VDM (Vie de Mum)

To school or not to school (Episode 2 : la Carrousel et les apprentissages autonomes)

L’an dernier, tandis que j’étais en formation Doula, la Carrousel a découvert avec son papa une structure de jeux en intérieur (vous savez, ces jeux géants avec des dizaines d’enfants qui hurlent en courant partout avec leurs petits pieds nus puants) sur le thème des dinosaures qui lui a énormément plu ; elle en parlait à tout le monde et voulait tout le temps y aller !

Aux alentours du mois de janvier, elle a choisi dans la boite à livres de la crèche un album un peu bizarre : Le mystère des dinosaures à plumes. Je trouvais l’histoire sans queue ni tête ni grand intérêt, donc j’essayais de le planquer au moment du choix des livres du soir, mais ma Carrousel l’adorait et le choisissait dès qu’elle le voyait.

Lors de notre déménagement, j’en ai profité pour le mettre dans un carton et je ne l’ai ressorti qu’il y à 3 semaines, une fois dans notre nouvelle maison.

La Carrousel s’y est de nouveau intéressée, et a commencé à me poser des questions : est ce que les dinosaures du parc sont des vrais dinosaures ? Est ce que les dinosaures existent en vrai ? Pourquoi les dinosaures sont tous morts ?

Baignée que je suis dans mes lectures sur le unschooling et les apprentissages autonomes, j’ai ENFIN percuté que ma fille s’intéressait aux dinosaures (comme quoi hein, parfois on raterait un éléphant dans un couloir…) et qu’il serait de bon ton de nourrir son intérêt avec des ressources adaptées au lieu de planquer le bouquin !

On s’est donc retrouvées toutes les deux à chercher sur internet des photos de météorites pour répondre à la question « Comment sont morts les dinosaures? » et à mater des photos de dinosaures : maman, moi je voudrais connaitre tous les noms des dinosaures ! J’ai proposé de lui acheter un livre et elle m’a dit que oui, tout de suite s’il te plait. J’ai passé commande en ligne le soir même et j’en ai profité pour acheter quelques livres d’introduction à l’astronomie, pour pouvoir répondre aux questions suscitées au passage par la découverte de cette histoire de météorite: j’ai choisi Léa découvre l’univers et Léa découvre la Terre, après avoir vu qu’ils étaient utilisés par des familles IEF.

Le lendemain, la Carrousel avait d’autres questions : elle voulait encore savoir un peu mieux comment les dinosaures étaient tous morts (j’ai cherché les détails sur internet) et si les hommes pouvaient grimper sur leur dos avant. C’est là que j’ai commencé à me hasarder dans les méandres de l’Histoire, en m’appuyant sur le fait qu’on avait déjà un peu parlé de l’homme préhistorique en le croisant dans un bouquin. « Maman, moi je voudrais connaitre tous les hommes qui ont existé avant nous, comme ceux des cavernes, les rois, les fées et tout... ». Ok chérie, va te laver les dents, je vais compléter ma commande sur Amazon… Hop, dans mon panier : l’histoire de la vie, du big bang jusqu’à toi (sur les conseils du groupe FB unschoolinget Caroline et ses amis à travers les âges (vu sur un blog de famille IEF). Me coûte cher, cette gosse.

Allongée l’une contre l’autre dans son lit, la Carrousel avait une autre interrogation : ils sont où les dinosaures maintenant qu’ils sont morts ? Le corps qui se décompose, les os dans la terre que les paléontologues peuvent retrouver, c’est pas super tout ça pour s’endormir ? La Carrousel veut donc maintenant qu’on précise que les dinosaures sont morts SUR la terre mais qu’on peut trouver leurs os DANS la terre. Du coup, alors que je lui demandais comment était morte une mouche trouvée dans le jardin, elle me répond « ben elle est morte sur la terre, au milieu de ses amies les feuilles ». Poétique, cette enfant.

Le lendemain (sommes donc à J+2 de mon illumination au sujet des centres d’intérêt de ma fille), je reçois mon colis avec tous mes livres, merci Amazon Prime (car moi, je n’y connais rien en dino et j’ai un peu tout oublié de mes cours d’histoire). Oula, il y en a qui sont balaises….

La collection Léa me semble bien adaptée à son âge, mais la Carrousel n’accroche pas plus que cela : les planètes, le système solaire, ce n’est pas son dada du moment.

