VDM (Vie de Mum)

Un voyage de noces familial à Fuerteventura

Si tu me suis assidûment lecteur, tu sais que :

  • Je me suis récemment mariée avec Papa Ours (et j’ai kiffé) ;
  • Je materne bébé Carrousel depuis 19 mois et ne m’en sépare qu’en cas de force majeure. D’ailleurs, j’ai lu aujourd’hui qu’Isabelle Filliozat préconise « pas plus de 24h de séparation avant 2 ans, si possible », donc les papis et mamies, prenez note que je ne suis pas folle, c’est la pédo-psy qui l’a dit 😉

Forts de ces deux affirmations et d’un sens de la déduction sans faille, qu’elle est la conclusion logique qui vous vient à l’esprit ?

Voyage de noces familial !

Je te concède lecteur, qu’à première vue, le concept de voyage de noces est relativement antinomique avec celui de familial. Ils ont même autant de points communs que Capucine et Géraldine Maillet dans TPMP.

Je te concède lecteur, que dans les 38 kilos de bagages qui ont été enregistrés à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle (dont 8 kilo en supplément, par ici l’addition), ce n’est pas le poids des nuisettes, huile de massage et autre menottes qui a pesé lourd puisque Papa Ours et moi avons voyagé avec en tout et pour tout 3 t-shirt et 3 shorts. Chacun hein ? Quand même. Ceci dit, je te concède lecteur, qu’il m’est arrivé de porter le t-shirt de Papa Ours pour dormir et son short pour aller à la piscine, d’aller au resto avec un pantalon tâché (puisque je n’en avais qu’un) et de remettre 3 fois la même robe parce que c’est ça l’abnégation maternelle j’en ai rien à foutre de mon look depuis 19 mois. Et qu’il fallait choisir entre mes escarpins et la tente de plage anti-UV et que ça n’aurait pas été très glorieux de rapporter un bébé plein de coups de soleil au bénéfice de mon look.

Je te concède lecteur, qu’on fait plus reposant que deux heures d’attente (de 4h à 6h du matin) suivies de 4h de vol en charter en classe sardine avec un enfant de 19 mois qui a des vers au cul manifeste clairement son besoin tout naturel de mouvement. D’ailleurs, le dos de la voisine de devant ne nous remercie pas pour cette idée de voyage de noces familial.

20160904_180837_HDR.jpg

IMG_5779.JPG
Ceci est une mère au bout du rollmop !

Je te concède lecteur, que c’est légèrement relou de se payer tout le chemin jusqu’à la plage arnachés comme un croisement de mulet et de tortune ninja (rapport à la tente UV qui s’accroche dans le dos), parce qu’on se trimballe 3 tenues de rechange pour Bébé Carrousel, des couches et des couches de bain, le maillot anti-UV, le chapeau , tout un équipement de maçonnerie pour châteaux de sable, un litron d’écran total, une bouée, des brassards (reine des neige, horreur enfer et damnation – y’avait que ça à la boutique), des munitions alimentaires en cas de colère d’hypoglycémie… et de se rendre compte qu’on a oublié son livre sur le balcon.

Je te concède lecteur, qu’il n’est pas aisé de donner libre cours à la créativité sexuelle habituellement de mise lors d’une lune de miel quand son bébé roupille avec les fesses en l’air et un doudou sur le nez (choupitude 1 – libido 0) à 30 centimètre de ton lit (voire dans ton lit, la moitié du temps) et que les probabilités de se retrouver au dessus du lit à la regarder avec les yeux mouillés de larmes sont bien plus élevées que celles de se retrouver attachée au lit avec les yeux bandés.

Je te concède lecteur, que ça ne fait pas rêver de romantisme, ces soirées de parents coincés sur le balcon de leur chambre d’hôtel à 21h une fois que bébé dort, après un bon dîner de pâtes volantes, un petit loto des saisons et 15 minutes à se trémousser comme des gogoles à la mini-disco sur des chansons qui te pourrissent la tête toute la semaine suivante.

Je te concède lecteur, qu’attendre à 7h27 chaque matin l’ouverture du restaurant pour aller prendre son petit déjeuner dans un hôtel désert (puisque les autres, eux, ne se sont pas couchés à 21h12) ce n’est pas la définition exacte de la farniente.

