Maternage & Parentalité positive

Les routines ou comment éviter les crises de nerf du matin ! [#toolbox]

Mademoiselle Carrousel grandit et devient capable (et désireuse!) de faire de plus en plus de choses par elle-même ! Elle s’occupe aussi seule de plus en plus longtemps, peut jouer dans sa chambre en dehors de notre présence (si on est pas loin, quand même), s’invente des mondes imaginaires avec ses Lego…

En parallèle, elle a énormément développé son langage ces dernières semaines, à la fois en terme de syntaxe, de vocabulaire et de prononciation ( pas plus tard que ce matin, elle m’a sorti « maman regarde, l’abeille butine la fleur » – j’en suis restée comme deux ronds de flan..). Son langage se développe a un point qu’elle nous SAOULE littéralement, ayant toujours quelque chose à dire, à commenter, à demander, avec en tête de liste le lancinant « Maman, ça c’est quooooooaaaaaaa ??? ». Et parfois, honnêtement JE NE SAIS PAS quoi lui répondre, donc j’use et j’abuse de la reformulation pour lui montrer que j’ai compris ce qu’elle m’a dit et généralement elle s’en contente.

Bref, petit bébé devient grande fille 🙂

IMG-20170514-WA0001
Ah oui, elle se maquille aussi et a son poudrier Benefit dans son sac à main…

Le corollaire, c’est que notre grande fille commence à avoir un avis bien tranché sur certaines questions et a exiger davantage de maitrise de son emploi du temps. Cela devient difficile, matin et soir, d’obtenir qu’elle se prépare, qu’on change sa couche, qu’elle mette ses chaussures etc… le tout dans les délais impartis. Cela a le don d’agacer grandement Papa Ours, quand à son guilleret « choupette tu viens t’habiller ? » il obtient un « non, attends! » bien déterminé de la part de sa blondinette de 80 cm de haut. Et qu’elle ne vient finalement jamais ! Et gare à celui qui essayerait de hausser le ton pour se faire entendre (« Papa crie pas, j’ai droit jouer, dispute pas moi, parle! » – cette enfant s’est un peu trop approprié les concepts de la parentalité positive…) ou qui l’attraperait dans ses bras pour imposer sa volonté (hurlements et coups de pieds en furie à la clé).

De mon côté, je prends plutôt bien cette nouvelle résistance face à des tâches qui se faisaient facilement et vite avant :  je comprends que ce n’est pas simple de se voir imposer quoi faire et quand le faire en permanence, je sais que moi-même je n’apprécierai pas de ne pas avoir la maitrise de mon temps. Je vois bien qu’elle réagi ainsi parce qu’en ce moment beaucoup de choses l’intéressent et que, le matin, elle a mille occupations bien plus sympa que de mettre ses fringues ou se faire démêler les cheveux ; s’occuper de ses bébés, de sa dinette, finir un puzzle, regarder les voitures par la fenêtre… C’est bien simple, le matin est son moment de prédilection pour jouer seule ! Et pas de chance, c’est le moment de la journée où nous avons le moins le temps de prendre notre temps. Mais ça, elle n’y est pour rien ! Je ne vois ni rébellion ni opposition dans ses refus ; juste une petite fille de deux ans absorbée dans ce qui l’occupe et qu’on doit déranger avec des activités qui la gonflent. En plus, j’ai un niveau de tolérance au regard des autres relativement élevé comparé à Papa Ours, donc ça ne me pose pas de problème de lâcher prise sur certains points si j’estime qu’il n’y a pas de danger ou que ce n’est pas « grave » afin de la laisser expérimenter. Vécu ce week-end, où elle a voulu se déchausser chez Décathlon : son père a insisté moult fois pour qu’elle se rechausse et tolérait difficilement le regard des autres et mon lâcher prise (« Mais enfin est-ce que les gens sont en chaussettes ?! » me disait-il, l’air outré – « Mais enfin chéri, qu’en ai-je à foutre des gens et veuille-je m’énerver sur ma fille au nom de ça, alors qu’en toute sincérité moi aussi je kifferai courir pattes nues sur le lino et que je ne vois pas de vraie raison de lui interdire à part celui des conventions? »). J’ai laissé faire, je l’ai regardé sortir du magasin en chaussette en nous regardant l’air de dire « et ça, j’ai le droit? » sans réagir et à peine avions nous fait 3 pas elle m’a dit « Maman on remet les chaussures » et basta. Nouveau regard triomphant à l’homme 😉

