesse (la première est fatigante mais alors la 2eme …) et beaucoup de bonheur à vous 4 !

    J'aime

  40. Bravo, bravo, bravo pour cette jolie nouvelle ! Et bravo à Mademoiselle Carrousel pour son intuition remarquable ! Le fait de devenir grande sœur va peut-être l’aider à mieux dormir ? (C’est arrivé dans la famille d’une amie : la grande à intégré en douceur que sa maman enceinte avait besoin de repos et qu’elle même avait les ressources pour dormir de manière moins hachée : je croise les doigts pour vous !)
    Je me réjouis sincèrement pour vous qui au fil des mois êtes devenue via ce blog une présence chaleureuse, bienveillante et rassurante dans mon quotidien de jeune maman. Un doute, une interrogation : vite, je file lire Happynaiss ! Mon mari commence même à vous lire et vous l’avez convaincu du bien-fondé de la motricité libre ( Alors que je n’y arrivais pas et que ça m’énervait ;-)) Je vous souhaite donc une belle grossesse et beaucoup de bonheur… Et je commence à prendre des notes pour le jour où je serai enceinte de bébé 2 !

    Aimé par 1 personne

  41. Cooooool ^^ Trop bien ! Des gros bidoux !
    Hé ouais bien souvent nos aînés savent bien avant nous que c’est fini, ils ne sont plus seuls (musique dramatique). J’ai attendu M. MicroDou quand M. MiniDou avait 2 ans. Pareil, j’ai eu droit au pot de glue, aux chouinades à peine je voulais aller pisser seule et aux angoisses. Notamment les angoisses question sommeil vu que je ne suis pas fatiguée quand je passe par un premier trimestre, non, je suis endormie. Je me suis endormie au boulot, en faisant les courses, chez le médecin pendant qu’elle m’auscultait avant de me mettre à l’arrêt (oui dormir ou conduire il faut choisir et je bosse à 40km de chez moi)… Et bien c’est là que M. MiniDou a appris de lui même à dormir et à gérer son sommeil et maintenant il se met TOUT SEUL à la sieste ! Le petit bonhomme qui m’a fait répondre « Non, c’est juste qu’il ne dort pas, JAMAIS ou alors par erreur. » quand la puéricultrice qui l’accueillait à la crèche m’a dit « Oh, votre fiche est parfaite ! Vous avez juste oublié de nous noter les horaires des siestes… » (elles ne m’ont pas cru, puis elles ont compris pourquoi je ressemblait à un panda hirsute).
    Les angoisses se sont réglées une à une, avec ou sans aide, avec ou sans remise en question fondamentale, mais elles se sont toutes réglées avant le terme. Sauf UNE, LA question qui m’angoissait car M. Doudou et moi même sommes des n°2 et entretenons des relations… Disons houleuses avec nos aînés… Comment mes adorables descendants allaient-ils s’entendre ?! Allais-je devoir gérer les mêmes disputes et hurlements à briser les vitres que mes parents avec nous ? Et puis j’ai vu mon fils tomber amoureux. Ça fait cliché, mais quand M. MiniDou a vu M. MicroDou pour la première fois, j’ai compris que personne ne pourrait aimer autant ce bébé, pas même moi ou son papa. Et ça s’est confirmé ! M. MicroDou rend tout son amour à son frère et lui fait de gros câlins à chaque fois qu’ils sont séparés puis qu’ils se retrouvent (trop pratique le matin à l’école, la maîtresse est heureusement attendrie par le tableau). Ça ne les empêche pas d’être jaloux ou de se disputer, mais ils ne rejettent pas la faute sur l’autre et c’est un pur bonheur. Ils ont un check à eux, c’est tellement mignon *3* (oui, j’ai perdu tout sens critique avec ma deuxième grossesse) ils dorment ensemble et se lisent des livres (avant de se les jeter à la figure), ils ont tété ensemble un petit moment…
    J’ai eu très peur d’en aimer un plus que l’autre, surtout quand il s’est avéré que M. MicroDou dormait. La vérité c’est que je les aime autant, mais que je les aime très différemment. Pour moi ça a été très clair, assez vite. Ils étaient différents, on ne pouvait pas les aimer pareil. Autant oui, mille fois oui, mais pas pareil et donc pas pour les mêmes choses, ni avec les mêmes déclencheurs. M. MiniDou a compris ça tout doucement à son rythme et il nous a bien fallu 6-7 mois pour que chacun retrouve sa place, mais on a trouvé un équilibre apaisé (pas toujours), bienveillant (pas toujours non plus, mais on s’accroche) et surtout évolutif !
    Bon courage à vous 3 ! Profitez bien 🙂

    Aimé par 1 personne

  42. Félicitations! 🙂
    Et oui, ça va le faire, ce sera comme la première fois, mais en mieux car tu materneras avec tout ton amour sans avoir l’inquiétude de « est-ce-bien-normal-tout-cela-elle-a-trois-mois-elle-devrait-faire-ses-nuits-en-plus-elle-tète-tout-le-temps »!
    Tu seras bluffée par la capacité d’adaptation de Mademoiselle Carrousel (oui, les enfants pratiquent la surdité sélective, la mienne dort comme une masse quand sa soeur se réveille à côté d’elle, sauf si je ne suis pas dans les parages, là elle se réveille et m’appelle).
    Oui, ça va le faire cette grossesse, ce sera fatigant, mais tu en profiteras quand même, tu profiteras de chaque moment de repos, tu sais vers où tu vas, et tu as déjà vécu un accouchement, tu peux donc te préparer à celui qui vient (ou ne pas t’y préparer).
    ça va le faire, les sorties avec deux enfants, même si, oui, tu pèteras des plombs. N’oublie pas de multiplier tous les temps de trajet (et de n’importe quelle activité) par 1.5 (les jours où vous allez super vite) ou, plus sage, par 3.
    ça va le faire, l’amour c’est sans limite. Surtout que tu sais déjà que tu peux laisser tomber les prises de tête, et que tu sais que les moments difficiles finissent par passer. Tu sais que les bons moments passent aussi et tu profiteras à 300% des moments avec ton nouveau-né.
    Promis! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s