L’imagier Fleurus des dinosaures lui plait énormément, elle adooore entendre les noms imprononçables des dinosaures. La part belle faite aux illustration permet de bien les découvrir en détails.

En revanche, le P’tit doc sur l’histoire de la vie me semblait très long, avec beaucoup d’informations et de vocabulaire.

Au départ, la Carrousel est un peu rebutée par les premières pages concernant la création de la Terre… mais dès qu’on arrive à l’apparition de la vie, puis aux dinosaures, son intérêt est ravivé et elle ne décroche plus le livre. Elle demande à ce qu’on lui lise plusieurs fois… en s’arrêtant chaque fois à la disparition des dinosaures pour recommencer au début, « parce que moi je veux pas qu’ils soient morts les dinos« .

L’album de Caroline, qui explore les différentes périodes de l’histoire de l’Homme de façon romancée, me semble encore moins accessible : il est rédigé avec des expressions un peu désuètes (texte de 1984), du vocabulaire compliqué (3 mots m’étaient inconnus!) et il me semble difficile que ma puce comprenne l’histoire de cette petite fille qui retourne dans le temps et se retrouve au milieu de scènes à différentes époques.

Pourtant dès la première lecture, elle a accroché et cela fait une semaine que je le lis tous les jours avant la sieste, au coucher et parfois entre. Peut être parce que au départ, j’ai dit quelque chose comme « il est un peu difficile celui la, si tu veux on le lira plus tard… » qui lui ont donné envie de le lire tout de suite et de me prouver que j’avais tort !

Appliquant ce que j’ai compris de John Holt (Les apprentissages autonomes), je vous en parlais dans l’épisode précédent) , je n’explique aucun mot : je me contente de lire, parfois en pointant du doigt sur l’image, et je lui répond seulement quand elle me pose des questions, ce qu’elle ne fait que rarement (en tous cas des questions sur le sens des mots). Je crois qu’elle adore entendre ces mots inconnus et travailler dans sa tête à en comprendre le sens selon le contexte et l’image. Par exemple, sur cette page elle m’a dit « c’est lui qui fait le guet, hein? » et seulement quand j’ai acquiescé elle m’a demandé « ça veut dire quoi « guet » ? ».

5 jours après la mise à disposition des livres, nous étions en train de jouer aux Duplo toutes les 3 avec les filles. La Carrousel empile des briques de différentes couleurs et me dit : « Regarde maman : là tout en bas c’est les premiers dinosaures, au dessus c’est les deuxièmes dinosaures, au dessus c’est les premiers hommes ceux qui vivaient dans les tanières, au dessus c’est les hommes qui vivent dans les châteaux forts, là c’est ceux qui ont inventé le train et la montgolfière..   au dessus c’est nous a banlieue sur marne, au dessus c’est nous quand on habitait chez tonton, puis nous quand on habitait chez papi et mamie, et la c’est nous dans notre maison ! Et voilà ! 😁 ».

Maman était là, bouche ouverte, un duplo dans la main et une Fusée en train de lui escalader le dos : ma gosse de 3 ans et demi vient de modéliser une frise du temps avec des duplo.

CQFD.

Non ?

 

 

Pour rappel, je vous ai présenté dans cet article ce que j’ai découvert et compris du unschooling. Dans le prochain épisode, je vous donnerai plus de détails sur nos expériences, avis et convictions concernant l’école.

 

PS : comme indiqué sur ma page Facebook, je viens d’ouvrir un compte partenaire Amazon : cela signifie que lorsque je vous parle d’un livre  vous aurez un lien vers la référence Amazon, si elle y est en vente. Je percevrai ainsi une petite rémunération si vous consultez ce lien et si vous achetez le livre en passant par ce lien. C’est le cas sur cet article, où j’avais beaucoup de bouquins à vous présenter !

J’ai décidé de tenter ce programme d’afiliation afin de dégager une petite rémunération supplémentaire de mon blog (j’en tire déjà une petite somme avec les revenus pulicaires générés par les bannières insérés en fin d’article – je précise que les publicités ne sont PAS choisies par mes soins…), puisque je vous parle énormément de livres et que je vous mettais DÉJÀ très souvent le lien vers la référence Amazon.

Cela ne changera en rien mon positionnement, c’est à dire que je ne placerai ces liens que lorsqu’ils nourrissent le contenu de mon article, et uniquement vers des livres que j’ai lu, que je recommande, que nous possédons, etc.