Bon, comme malgré tout, la vie a ses contraintes que les enfants ignorent, voici les petites astuces que j’utilise pour que les choses à faire se fassent :

  • J’adapte MON emploi du temps ; moi aussi, le matin j’ai fort à faire : déjeuner, me préparer, ranger la maison… Je vaque à ces occupations avec un œil sur ma choupette, prête à bondir à la moindre fenêtre de tir qui s’ouvre. Exemple : on prend notre petit-déjeuner ensemble, moi en bouquinant, elle en parlant à la fenêtre (« c’est quoa ca maman? Oh un avion ! Il va vite l’avion. Un tracteur pousse la terre ! T’as vu les travaux? Ça fait du bruit les travaux…. » – cf introduction), quand soudain elle me dit « maman main qui collent! » et va se chercher un gant de toilette pour se nettoyer. Bon et bien là je saisis au vol l’opportunité de lui laver les mains, la bouche et de la coiffer, par exemple !

 

  • Toujours en adaptant MON emploi du temps, je lui laisse le choix du moment : « Mademoiselle Carrousel, on va changer ta couche et t’habiller ? » – « Attends maman regarde voitures!! » – « Ok, quand tu es prête à t’habiller tu viens me voir dans la salle de bain, d’accord ? « . [A ce stade, Papa Ours lève les yeux au ciel en marmonnant « Mais bien-sûr, crois-y Monique! » dans sa barbe qu’il est en train de raser].   Environ 1 fois sur 2, elle débarque au bout de quelques minutes : « prête maman, m’habiller! ». Et c’est là que je balance une œillade triomphante à Papa Ours (50% de réussite ça vaut le coup quand même ?).

 

  • Beaucoup d’autonomie ! Je vous l’ai expliqué ici et , depuis très tôt nous avons adapté notre appartement pour que Mademoiselle Carrousel puisse faire un maximum de choses seule ; elle a sa tour pour accéder aux plans de travail en hauteur, elle a ses vêtements à disposition dans sa commode, son lit au sol depuis ses 16 mois, remplacé maintenant par un lit de grande, ses jouets sur des étagères ouvertes, un placard bas qui lui ai dédié avec sa vaisselle, ses serviettes, gant de toilette et le matériel pour nettoyer les éventuelles maladresses, elle a sur la table un plateau avec une cruche et un verre pour se servir à boire,  elle a dans l’entrée un casier avec ses chaussures et un portemanteau bas pour ses manteaux et dans la salle de bain elle a à sa disposition de quoi se laver les dents, les mains et la bouche… Tout ceci dans le but qu’elle puisse faire seule, sans avoir à nous solliciter. Et bien-sûr, je m’appuie sur son désir de faire par elle-même pour la motiver : « tu me montres comment tu sais mettre ton pantalon toute seule ? » / « Tu choisis toute seule tes vêtements et tu me rejoins? » (priez pour nous, pauvre pêcheurs du style vestimentaire)

enfant autonomie routine

IMG_20170429_185009
Parfois, la vaisselle est détournée à des fins obscures…. #WTF

 

  • Et un zeste de créativité !  Je cache le vêtement à retrouver pour pouvoir s’habiller, je lui propose de me démêler les cheveux pendant que je la coiffe, je fais les soins à ses poupées d’abord, etc..

 

  •  Enfin, j’ai mis en place des routines : j’ai crée nos routines du matin et du soir sur PC (admirez les superbes images de T’choupi, que je n’apprécie que moyennement mais qui recueille les faveurs de Melle Carrousel depuis que sa marraine lui a offert « T’choupi fête son anniversaire »), que j’ai plastifiées (parce que j’ai une plastifieuse, oui Madame, 20€ sur Amazon) et accrochées à la porte de sa chambre. A côté, elle a à sa disposition un petit bac avec des pinces à linges et à chaque étape accomplie elle peut aller mettre la pince à linge sur l’image correspondante.

enfant autonomie routine matin soir

Alors attention, ce n’est pas miraculeux non plus (mais y’a-t-il quoi que ce soit de miraculeux en matière d’éducation?!) : il faut d’abord que l’enfant comprenne comment manier la pince à linge (de préférence sans se coincer les doigts), puis qu’il comprenne qu’on ne met pas la pince à linge n’importe où mais sur l’étape qui correspond à la tâche QUAND ELLE EST FAITE. Je ne vous garantis pas qu’il n’y aura pas une crise de nerf parce qu’il veut mettre toutes les pinces à linge TOUT DE SUITE ; laissez faire, ça l’entraine !

enfant autonomie routine matin soir

Mais ça reste un outil très intéressant pour instaurer une routine qui ancre les tâches dans le quotidien et, à la longue, permet de moins avoir à répéter. Et c’est une option ludique supplémentaire lorsque l’enfant ne veut pas coopérer ; « on a fini de déjeuner, on regarde la prochaine étape? », « tu en es où de ta routine, tu as mis quelle pince à linge ? », « tu vas mettre tes chaussures et ensuite tu pourras mettre la pince à linge? ».

