Happynaiss

Touché, coulé !

Je ne vous oublie pas !

Je suis juste sous l’eau.

Sous l’eau en termes de temps, car j’ai plusieurs « projets » personnels à gérer en ce moment, en parallèle du quotidien, de la reprise du travail, des cadeaux de noël à trouver…

Sous l’eau physiquement, car la fatigue cumulée depuis 10 mois commence à avoir raison de moi, en particulier depuis que Bébé Carrousel est entrée en crèche et que son stress et les petites maladies de l’hiver ont eu raison de tous progrès sur ses nuits. Lesquelles ressemblent plutôt à de vagues siestes qu’à des nuits depuis bientôt un mois. Je me surprend à n’avoir plus beaucoup de motivation pour rien, moi que rien n’arrête habituellement. Je lutte pour surnager, pour assurer au quotidien l’organisation que je me suis fixée (ménage le samedi matin, popote le dimanche pour le début de semaine, lessive et repassage les mercredis et popote pour la fin de semaine, vider le lave-vaisselle les matins, préparer les vêtements le dimanche soir pour toute la semaine, papiers administratifs le dimanche matin), pour continuer à materner Bébé Carrousel malgré la reprise (portage dès que possible, tirage de lait dans les chiottes au bureau, tétée à volonté la nuit) et essayer de rester le plus calme possible quand je m’occupe d’elle (mais c’est pas gagné vu qu’elle même est épuisée. Bébé fatigué = Bébé fiant, dixit Marie Perarneau). Alors je ne vous parle même pas d’honorer l’invitation à la crémaillère d’une amie un samedi soir (alors que l’ancienne moi rêve de dire oui, ne serait-ce que pour avoir l’occasion de se pomponner dans la salle de bain et de danser entre filles), ce serait juste du suicide. Non moi le samedi soir je veille jusqu’à 21h30 devant DALS en tricotant une couverture, c’est le max que je puisse faire.

Sous l’eau nerveusement aussi, car je me pose énormément de questions – pour ne pas changer. Dire qu’il y a quelques années, je pensais que la maternité apporterait les réponses à toutes mes questions existentielles, j’étais bien naïve. Elle m’a apporté beaucoup de réponses mais encore plus de questions. J’ai le sentiment que mon cerveau n’arrête jamais de tourner, qu’une litanie de pensées et de doute est en perpétuel mouvement dans ma tête et je ne trouve pas le bouton OFF. Sentiment d’échec pour moi qui veut tellement bien faire. Impression de n’avoir pas trouvé ma place, d’être tiraillée de toutes parts. Tiens, ne pas trouver ma place, c’est pas un peu le dilemne de toute ma vie ça?

BREF.

Tout ça pour dire que malgré tout cela, j’ai toujours autant envie de partager sur les sujets qui me tiennent à coeur et j’ai pleins de choses dont j’ai envie de vous parler ; le petit bilan d’intégration de Bébé Carrousel a la crèche, les petits signes que j’essaye de mettre en place avec elle pour faciliter la communication entre nous, les derniers bouquins que j’ai lus et adorés… J’avais aussi envie de vous parler des produits de toilette que l’on utilise, car j’avais passé beaucoup de temps à me renseigner pendant ma grossesse. Et puis pleins d’autres choses, quand mon cerveau sera rebranché avec le reste de mon corps, j’en aurai des choses à vous dire !!!

Restez dans les parages ❤

Advertisements

Une réflexion au sujet de « Touché, coulé ! »

  1. Allez te décourage pas, je suis sûre que t’es une super maman! Par contre, quand tu listes toutes tes tâches ménagères de popote, j’ai pas l’impression que tu te fasses beaucoup aider par ton chéri.. Il faut remedier à ça!! et pour la crémaillère tkt pas ! next time 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s