VDM (Vie de Mum)

Tale as old as time…

Cela va bientôt faire un an que Bébé Carrousel s’endort le soir bercée par SA chanson.

Sa chanson, c’est celle que j’ai choisie pour elle quand elle était encore dans mon ventre. Celle que j’ai répétée sous la douche presque tous les jours pendant la grossesse (au grand dam de Papa Ours). Je me revois encore rentrer dans sa futur chambre un soir, me pencher au dessus de son futur lit et l’imaginer s’apaiser et s’endormir pendant que je lui chanterai. Je sais pourtant que je chante comme une casserole…

Sa chanson, ce n’est même pas vraiment une berceuse, ce n’est pas non plus une grande œuvre musicale. Les paroles sont jolies, mais elles ne vont pas révolutionner le monde. Elles ne parlent même pas forcément de l’amour maternel, mais de l’amour tout court.

Sa chanson, c’est Tale as old as time (L’histoire éternelle), la chanson emblématique de La Belle et la Bête.

image

C’était mon Walt Disney préféré d’entre tous (et pourtant, je peux vous dire que Jasmine avec son nombril à l’air et sa grande tresse me faisait rêver). Je me reconnaissais beaucoup dans Belle, cette jeune fille qui trainait partout ses bouquins quitte à se couper du monde. Toute mon enfance, j’emportais avec moi un ou deux livres partout et je terminais toujours sur un coin de canapé ou allongée par terre à lire, peut importe s’il y avait 20 personne en train de crier autour de moi. Encore ce matin, j’ai marché dans la rue jusqu’au boulot en bouquinant, dans ma bulle.

Et puis, la Belle et la Bête c’était aussi le Walt Disney préféré de ma maman (et pourtant, je peux vous dire que les petites souris qui cousent la robe de Cendrillon en chantant avec leur voix nasillarde, elle les adorait aussi).

Alors peut-être que ce sera aussi le Walt Disney préférée de Bébé Carrousel (quand elle aura le droit de regarder la télé, ce qui ne devrait pas arriver avant encore 2 ans si je tiens bon…) et qu’on créera une sorte de tradition familiale ?

Je lui ai chantée hier soir, comme tous les soirs, et j’ai contemplé son petit visage tranquille, j’ai respiré son odeur de bébé au lait, j’ai senti sa main toute douce passée autour de mon cou devenir lourde…

 

Tale as old as time 
True as it can be

Quand j’attendais de pouvoir devenir maman, je savais déjà que j’aurais une fille et que je l’aimerais plus que tout. Elle me manquait tellement, tellement, quand elle n’était pas née…

Barely even friends
Then somebody bends
Unexpectedly

Pourtant j’étais bien loin d’imaginer ce que je ressentirais. Je savais dans ma tête que je l’aimerais plus que tout, mais je ne savais pas ce que ça faisait d’aimer son enfant avec son cœur qui cogne, avec ses tripes, avec sa gorge qui se serre, avec son estomac qui se retourne, avec ses yeux pleins de larmes, avec tout son corps.

 

Just a little change
Small to say the least

J’étais bien loin d’imaginer tout ce qu’elle changerait dans ma vie. Dans mon quotidien, je m’y attendais, j’avais bien pensé à ces années sans grasse mat’, à ses sorties le soir compliquées voire impossibles, à cette organisation à avoir. Tout le monde en parle. Mais dans ma tête et dans mon corps ? Je ne l’avais pas vu venir.

Both a little scared
Neither one prepared
Beauty and the beast

Dans ma tête c’est la tempête, il n’y a plus beaucoup de place pour autre chose qu’elle, depuis ce premier jour où on l’a posée sur mon ventre. Même depuis le premier jour où j’ai senti son premier coup à l’intérieur de mon ventre. Et même depuis le premier jour où j’ai su qu’elle s’était installée dans mon ventre. Depuis ce jour, dans ma tête il y a elle d’abord, et le reste ensuite. Pour toujours.

 

Ever just the same
Ever a surprise

Je la regarde et je la trouve si parfaite, avec ses longs cils qui caressent ses joues rebondies et sa petite bouche en cœur.

Comment une femme aussi ordinaire que moi a pu donner naissance à un petit être aussi extraordinaire que toi, ma fille ?

Ever as before 
Ever just as sure
As the sun will rise

Elle respire paisiblement, elle est heureuse, elle est sereine… Enfin je crois. Elle à l’air. Elle a tout ce qu’il faut là où il faut, elle est en bonne santé, bien vivante, éveillée et intelligente. Tous les jours elle apprend de nouvelles choses, elle progresse, elle nous fait rire, elle nous étonne, elle nous épate.

Et c’est ma fille.

C’est vraiment nous qui avons fait ça ?

Tale as old as time 
Tune as old as song

On souhaitait très fort sa venue, on s’est lancés dans l’aventure à corps perdus, on s’est dit qu’on avait bien réfléchi, qu’on était prêt, que c’était le bon moment.