Vous n’avez surement pas les mêmes routines que nous, aussi si l’idée vous plait vous allez devoir vous coltiner le boulot, mais pour ceux et celles qui le souhaite, je laisse mes fichiers à votre disposition, prêt à l’impression !

Les routines du matin et du soir by Happynaiss

N’hésitez pas à me raconter ce que ça donne, si vous le mettez en place chez vous 🙂

Et vous, vous faites quoi avec vos deuzans pour les aider à coopérer ?

 

Publicités

25 réflexions au sujet de « Les routines ou comment éviter les crises de nerf du matin ! [#toolbox] »

  1. Alors j’ai tenté plusieurs fois le « dès que tu seras prêt on ira changer ta couche / à la douche / s’habiller »… pour finir de guerre lasse après 45 min à le prendre tel un sac de patate pour y parvenir.
    Je dois pas avoir la bonne méthode 🙂

    J'aime

      1. Et le / la laisser en pyjama sinon pour aller à la crèche/école si il veut pas s’habiller ?
        Testé par mes parents, pyjama / bottes / manteau et habillage à l’école parce que bon, finalement…

        Brutal mais plutôt efficace au final 😉
        (Bon faut pas avoir peur des regards pour le coup…)

        Aimé par 1 personne

      2. 😄 pour le coup j’ai un peu peur de la réaction du personnel de la crèche si je l’amène en pyjama avec sa couche pleine…
        Et j’ai tenté le weekend, passer 3h dans son caca ne lui pose AUCUN problème!

        J'aime

  2. Le truc qui marche bien avec mon grand (qui est une tête de mule mais empathique): »tiens, j’ai besoin de toi, tu peux m’aider s’il te plaît? Tu veux bien enfiler tes chaussures et ton manteau pour pouvoir mettre le sac – ou n’importe quoi- dans la voiture? Merci beaucoup…. »
    Bien plus efficace que  » dépêches toi on est en retard + 50  » mets ton manteau tes chaussuuuuures »
    Ça marche avec tout ou à peu près « une fois que tu auras fait pipi et lavé les mains, tu pourras venir m’aider à. …  » bon je vais passer pour une assistée à la longue!

    Aimé par 1 personne

  3. Ici j’essaie aussi de laisser un maximum de choix et de participation (il fait froid donc pantalon ou collant, choix du t-shirt, négociation potentielle sur l’assorti des couleurs… ^^). Et tous les matins, c’est la même « routine » : « tu viens t’habiller stp ? » « non je joue » « tu veux aller à l’école en pyjama ? » « non ! je veux aller m’habiller » ^^
    Peut-être qu’un jour elle s’habillera d’elle-même…^^

    Aimé par 1 personne

  4. Je reconnais bien là les quelques méthodes que nous essayons d’appliquer (avec notre deux ans à nous mode garçon)…..je reconnais aussi bien là le résultat : 50% du temps 😉
    Par contre, je vous explique pas la guerre de l’autre 50% …… ^^’ (cris, sac à patate sous le bras….parce que bon, la négociation, ok, mais à un moment donné….il faut y aller quoi….)
    Et malgré nos propositions, s’habiller tout seul, comment dire….euh, ils s’en fichent…..J’ai aussi essayé le « tu voudrais aller chez nounou en pyjama »….mais là c’est le drame….ses yeux brillent, et ça se termine en deux options : ou le « ouiiiii » ou le « pas nounou, maison maman » 😀 ….Bon…..2 ans quoi!!! 😀

