VDM (Vie de Mum)

2 ans d’amour

Dans quelques jours, Bébé Carrousel aura deux ans !

(Maniversaire deuzans souffler bouzies !, plus précisément.)

Deux ans qu’elle a atterri sur cette terre, dans notre famille et sur mon ventre, dans un tourbillon d’émotions, d’amour et de bouleversements que j’étais loin d’imaginer dans sa réalité. J’ai l’impression que c’était hier tant ce tourbillon nous a emporté à une vitesse folle, et en même temps j’ai l’impression d’avoir pris 10 ans tant c’était intense.

Pour l’occasion, nous allons passer une semaine en famille à la montagne, avec tous les papis et mamies de bébé Carrousel, son cousin Ours, sa tata Ours, ses tontons des deux côtés et son parrain. Le pied ! Une semaine dans une grande maison chauffée au feu de bois, en famille, sans télé, sans téléphone et sans internet : de quoi vraiment déconnecter du quotidien, se ressourcer, se reposer et faire une vraie pause dans notre vie de PPPP (Parents Parisiens Pressés en Permanence). Du coup, je mets le blog sur pause pendant ces quelques jours, pour en profiter un maximum !

Nous allons skier (enfin, pas moi parce que 1/ je suis enceinte mais surtout 2/je suis une quiche qui sait à peine faire du vélo sans se ramasser… donc, ceux qui savent vont skier !), faire de la luge, des raquettes, des balades, des jeux de société, boire l’apéro (Champomy d’abord, youhou) manger de la raclette et de la fondue, faire des soirées crêpes et gaufres et tout simplement profiter d’être ensemble !

Ce n’est pas si souvent que Bébé Carrousel à l’occasion de passer autant de temps en famille, du fait de l’éloignement géographique. Nous rentrons environ un week-end par mois et une semaine par-ci par-là pendant les vacances et à chaque fois on court partout et on se coupe en 8 pour essayer de voir tout le monde sans profiter de personne. Ceci dit, si Bébé Carrousel coopérait davantage en voiture (i.e si elle cessait de crier comme un putois dès qu’elle ne dort plus ou que je ne chante plus), on rentrerait certainement plus souvent dans notre campagne natale ! Même si s’enquiller 600 km par week-end, après avoir englouti le combo apéro-blanquette-fromage-parisbrest du dimanche, le tout dans une bagnole remplie à ras-bord ce n’est fun pour personne.

Bref, cette semaine, on va profiter UN MAX du luxe de rester au même endroit pendant toutes les vacances et de pouvoir voir tout le monde en même temps ! A cette occasion, j’ai envie de partager les plus jolis souvenirs que j’ai de Bébé Carrousel et sa famille, depuis 2 ans…

 

Ma fille,

Sache que tu beaucoup de chance, tu grandis entourée d’énormément d’amour : le nôtre, et celui de tout notre cercle familial. Mais eux aussi ont beaucoup de chance ; je sais que tu as apporté à chacun de façon différente une petite étincelle dans leur vie.

Ton papi Ours ne parle pas ouvertement de ses sentiments, mais il est gaga de ses petits-enfants qui le luis rendent bien ; avec lui, tu as appris à jouer du piano (ou du moins à taper dessus), à faire des grimaces, tu te balades fièrement dans le village, tu nourris les poules et bientôt tu feras la tournée des bistrots pour boire ta grenadine.

Ta mamie Ours a des trésors de patience et de douceur ; de tous tes proches c’est elle qui a réussi le plus vite à apprivoiser ton caractère hypersensible. Avec elle, tu apprends sans cesse de nouvelles choses et surtout de nouvelles comptines, tu te fais chouchouter lorsque tu es malade, tu manges de bons petits plats faits-maison et avec amour, tu écoutes de belles histoires contées comme personne et c’est grâce à elle que nous avons parfois des petites pauses dans notre vie de PPPP, lorsqu’elle vient nous rendre visite avec son panier à provisions sous un bras et son attirail de ménage sous l’autre.

Ton papi Poule veut t’emmener découvrir le monde et la nature, comme il me l’a fait découvrir, depuis le jour où je lui ai annoncé ma grossesse ! Avec lui, tu pars à l’aventure en forêt ou au bord de la rivière, tu explores tous les recoins de la maison et du jardin à cheval sur son dos, tu cueilles les framboises au pied de l’arbre et tu peux faire tout ce que tu veux (sauf salir la maison) sans qu’il soit agacé, tellement il est à tes pieds.

20160710_202829_hdr2

20160710_203350_hdr

DSC02870.jpg

 

Mamie Poule a préparé ta venue au monde avec un soin sans pareil ; elle a écumé les magasins et les brocantes pour te faire un nid douillet et une garde-robe tout aussi douillette. Avec elle, tu te sociabilises au gré des gens qu’elle invite pour te rencontrer, tu passes des heures assise avec elle dans la cabane qu’elle t’a offert à jouer à cache-cache sans qu’elle n’en ait marre, tu fais des semblants de grasses-matinées au lit entre filles et tu peux compter sur elle pour veiller sur moi et me soutenir dans mes façons de faire un peu différentes alors même qu’elle n’a jamais fait comme ça.

dsc_5905

dsc_6261

 

Ton cousin Ours est ton idole, ton modèle et il accepte ce rôle avec patience et amour ; il t’a portée dans ses bras quand tu n’avais que quelques jours, il prend son bain avec toi, te montre des pitreries à faire, te prépares de beaux dessins, ne râle presque pas quand tu squattes ses jeux et il est même d’accord pour te prêter l’un de ses deux babous pour dormir si tu en as besoin.