Voilà, c’était la minute flouze, parce que je préfère être transparente avec vous et garder votre confiance – que vous n’imaginiez pas que bientôt sur Happynaiss, il va y avoir de l’article vide de contenu avec 300 liens et que des mots clés destinés à faire de l’oeil à notre ami Google 😉)

Publicités

18 réflexions au sujet de « To school or not to school (Episode 2 : la Carrousel et les apprentissages autonomes) »

  1. Plus d’un an de passion de dinosaure chez mon fils, et il a appris les différents types de régime alimentaire (herbivore, carnivore…), peut classer un dinosaure dans la bonne catégorie (théropode, sauropode…), et j’en passe… non scolarisé (il a 4 ans), et il s’en porte bien !

    J'aime

  2. Bonjour!
    Étant archéologue, je vous conseille la collection « l’archéologie à petits pas » (que nous publions ^^).
    Mais, petite parenthèse, je crois qu’il vaudra mieux être paléontologue qu’archéologue dans quelques années ( c’est déjà la cata aujourd’hui).
    En tous cas, votre petite est top! Une telle curiosité est à cultiver précieusement 🙂

    J'aime

  3. Les récits d’apprentissages autonomes me laissent toujours pantoise d’admiration mais surtout d’évidence. Nos petits ont appris à se déplacer seuls, à parler seuls, pourquoi en serait-il autrement pour les dinosaures (ou toute autre passion !) Merci pour ce partage !

    J'aime

  4. Je valide aussi la collection des livres « … à petits pas » (l’archeologie à petits pas, les Romains, les Lacustres, etc.). Des ouvrages vraiment chouette pour débuter et satisfaire la curiosité des petits. Et c’est aussi une archéologue qui le dit 🙂
    Belle lecture !

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour,
    Je lis avec assiduité et grand plaisir tous vos articles qui me parlent beaucoup.
    Je commente aujourd’hui parce que je suis un peu déçue du lien Amazon et pour encourager tous les lecteurs à faire vivre nos petites librairies françaises en commandant les livres chez eux s’ils ne les ont pas en stock.
    Voilà, désolée pour ce message surtout que j’apprécie beaucoup votre façon d’appréhender la maternité et la vie. Je trouve juste dommage d’encourager les achats via Amazon alors que ça ne nous coûte pas plus cher de l’acheter au libraire du coin.
    Allez, je sors et, en dehors de ce petit désaccord, bravo pour votre blog !

    Aimé par 1 personne

      1. Et je précise que ce n’est pas un jugement. Il y a quelques années, je commandais beaucoup avec amazon: livraison rapide, prix souvent intéressants (sauf pour les livres où c’est le même prix!!) mais étant dans une démarche de plus en plus naturelle et écologique, je me suis rendue compte qu’acheter sur Amazon allait à l’encontre de mes valeurs. Du coup, maintenant je boycotte Amazon, Google et compagnie…et j’ai découvert une superbe petite librairie pas loin de chez moi dans laquelle j’ai fait de jolies découvertes au niveau des livres. Lorsque je cherche un livre précis, s’ils ne l’ont pas je peux leur commander et je l’ai rapidement. Bref, que du bonus ! Je suis fière de faire travailler la petite libraire de ma ville et ça ne me coûte pas plus cher en plus. Donc j’encourage tout le monde à faire de même.
        Emma (qui aimerait changer le monde et qui croit au pouvoir de chaque consommateur)

        Aimé par 1 personne

  6. C’est fou comme je retrouve ma fille dans vos écrits ! Nous on est dans les BD en ce moment et dès que je lui dis « ah non celle là c’est un peu difficile c’est une très longue histoire ou c’est pour les plus grands » C’est sur que c’est celle la qu’elle veut ! ^^

    La passion des dinosaures est apparue après avoir lu un livre sur la Terre qui expliquait les différentes formes de vie au différents moments de l’Histoire. Çà l’a de suite percuté cette succession et le fait que les dinosaures aient complètement disparus et que donc les hommes ne les ont jamais connu. J’ai senti toutes les questions que ça soulevait en elle (non je n’ai certainement pas senti TOUTES les questions) mais bon le plus gros : les dinosaures, comment et pourquoi ils sont morts, c’est quoi une météorite, ça vient d’où, est ce qu’on peut nous aussi aller dans l’espace, pourquoi on doit avoir des combinaisons, pourquoi on flotte dans l’espace, pourquoi il y a des planètes et ya que sur la Terre qu’on peut vivre, comment ils sont fait les Hommes pour aller dans l’espace, pourquoi les dinosaures ils pouvaient pas aller dans l’espace, c’est les hommes qui ont découvert les fusées? et la peinture? le feu? les hommes préhistoriques ils avaient pas de maison? comment ils faisaient pour vivre…etc…