    J'aime

  5. Ici on a des routines bien rodées aussi, ça aide beaucoup avec notre 2,5 ans…
    Pour éveiller son intérêt et le rendre plus coopératif, on le laisse aussi décider d’un maximum de choses: choix du tshirt, du livre du soir, de la couche (très important ! c’est presque toutes les mêmes mais on n’est pas à un détail près lol…),.. on l’invite à faire « tout seul »…
    Parfois on arrive à trouver des trucs qui lui plaisent et accélèrent le process.. Depuis qqs jours on joue à « qui c’est qui enlève ses chaussures le plus vite toi ou moi ? », ça marche super bien ! (sous le regard ébahi et reconnaissant du papa qui essayait désespérément de jouer l’autorité, ce qui marche pas trop sur notre petit rebelle..)
    J’avais déjà essayé les panneaux de routine pour les chaussures et le lavage des mains, mais peu de succès, par contre je n’avais pas pensé aux pinces à linge qui rajoutent le côté ludique, bonne idée !
    Et parfois il y a rien qui marche et on est pressés donc ça finit en « sac à patates » avant de passer à l’étape suivante qui se passe parfois mieux…!!

    J'aime

  6. Ah les ruses de sioux qu’il faut parfois déployer… 🙂 ici mon fils a 3 ans passés et on utilise la quasi-totalité de tes astuces !
    Le truc qui m’aide beaucoup c’est de faire le deuil de l’obéissance instantanée. J’essaye au maximum d’être souple sur l’emploi du temps (mais je ne m’occupe pas du matin, le soir on a plus de marge) du genre « tu viens prendre ton bain? » « Nan ! » « OK, je donne celui de ta petite soeur en premier et tu passes à près d’accord ? » En gros 5 minutes perdues à bien négocier une étape, c’est 15 minutes de crise de potentiellement gagné !

    Et je me suis rendu compte aussi qu’il ne faut pas se braquer sur le « non ». Le nombre de fois où il l’exprime et au final il prend juste le temps de finir son livre pour finalement venir manger… on dirait qu’il a juste besoin d’exprimer son « non » et de finir son activité.

    Et ma meilleure astuce quand il ne veut pas arrêter une activité c’est de proposer (et même participer !) une fin à très brève échéance. Par exemple s’il ne veut pas lâcher ses voitures « d’accord, on les gare sur le parking et on va manger après ? » Ou « d’accord on installe nounours à côté de toi pour manger alors ». « On finit le livre ensemble et on se déshabille pour le bain »

    Mais bon , ya des soirs ou je prends aussi l’option cri et sac à patate sous le bras hein…

    Aimé par 1 personne

  7. C’est tjs tellement troublant de lire un de tes articles, et de me voir, de nous voir, mots pour mots.

    Pour ma deux ans (dans 2 semaines) ici il y a 15 jours les matins sont devenus difficiles. J’ai remarqué que s’habiller et partir était les deux choses vraiment désagréable pour elle les matins de semaine. Ces deux choses faites à la suite de l’autre c’était trop pour elle. On a donc changer l’ordre. Levé, changement de couche et habillement quand encore dans le coltard, puis petit déj, discussions, jeux etc. Et enfin départ. Des le premier essai, tout doux tout paisible. Ca fonctionne la plus part du temps depuis. Si ce n’est pas le cas, « tu peux m’aider à mettre ton pyjama à la machine et à t’habiller » efficace à quasi 100%.
    Enfin, en cas de matin vraiment difficile, on prend le temps des câlins et des berceuses « maman calin-tétine-doudou, chante maman » les yeux plein de larmes puis on part petit déjeuner à la boulangerie en bas de la maison avec un pain au chocolat, et ça elle adore!
    Voilà ma petite boîte à outils si jamais!

    Merci de prendre le temps d’écrire tout ça, je voulais orienter mon blog en suspens sur la parentalité qui a été notre révélation depuis que nous sommes devenus parents dans le but d’aider les autres parents parce que ça peut tellement être une aventure merveilleuse et agréable mais… Depuis la découverte de ton blog, je fais suivre tes articles pour illustrer et expliquer mes propos à mes amis et ma famille. Tu dis exactement tout ce que j’aurais pu dire et en plus en l’écrivant beaucoup mieux. Alors merci! C’est très réconfortant de se savoir compris à ce point et quand en plus c’est si agréable à lire, je réalise également le travail que ça représente… Mille merci 😚