20161225_140856_HDR.jpg

Tata Ours était la plus émue quand tu es venue au monde, la fierté et la joie se lisaient dans ses yeux et elle trépignait d’impatience de te rendre visite à la maternité. Quand tu seras plus grande, elle te fera voyager au bout du monde (ou de la France, déjà…) j’en suis sure, mais en attendant elle m’a surtout aidé à voyager au pays de la maternité et du manque de sommeil en me soutenant dans les moments difficiles.

Tonton Ours fait parfois son cynique (« C’est la galèèèèèèreuh, fallait-y penser avant d’la faaaaaiiireuh » nous a-t-il chanté, un jour de désespoir) mais il est prêt à tout pour te grappiller un bisou.

Tonton-goth’ n’est pas très à l’aise avec les enfants, pourtant entre lui et toi, ça passe bien ; chaque fois qu’il te voit, il imite le poisson pour te faire rire (et ça marche !) et il a est toujours impressionné par tout ce que tu comprends et sais faire (il sous-estime beaucoup les enfants !).

Quand tonton-glam nous a rendu visite à Banlieue-sur-Marne, en pleine semaine, au beau milieu d’une journée de désolation où tu ne faisais que pleurer, tu as cessé de crié et tu lui as fait un sourire. Etait-ce la reconnaissance du beau blond aux yeux bleus comme toi qui te faisait cet effet ? Je n’en sais rien, mais rien que pour ce jour-là, MERCI !

Tes arrières mamies et ton arrière-papi sont enchantés d’avoir la chance de te connaitre et de profiter de toi, tu es leur rayon de soleil ! Ils sont prêts à toutes les stratégies pour glaner des bisous (grand-mamie Huguette en première ligne) et très fiers de t’entendre prononcer leur prénom. Et je suis sure que les arrières-papis que tu n’auras pas la chance de connaître auraient été tout autant gaga de toi.

Ta marraine n’aime pas trop les bébés et pourtant quand tu es née elle a pleuré ! C’est l’une des rares personnes qui t’a gardée quelques heures pendant que j’allais me faire faire un soin du visage, elle a partagé ton lit pendant toute une nuit (et elle a mal dormi !) et c’est avec elle que tu as soufflé tes deux premières bougies pour la première fois.

Ton parrain nous a tous fait pleuré le jour de ton baptême, il est très fier de son rôle et de ton deuxième prénom. Avec lui, tu joues au mini-basket et aux playmobiles et tu élabores des stratégies de jeu pour le Paris-Saint-Germain, et je compte bien sur lui (et sur ton Papa !) pour poursuivre ton éducation sportive, car de mon côté je ne sers à rien à ce niveau-là.

Et puis il y a aussi… mes cousins Max, Lolo et Cissy qui m’offrent quelques heures de répits pendant les repas de famille en jouant inlassablement avec toi aux grenouilles qui sautent dans le bac, ma cousine A. et son petit S. né 10 mois après toi qui sont toujours partants pour une balade dans la campagne ou une session piscine qui changent les idées, mes tantes toujours ravies de te voir grandir et évoluer, nos proches amis qui nous entourent comme une grande famille et qui ont célébré comme il se doit ta venue au monde…

Bref, nous sommes tout sauf seuls et j’ai confiance dans le fait que tu vas grandir bien entourée par tout ce petit monde, qui va avoir encore plus d’occasions de prendre soin de toi au fur et à mesure que tu grandis et te détache de moi. C’est une grande chance que je mesure et j’ai bien l’intention de faire en sorte de pouvoir davantage en profiter 

Advertisements

9 réflexions au sujet de « 2 ans d’amour »

  1. ❤ Quelle chance d'avoir une famille unie et aimante….. Et tu me donnes vraiment envie de finir cette lettre à mon fils commencée et jamais terminée!!!! Tout ce que tu fais ici ça fera de magnifiques souvenirs pour ta puce!!!!!!!!!! Encore bravo (MAIS QUAND EST CE QUE TU AS LE TEMPS D'ECRIRE TOUT CAAAAAA? 😉 )

    Aimé par 1 personne

  2. Joyeux anniversaire Mademoiselle Carrousel! On dit que pour élever un enfant, il faut un village 🙂 C’est fou la joie et l’amour qu’apporte (et reçoit!) un enfant…. Le numéro 2 a beaucoup de chance aussi d’arriver dans votre famille!!!

    Bonnes vacances en tout cas!! Etant aussi une PPPP (enfin PBanlieusardePP) je comprends votre besoin de bol d’air! Profitez!!! (et là on peut dire que les vacances « c’est que du bonheur! »? Bon à part pour le trajet avec la voiture qui déborde huhuhu…)

    Aimé par 1 personne

  3. Qu’il est mimi cet article ! Bébé Caroussel a de la chance d’être si bien entourée 🙂 . Profitez bien du ski, nous avons fait la même chose en janvier et c’était top ! (Nos famille sont éloignées aussi).Tout le monde était bien content d’avoir mieux profité du P’tit Loup (c’est clair qu’entre passer une semaine ensemble dans un chalet, ou se croiser sur un week-end où on court, ça n’a rien à voir !), et P’tit Loup était ravi aussi et a réclamé papi, mamie, tata et tonton pendant une semaine une fois rentrés à la maison ^^
    Pour nous les 2 ans c’est dans 1 mois et demi, c’est vrai que ça passe trop vite !
    PS : profite bien de cette semaine pour te reposer !

    J'aime

  4. Bonnes vacances et profitez bien! La grand air et l’amour d’une famille ça n’a pas de prix! Quel bonheur encore cet article, en tout cas, je te souhaites que tes loulous mesurent un jour la chance de vs avoir et qu’ils garderont les valeurs de la famille!!!!! Car il est assez rare d’avoir une famille aussi soudée et proche…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s