    Je ne cherche pas à étaler la super intelligence de ma fille (bien que je n’en doute pas ) mais simplement que le fait d’avoir découvert une seule chose à la base, lui fait dérouler un fil sans fin de nouvelles connaissances! Avec ça j’ai l’impression d’avoir des années des années de choses à lui faire des découvrir sans jamais l’ennuyer, c’est un réel plaisir pour moi ! Sans tomber dans l’enseignement, moi je joue, je lis , mais j’évite d’enseigner à proprement parler, j’ai compris que ça ne fonctionnait pas avec elle, je suis ses jeux et ses intérêts elle apprend beaucoup plus vite comme ça. Bon par contre c’est pas toujours rigolo pour moi, on a du « jouer à l’enterrement » avec ses poupées pour nourrir ses questions autour de la mort, je n’ai pas du tout initié ce jeu, mais je l’ai suivi, j’ai fais semblant de pleurer quand on a creuser un trou dans la terre pour y mettre sa poupée, on a récité des poemes, on s’est réconforté , et puis on s’est libéré du chagrin en se disant que même si le corps est mort, son esprit est parti ailleurs.
    Avec ses propres mots « moi je veux tout connaitre de la vie et de ce qui est vivant » bref on comprend bien cette motivation endogène qui la pousse à toujours savoir plus

    Je la retrouve hier dans son lit, avec 10 livres cachés sous sa couverture je lui dis « ça ne te gène pas pour t’allonger? tu n’as plus beaucoup de place pour toi, j’ai peur que tu te fasses mal en dormant !  » Elle :  » bah si je me suis griffée le ventre avec une des histoires, mais moi j’aime trop les livres, j’aimerais dormir avec » Bon je l’ai laissé faire, et je suis venue les enlever quand elle dormait parce que quand même ça me semblait pas super adapté
    Je ne vous ai pas retourné la question la dernière fois même si je pense connaître la réponse : etes vous une famille zébrée ? très certainement …! Incroyable comme votre Carrousel est entrée dans la lecture avec ce déchiffrage des sons et des lettres ! Même pas 3 ans et demi
    Je vais regarder les livres que vous avez cité, toujours intéressée par de nouvelles sources d’inspiration ! 🙂

    Bonne journée !

    J'aime

    1. Coucou, ton article est très intéressant et éveil ma curiosité même si j’ai en temps de voir venir car ma fille a 11 mois 😂.
      Tu parles d’une page facebook et d’un blog IEF, peux tu me donne fait les liens que me puisse me renseigner davantage.
      Merci pour tous

      J'aime

  7. Vous pouvez consoler votre fille, les dinosaures n’ont pas tous disparu, on en croise encore très régulièrement.
    On en mange aussi parfois.
    En tant que paléoanthropologue et professeure de SVT, j’adore observer la passion des enfants de tout âge pour les dinos ou les Humains préhistoriques… Parfois, ça leur passe… Et parfois pas ! Bon courage 😁
    PS: effectivement, Caroline c’est un peu daté. Il faudrait le réactualiser avec les connaissances actuelles et une vision peut-être plus modernes de l’Histoire. Ça ne m’étonne pas que ça plaise, nous on trouve ça alambiqué les voyages dans le temps, mais pour nos enfants à l’imagination superpuissante, ça doit être méga banal si ça se trouve !

    Aimé par 1 personne

  8. J’adore ton article. Il explique tellement bien comment un enfant peut partir de quelque part pour découvrir plein d’autres choses, comment on se retrouve à les suivre plutôt qu’à les précéder.. J’ai eu une expérience un peu comme ça avec une histoire de gorilles, et de volcans, qui nous a fait ouvrir l’atlas.. C’était plus bref, mais ça donne une vraie perspective de ce que peut être le unschooling, en effet ! En te lisant, ça donne envie de passer des heures à suivre les dinosaures vers tout ce qu’ils peuvent encore enseigner à ta fille !