Mais j’ai adoré chaque seconde de ce séjour à Fuerteventura et pour rien au monde je n’échangerai cette semaine contre une semaine sans Bébé Carrousel.

Grâce à la pension complète, nous n’avons rien eu d’autre à penser pendant ces 7 jours que nous (un peu) et notre fille (beaucoup). Pas de courses, pas de bouffe, pas de rangement, pas de vaisselle, pas de ménage, pas de lit à faire… Nous étions enfin disponibles à 100% pour elle comme j’aimerais pouvoir l’être plus souvent dans l’année, et comme nous avons très peu pu l’être ces derniers temps avec la préparation du mariage et nos boulots. Le temps, c’est tellement précieux…

20160830_200932_hdr

Et elle nous l’a rendu au centuple ! Elle a été adorable la plupart du temps et nous n’avons essuyé que 2 ou 3 crises, chaque fois à des moments de grande fatigue. Elle avait un grand sourire accroché à ses lèvres 24h/24 et elle est vite devenue la mascotte de l’hôtel, à dire « Oya » (entendez Olà) à tout le monde en agitant sa petite main.

Nous avons vu notre fille fleurir au fil des jours, aller à la rencontre des autres, aller chercher d’autres enfants par la main pour danser, prêter ses jouets d’elle-même, sourire à tout le monde, s’éloigner de nous pour explorer l’hôtel sans crainte, elle qui a d’habitude besoin de beaucoup de repères et de temps pour s’habituer aux nouvelles têtes.

IMG_6097.JPG

img_5826

Nous avons eu des vrais fou-rires, des moments d’émerveillements à la regarder transvaser de l’eau et du sable avec une infinie patience et concentration, des moments de joie à danser tous les trois, des moments de fierté à la voire si confiante dans l’eau et dans les vagues, de bons repas partagés chaque jour sans se soucier du nettoyage..

20160901_085300_HDR.jpg

20160902_092934_HDR.jpg

IMG_6057.JPG

Nous avons même eu du temps pour nous, pendant qu’elle faisait ses siestes à l’ombre dans la poussette ou sur une serviette !

IMG_6081.JPG

Nous avons eu des progrès de toutes sortes, notamment sur le langage, et pleins de moments d’éblouissement devant ses capacités de compréhension qui nous ont scotchés. En quelques sortes, nous avons eu l’opportunité de connaitre un peu mieux notre fille, de découvrir comme elle est encore plus géniale que ce que l’on pensait et de nous rendre compte de ce à côté de quoi on passe en la confiant onze heures par jour à la crèche. Nous avons eu mal au cœur.

20160831_091537_HDR.jpg

20160831_091457_HDR.jpg

Nous avons eu quelques occasions de tester notre patience et de mettre à l’épreuve nos choix éducatifs ; nous en sommes sortis avec des convictions encore plus solides, et je vous en reparlerai.

IMG_5869.JPG

Nous avons eu des tonnes de câlins, de bisous plein d’amour et de réveils enlacés tous les trois au lit ; je crois que je ne suis pas prête d’oublier cette vision de ma fille sur le chemin du retour de la mini-disco un soir, cherchant nos deux mains à Papa Ours et moi, pour les serrer fort contre son cœur, un grand sourire aux lèvres et ses yeux nous disant tout son bonheur d’avoir partagé ces moments avec nous.

 

20160830_162211.jpg

 

IMG_5948.JPG

 

C’est bien simple, c’était une lune de miel entre notre fille et nous et ça nous a fait un bien fou à tous les trois. Je me félicite d’avoir cette barrière vis-à-vis de la séparation, car elle nous a permis de passer une semaine en famille merveilleuse à côté de laquelle nous serions passés si nous avions cédés au schéma traditionnel du voyage de noces. Et je sais que nous l’aurions regretté, que nous n’aurions jamais pu profiter aussi pleinement du séjour en sachant notre fille loin de nous pendant aussi longtemps.

IMG_5928.JPG

Je sais que pour beaucoup, c’est partir à deux en confiant son enfant pour un temps qui est synonyme de profiter et je comprends bien que ça puisse l’être. Papa Ours et moi n’aurions pas craché sur une bonne grasse matinée ou sur une après-midi dans une petite crique loin de tout et équipés de nos seules serviettes et maillot de bain. Mais comme c’était tout sans elle ou tout avec elle, on a choisi tout avec elle et je sais que c’était le bon choix pour nous.