    Aimé par 2 people

  8. C’est là que je vois que nos filles n’ont pas beaucoup de différence. Il y a aussi une explosion du langage chez nous, ce que je trouve juste génial mais parfois, ça me fait un peu mal à la tête. Alors outre les reformulations quand elle me dit pourquoi, je la lui retourne aussi ? Et à ton avis, chérie, pourquoi? (ça me laisse 2 min de répit!)
    Et je vais essayer la routine car même si on est moins pressé par le temps. C’est parfois un peu la galère pour l’habiller 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. On a beaucoup gagné côté crises de nerfs en nnoncant le planning, et en instaurant le fameux décompte. Sur le livre du soir par exemple : Elephapotame aime regarder un peu lui meme, chercher les animaux et tout ca. Fermer le livre pour aller au lit a longtemps été un drame. On a donc instauré un genre de rituel : « tu regardes les images, puis je compterai 1-2-3 et on ferme le livre ». Selon le temps et l’envie du moment, ca peut durer plus ou moins longtemps, avec des répétitions. Et le moment venu, on l’annonce aussi : « maintenant je compte 1-2-3 et on ferme le livre. 1… 2… 3… au revoir le livre ». Ca passe comme une lettre à la poste, et peu importe s’il a eu droit à 2 min ou 10 min d’autonomie avec son bouquin. On l’a appliqué à beaucoup de choses, et ca marche bien !

    Aimé par 1 personne

  10. Super cet article ! Je suis entièrement d’accord, il faut dédramatiser l’emploi du temps, prévoir davantage de temps pour les laisser accomplir ce qu’ils ont envie ! Ici aussi poupette a 2 ans, veut faire un maximum de choses toute seule (même si ça prend un temps fou et qu’on est en retard) et veut faire pas mal de choses qui nous semblent absolument incongrues (manger toute nue par exemple ^^ ) Dans la mesure du possible je la laisse explorer toutes les possibilités, je vois bien que ce n’est pas pour m’embêter , elle teste simplement son environnement et aime découvrir de nouvelles choses ! Et si je commence a m’énerver elle me dit ‘ t’énerve pas maman, on se fait un câlin , comme ça après ça va mieux » elle me prend dans ses bras et me fait des bisous, de quoi faire redescendre toute tension en 2s chrono, j’adore ! Les enfants sont vraiment des trésors, laissons les s’exprimer

    Aimé par 1 personne

  11. Bonjour
    Ton exemple chez decathlon me parle bien… MAIS ma réflexion du moment est: comment respecter les limites du conjoint »? Car je me rend compte (no1 a 8 ans, il en faut des étapes!) que je lache bcp prise sur les trucs pas importants à mes yeux, ça marche, moins de crise avec nos 3 loulous, parfait… sauf que non, je ne les éduque pas seule et toute éducation bienveillante commence aussi par le respect du conjoint et donc de ses limites à lui… Ici, c’est le torse nu au parc qui le gene vraiment (alors que moi, tant qu’il ne fait pas froid…) et je dois entendre cela! Pas toujours à lui de lâcher non plus… Bref, en réflexion…
    Vous en avez discuté avec le papa? Il en pense quoi?

    Et sinon, petit clin d’oeil là: https://emmaclit.com/2017/04/06/election-et-democratie-represenative/ … (juste le début, en ce qui concerne l’éducation bienveillante…), c’est pas faux 😉 et ça fait qd meme réfléchir, non?

    Bonne journée

    J'aime

  12. Et bien ici, on est justement en plein dedans ! (Mon P »tit Loup aura 26 mois dans quelques jours). Le matin est compliqué, le changement de la couche, l’habillage est compliqué. Lui qui coopérait si bien ! Tout les moyens sont bons pour y couper, et moi j’avoue que j’atteins souvent mes limites de patience… (et encore, je suis à la maison avec lui, et j’ai bien conscience que lorsque l’on a les contraintes horaires du travail/de la crèche, ce doit être une autre histoire ! Tu as toute mon admiration pour cela ! )
    Je suis entrain de me creuser la tête pour ré-adapter les routines, et justement de préparer mes petites affiches en images (la plastifieuse à 20€ sera mon prochain achat amazon 😉 ). Merci beaucoup pour l’idée des pinces à linges que je vais adopter, j’adore et je suis sûre que ça lui plaira !
    Une petite astuce qui marche bien parfois : jouer à s’habiller vite : je compte jusqu’à 10 et on doit avoir mis son pantalon avant que j’ai fini, puis pareil pour le pull etc.
    J’ai une petite chanson pour le lavage de main et la toilette du visage qui aide beaucoup aussi ^^