    J'aime

  9. Bonjour, je suis une fidèle lectrice de votre blog et je suis d’accord avec la plupart des concepts qui vous tiennent à cœur. Mais je suis convaincue des bienfaits de la scolarisation sur la plupart des enfants, également. Je ne comprends pas pourquoi la plupart des principes du unschooling ne pourraient pas être en fait complémentaires à une scolarisation.
    J’ai eu une très bonne expérience de l’école et cela n’a pas empêché mes parents d’approfondir mes centres d’intérêts, que ce soit ceux découverts à l’école (je me rappelle d’expériences menées avec ma sœur, des fourmis et du sucre sur notre balcon, lorsque j’avais étudié les insectes à l’école), de visites touristiques choisies en fonction des thèmes abordés à l’école (mes parents auraient tout à fait pu prévoir un voyage de Cherbourg pour étudier le Titanic), ou au contraire d’exposés réalisés à l’école sur des découvertes que nous avions pu faires lors de nos loisirs.
    Je vois l’école comme une source de découvertes supplémentaires / complémentaires à l’environnement familial, par les sujets abordés mais également par les rencontres avec les autres parents et enfants. Et ça n’empêche pas les parents de proposer des activités axées sur les centres d’intérêt de l’enfant hors du temps scolaire ! En fait, rien ne me surprend dans cet article et je n’y vois pas un bon argument pour l’unschooling. Votre fille est passionnée et curieuse comme tous les enfants de son âge et c’est super que vous l’accompagniez dans ses découvertes ! Mais ne pourra-t-elle pas encore plus diversifier ses centres d’intérêt en allant à l’école ?
    Mon fils a 2 ans donc l’école ce n’est que pour dans un an, mais j’attends avec impatience cette étape car je me dis qu’il pourra découvrir une multitude de choses. En maternelle et même en primaire, les thèmes abordés restent très variés ! Et nous n’attendons pas pour mener des activités avec lui basées sur ses centre d’intérêt (Vers 18 mois, il s’est mis à pointer la Lune dans le ciel à chaque fois que celle-ci était visible, j’ai donc fabriqué des cartes sur les phases lunaires, acheté un livre qui parle de la Lune, proposé des dessins de Lune en playmais 😉 ) Et à côté de ça je trouve que la crèche apporte beaucoup aussi, cela nous arrive de nous inspirer des activités proposées par les auxiliaires de puériculture ou même évoquées par les autres parents. Bien sur, à l’école ce ne sera pas forcément les mêmes règles qu’à la maison mais n’est pas aussi enrichissant pour lui d’apprendre qu’il y a différents modes de fonctionnement? Je pense qu’un enfant qui a confiance en lui est en fait très adaptable.
    Je pense que le rôle des parents est primordial en complément de l’école, et je suis aussi convaincue que le « brassage social » des enfants à l’école leur apporte aussi beaucoup de choses. Sauf cas particuliers bien sûr, on ne saurait nier que l’école peut aussi ne pas convenir à certains mais cela me semble être une minorité, et surtout on ne peut pas savoir avant d’avoir essayé…
    Les enseignants ne se valent pas tous, c’est sur… Mais l’école, ce n’est pas que la maitresse, c’est aussi les autres enfants, l’environnement autre que la maison, et il me semble qu’il est tout à fait possible de pallier à la faiblesse d’un enseignant pendant une année en renforçant le suivi et les activités ? Et il y en a énormément qui sont passionnés par leur travail, d’autant plus dans les petites classes.
    Après, il s’agit aussi d’un choix personnel… Je pense aussi que j’aurai plus de plaisir à partager / préparer des activités avec mon fils scolarisé que si je l’avais 100% du temps avec moi, la faute au quotidien qui peut aussi devenir lourd. Bravo à vous si vous vous sentez capable de tout faire 🙂

    J'aime

  10. Déroulement de ma lecture de cet article
    – Doula? Ah bon? Ah oui c’est vrai, j’ai lu ça hier…
    – « Enfin percuté » Looooool
    – « au lieu de planquer le livre » re-loooooool
    – Encore des livres?… pffff ça coûte cher ces gosses…
    -« Me coûte cher cette gosse ». Ah je te l’avais dit!
    -« La frise du temps avec les duplos ». Larmes aux yeux, copier, coller, envoyer l’article à mes copines par email, laisser un commentaire.

    Merci maman poule!

    Aimé par 1 personne

  11. Bonjour, j’ai la chance d’être en vacances à New York et hier nous avons visité the American Museum of Natural History (celui du film Une nuit au musée), le dernier étage est consacré… aux dinosaures ! En voyant toutes ces reconstitutions j’ai direct pensé à votre fille !! Elle aurait adoré !!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s