On pensait qu’il fallait assez d’argent pour sa poussette et ses frais de garde, on pensait qu’il fallait des boulots stables pour pouvoir louer un bel appartement avec une chambre supplémentaire, on pensait qu’il fallait qu’on ait voyagé avant pour ne rien regretter, on pensait qu’il fallait qu’on ait tel âge pour que nos parents soient contents de cette nouvelle, on pensait qu’il fallait avoir un peu d’ancienneté dans nos boulot pour ménager nos carrières.

En vérité il fallait seulement un cœur bien accroché pour vivre cette aventure bouleversante et être prêt à sauter à pieds joints dans le bonheur.

Bitter sweet and strange 
Finding you can change
Learning you were wrong

Car c’est un vrai bonheur de vivre avec son enfant au quotidien, à condition d’ouvrir les yeux, de savoir apprécier les choses simples, de ne pas en attendre toujours plus, toujours trop, toujours demain.

La bercer le soir, la sentir respirer, embrasser ses joues douces. La regarder plier et déplier son petit lange et poser sa tête dessus. Se faire éclabousser quand elle joue dans le bain. La regarder marcher avec ses bras en l’air et son bidon en avant. La voir bercer son petit bébé. Sentir sa petite bouche mouillée sur ma joue. La regarder dormir.

Dire ma famille, ma fille, mon enfant.

C’est peu de choses et c’est tout.

 

Certain as the sun 
Rising in the east

Un jour viendra, ma fille, tu n’auras plus besoin de ta petite berceuse pour t’endormir. Un jour viendra, la porte de ta chambre sera fermée, tu auras ton jardin secret, tu penseras à tes copines et à ton chéri pour t’endormir, tu me trouveras sûrement has been.

Tu n’auras plus besoin de grand choses de ma part, mais j’espère que tu auras encore un petit peu besoin de moi. Pour papoter, pour t’écouter, pour t’encourager, pour partager tes joies et tes réussites, pour sécher tes larmes. Pour être heureuse avec toi. 

Tale as old as time
Song as old as rhyme
Beauty and the beast

Pour te chanter une petite chanson familière et reconfortante ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Tale as old as time… »

  1. Bon… Je suis entrain de dévorer tes articles… Tout simplement… Entrain de prendre des notes, de faire des Imprim’ecrans pour Papa, de zieuter les références de livres sur AMAZON… Bref. Quelle source d’inspiration…!!!

    Mais alors, cet article… Ce n’est pas tant que La Belle et la Bête est dans mon top3 des Disney de tous les temps (!) mais ce texte … J’en ai eu les larmes aux yeux … Maman d’un petit bout de 6,5 mois … Je me retrouve totalement dans tout ceci … Moi, LA chanson, c’est Adele Someone like you, qui n’a (on est d’accord) aucun rapport avec un amour de maman/bébé, ni quoi que ce soit, mais ce sont les premières notes qui m’étaient venues quand je le berçais… Bref. Tes pensées, ton ressenti, c’est exactement ça…

    Tu vois, j’adore coucher mon fils. Depuis le début, j’adore. L’accompagner, lui lire des comptines, jouer encore un peu car il n’est pas raplapla … Il n’y a que lui, le reste (linge ménage machines chats…) attendra ! On me piquerait ce moment pour rien au monde !! & Pas plus tard qu’hier, je disais à son Papa, que de l’avoir accompagner depuis le début, d’avoir suivi son rythme sans stress et sans obligation (dodo à 19h30/20h, quel bonheur!) nous permet aujourd’hui d’avoir un bébé zen et comblé quand il sent le sommeil arriver … Je ne saurais jamais si on y est pour quelque chose ou non, qu’il n’ait jamais eu d’angoisse de la nuit etc … Mais je préfère m’imaginer qu’on l’a accompagné et que ça « paye » … ca me motive aussi à continuer d’être à l’écoute de mon bébé.

    BREF, ceci n’a trop rien avoir avec ton article mais parler de mon fils est devenue une passion, pour moi la non bavarde 🙂

    Merci pour les clés d’aménagement de la chambre de ta puce aussi, ça va bien m’inspirer …

    Ces manières de voir l’éducation sont dans l’aire du temps, mais aussi très vite juger par l’entourage (né avant les années 80!)… Quand je lis ton blog, ça me confirme être sur la voie.
    A bientôt pour des commentaires plus courts! Encore merci 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Wahou ! Merci pour ce commentaire plein d’enthousiasme qui me met beaucoup de baume au coeur 🙂
      C’est vrai qu’on peut être tenter (et c’est bien normal!) d’en avoir marre de ces moments passer à les accompagner dans le sommeil, ce temps « perdu »… et finalement, quand on prend du recul et qu’on décide de voir ça sous l’angle positif, comme un moment partagé et privilégié, qui ne durera pas… ça passe bcp mieux ! Et c’est vrai que dans ces moments du coucher je prends le temps de penser à ma fille finalement, et ça fait du bien 🙂 🙂
      Bravo pour ce que tu as fait avec ton fils, c’est génial qu’il soit aussi zen avec le sommeil !!! Que ça continue !!!!
      A très bientôt par ici !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s