IMG_6070.JPG

Nous adorons vraiment notre rôle de parent et pour le moment, il nous suffit. Nous ne ressentons pas vraiment pour le moment de besoin de nous retrouver seuls, en tous cas pas pour longtemps. Une soirée, un après-midi… Pourquoi pas ? Mais nous avons été en tête pendant 10 ans et aujourd’hui c’est en famille que l’on a envie d’être, peu importe les contraintes supplémentaires. Quand on vit quelque chose de chouette, on a envie de le partager avec ceux qu’on aime, non ? Difficile pour nous d’imaginer de beaux moments sans notre fille, celle sans qui notre monde est incomplet. Je crois sincèrement que, comme pour tout, il n’y a pas de recette du bonheur qui s’appliquerait à tout le monde, qu’il faut s’écouter soi et notre bonheur à nous était là !

IMG_6100.JPG

 

PS : en synthèse, on a kiffé nos vacances et ont est dégouté de la reprise alors c’est pas le moment de nous faire chier merci.

Advertisements

8 réflexions au sujet de « Un voyage de noces familial à Fuerteventura »

  1. beau témoignage ! pareil ici je ne veux pas de séparation trop longue avec ma pitchoune avant un certain age et pour aller passer une journée ( ou +) chez qqn ( papi/mamie, oncles et tantes etc) j’attendrais que ça soit elle qui le demande !! ( d’ailleurs merci pour le « pas plus de 24h de séparation avant 2 ans, si possible » de Isabelle filliozat je ne savais pas et je passe souvent pr une ET de pas vouloir l’envoyer encore à droite à gauche sans moi :-p bon maintenant elle vient d’avoir 2 ans lol dc je m’en tiens au  » quand elle le demandera d’elle-même ) nous n’avons pas pu encore se faire de « voyage de noce  » mais j’espère qu’un jour on se fera notre voyage de noce en famille aussi !

    J'aime

    1. Mais c’est exactement ce que dit Isabelle filliozat ! Pas avant 2 ans… Car à cet âge la, l’enfant peut alors sexprimer et dire ce quil souhaite ! Et si la séparation est obligatoire, il peut plus facilement partager son ressenti 🙂 Donc nickel !!!
      😀

      J'aime

  2. Absolument d’accord, notre voyage de noces se fera également à trois 🙂 d ailleurs lors du mariage nous avions fait une valise à voyage avec nos trois photos (urne) bcp d invités nous ont demandé si nous allions partir à trois , la réponse était un grand OUI avec le sourire et en insistant bien : nous ne laisserons pas notre fille seule à des milliers de km on veut partager ce moment ensemble . Donc RDV en decembre ou janvier pour une petite semaine sur une ile deserte avec peu de décalage horaire (ile maurice….. !??!? ) À 3 ….

    Aimé par 1 personne

  3. Ça me semble être des vacances de rêves, ce voyage de noce! Les photos sont à tomber!
    J’aime avoir appris le truc de la séparation, je vais pouvoir le ressortir! Ça me conforte dans mon idée de ne pas laisser mon Oscar. Il n’a que 7 semaines et ma belle-mère a déjà essayé: « ah vous allez 3 jours à un mariage dans un autre état? bah je peux le garder… mais sinon vous n’allez pas vous amuser… oh mais si, tu tires ton lait et puis voilà ». Je crois qu’on a pas la même définition du bonheur, elle et moi.

    Pour la colère d’hypoglycémie, c’est fou combien d’adultes ne sont pas au courant de son existence, et du fait que c’est vrai aussi pour eux-mêmes. Au début de ma relation avec mon mari, il était tout hébété quand il était sur les nerfs et que je lui disais « mais tu as peut-être faim ». Il en parle encore aujourd’hui comme d’une immense découverte sur lui-même, lol

    Aimé par 1 personne

    1. Ahah oui l’entourage est souvent bien attentionné en nous proposant de garder très tôt notre bébé pour qu’on soit « libre », mais ils ne se rendent pas compte que c’est inenvisageable pour bcp de mamans… Et pas forcément souhaitable non plus (même si il y a aussi par ailleurs des obligations ! ).

      Pour les coleres d’hypoglycemie je vais essayer de faire un article dessus du coup 🙂 je pense effectivement que c’est assez méconnu !
      Merci pour ce commentaire en tous cas, à bientôt !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s