    J'aime

  13. Et bien ici, on est justement en plein dedans ! (Mon P »tit Loup aura 26 mois dans quelques jours). Le matin est compliqué, le changement de la couche, l’habillage est compliqué. Lui qui coopérait si bien ! Tout les moyens sont bons pour y couper, et moi j’avoue que j’atteins souvent mes limites de patience… (et encore, je suis à la maison avec lui, et j’ai bien conscience que lorsque l’on a les contraintes horaires du travail/de la crèche, ce doit être une autre histoire ! Tu as toute mon admiration pour cela ! )
    Je suis entrain de me creuser la tête pour ré-adapter les routines, et justement de préparer mes petites affiches en images (la plastifieuse à 20€ sera mon prochain achat amazon 😉 ). Merci beaucoup pour l’idée des pinces à linges que je vais adopter, j’adore et je suis sûre que ça lui plaira !
    Une petite astuce qui marche bien parfois : jouer à s’habiller vite : je compte jusqu’à 10 et on doit avoir mis son pantalon avant que j’ai fini, puis pareil pour le pull etc.
    J’ai une petite chanson pour le lavage de main et la toilette du visage qui aide beaucoup aussi ^^

    J'aime

  14. Bonjour!
    Juste un petit message pour te dire que je suis tombée sur ton blog un peu par hasard, en cherchant des infos sur la grossesse (je suis enceinte de 8 mois) et je suis restée crochée sur tellement de tes articles! J’adore te lire et je me réjouis de pouvoir essayer pas mal de conseils que tu donnes et expérimentes au fil du temps. Merci beaucoup pour le temps que tu prends pour écrire tout ça et merci aussi d’être si peu « jugeante »!
    🙂

    Aimé par 1 personne

  15. Chez nous la routine du matin est arrivée quand M. MiniDou est entré à l’école (à 3 ans moins 1 mois donc). Comme il maitrisait déjà les chiffres je lui ai fourgué mon truc en lui disant « Regarde c’est pas compliqué, tu suis l’ordre des nombres ». Il était super fier. Depuis ça a un peu dégénéré, soit disant que cette routine « ça va plus du tout, hein, c’est pas le bon vélo et j’ai changé de bonnet ». Des choses cruciales donc, puisqu’il s’agit des illustrations. Puis c’est pas un vélo, c’est une draisienne, mais c’est vrai qu’en grandissant on a pu passer au vrai vélo et c’est pas ma faute s’il s’est fait chourer son bonnet. Je pense la refaire pour la prochaine année scolaire parce que M. MicroDou a ravagé la feuille de la routine et parce qu’il aura presque deux ans donc ça devrait lui plaire aussi (même si lui ne part pas à vélo)(à son grand désespoir). À mon sens il faut aussi la refaire parce qu’à l’époque on ne se brossait pas les dents le matin (mais le midi et le soir), qu’on s’habillait après le petit déjeuner et qu’on partait sans le petit voisin (qu’il faut passer prendre, une étape que M. MicroDou cherche désespérément sur ce papier magique qui semble tout indiquer).

    Aimé par 1 personne

  16. Ah oui, et je veux bien des clefs pour l’étape « câlins et gros dodo »….parce qu’ici, ça dure une heure tous les soirs, et impossible de le laisser tranquillement s’endormir, il FAUT rester….mais rester 1heure tous les soirs….Comment faites-vous pour le coucher? (toutes les réponses sont les bienvenues ^^)

    J'aime

    1. Je ne vais pas bcp vous aider car en ce moment (et depuis plusieurs mois) je dois aussi rester près de ma fille pour quelle s’endorme mais elle s’endort en quelques minutes, 10-15 maximum .. Donc ce n’est pas pénible et c’est plus rapide que d’essayer de la faire s’endormir seule.

      A quelle heure le couchez vous, est il vrmt fatigué? Les conseils de puéricultrice vont svt dans le sens de coucher les enfants tôt mais pour certains, surtout vers 2 ans ou ils font encore la sieste a leur guise, l’heure naturelle d’endormissement est plus vers 22h… Alors ça ne fait pas vos affaires pour avoir vos soirées mais PK pas tester et si ça marche proposer qu’il reste éveillé dans sa chambre jusqu’à ce qu’il soit fatigue, ou un jeu près de vous pdt que vous regardez la télé par exemple?

      Sinon chez nous les rituels du soir ont bien aidé pour l’endormissement, en avez vous un et cmt se passe il ?

      Quand vous restez a côté de lui, cmt se comporte il ? Est il calme, agité, en mode jeu… ???

      Bon courage !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s