Maternage & Parentalité positive

Parents : faire front commun ?

« Il ne faut jamais se contredire devant les enfants, sinon ils en profitent ».

« Les deux parents doivent faire front commun. »

Comme beaucoup de préceptes éducatifs maintes fois entendus et transmis autour de moi, que j’acceptais avant comme une vérité logique, voilà encore une théorie que je réfute aujourd’hui.

Déjà, la notion de front commun me dérange ; elle place directement la relation dans un rapport de force, ce je cherche à tous prix à éviter avec Bébé Carrousel. Je l’ai déjà dit, je refuse de faire intervenir des jeux de pouvoir dans notre relation, je refuse qu’il y ait une gagnante et une perdante entre ma fille et moi (car si elle perd, comment puis-je être gagnante ?), je refuse cette conception (de l’enfant qui manipule et du parent qui doit s’imposer coûte que coûte au risque de se faire bouffer) qui influence nos réactions face à nos enfants dans le mauvais sens.

Je suis intimement convaincue que les jeux de pouvoir sont initiés par les parents, parce que nous pensons que dire « oui » à une demande est faiblesse, que laisser notre enfant décider de ce qui le concerne est le début de la fin, parce que nous interprétons toutes leurs paroles comme des exigences là où parfois il suffit de reconnaitre leur désir et de rêver avec eux.. . Alors on impose des choses qui n’ont pourtant pas d’importance pour nous, on campe sur nos positions même quand on pense qu’on à tort, on s’enferme de ce rôle du parent sévère qui fait la loi en s’interdisant de partager leurs jeux et leurs fous-rire. Et c’est en réponse à cette posture rigide que nos enfants se braquent, insistent et campent à leurs tours sur leurs positions.

Je ne pense pas que les enfants cherchent la faille dans le couple parental pour en tirer avantage. Mais nos enfants sont bien plus instinctifs que nous, ils sont directement connectés à leurs émotions et aux nôtres, ils sentent les choses. Ils sentent le parent qui dit « non » alors qu’il pense « oui », ils sentent la tension du parent qui n’est pas d’accord avec une sanction imposée par l’autre, ils sentent une phrase prononcée sans y croire, ils sentent l’ouverture du parent prêt à donner un câlin de réconfort parce que l’autre parent lui a crié dessus, ils sentent le décalage entre ce que nous disons et nos convictions profondes. Nos enfants ne cherchent pas la faille, ils cherchent la vérité et nous renvoient nos vraies émotions. De la même façon qu’ils nous poussent à bout jusqu’à ce qu’on tempête, quand ils sentent qu’on est en colère et qu’on ne l’exprime pas. Je le pensais avant d’avoir bébé Carrousel et aujourd’hui je n’ai plus aucun doute : chaque fois que je ne suis pas bien pour X ou Y raison, elle fait de ma vie un enfer jusqu’à ce que je craque, pleure, crie, et mette des mots sur le tout. Puissants, ces petits êtres… Pour cette raison, je cherche toujours à être la plus vraie possible avec Bébé Carrousel : je ne lui cache rien, même si j’adapte mon discours bien évidemment. Je lui dis quand je me suis fâchée avec son papa, quand ma journée de travail m’a frustré, quand je suis fatiguée par son comportement et que je n’ai plus assez de patience, quand je suis préoccupée, quand je suis heureuse de ma journée passée avec elle. Quand je ne suis pas d’accord avec son papa, je lui dis aussi et je ne prétendrais jamais l’être si ce n’est pas vrai.

De plus, les parents sont des êtres humains, pas des robots. Pourquoi devraient-ils être toujours d’accord ? Ou plus précisément, pourquoi devraient ils toujours donner l’illusion d’être d’accord à leurs enfants ? C’est important pour l’enfant de vivre la réalité des choses et de la vie, de savoir qu’on peut ne pas être d’accord et continuer de s’aimer et se respecter. C’est bien plus structurant de leur montrer que deux points de vue peuvent coexister sans rompre le lien, de leur apprendre à dialoguer et à résoudre les conflits.

Les parents ne sont pas toujours d’accord, et en prime ils ne sont pas toujours d’humeur égale. Parfois je manque de patience et parfois j’en ai des trésors à revendre. Parfois Papa Ours a une haute résistance aux cris et parfois il n’en supporte pas un seul. C’est nous qui sommes incohérents, inconsistants, car nous sommes des humains soumis aux aléas de la vie (et aux cycles hormonaux…). Dans ces moments là, je suis rassurée de savoir que Papa Ours ira réconforter Bébé Carrousel et jouer avec elle après que j’ai crié, comme je sais qu’il m’est reconnaissant de temporiser quand il perd son calme. Parfois, il nous arrive de discuter devant elle :

  • Calme toi, elle ne le fait pas exprès !
  • Elle me regarde dans les yeux, elle a très bien compris !
  • Justement, elle a besoin que tu lui confirmes que c’est bien ça qui est interdit, essaye ! Ce sera plus efficace que de lui crier dessus quoi qu’il arrive…

On ne vit pas mal ces petites « contradictions » de l’un envers l’autre devant Bébé Carrousel, car nous sommes d’accord sur le fond et chacun de nous est convaincu que l’autre intervient dans l’intérêt de notre bébé. On a longuement parlé d’éducation avant sa naissance et on en parle encore régulièrement dans les moments de calme, au gré de mes lectures notamment. C’est une grande chance, j’en suis consciente, d’avoir à mes côtés un papa lui aussi convaincu par le maternage et la parentalité positive, bien que de temps à autre, dans les moments de détresse, il lui arrive encore brièvement de tout remettre en cause, et là je me mobilise à 300% pour le ramener à moi ! Mais si ce n’était pas le cas, je ne changerai rien à cet article et je continuerai de prendre la défense de mon enfant chaque fois que j’estimerai que son papa est injuste ou blessant envers lui. Si un enfant ne peut pas compter sur son parent pour le défendre, sur qui peut-il compter ?!

 

20160830_162124~2.jpg
Notre définition du front commun
Publicités

7 réflexions au sujet de « Parents : faire front commun ? »

  1. aaah mais je suis tellement tellement d’accord avec ce que vous écrivez !! C’est comme passer son temps à dire que les enfants font des caprices et des comédies …j’ai banni ces deux mots de mon vocabulaire avec mes filles !!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s