Accueillir bébé·Maternage & Parentalité positive·VDM (Vie de Mum)

Débuter avec les couches lavables ; comment s’équiper ?

Aujourd’hui, le glamour sera au rendez-vous : nous allons parler caca, odeur de caca, traces de caca et débordement de caca ! Pour rester dans le thème, sachez que le Dieu de la coïncidence douteuse m’a imposé un épisode de gastro fulgurant ce week-end, alors que j’avais presque terminé l’écriture de cet article. Franchement, je me serai passée du clin d’œil !

Le mois dernier, je vous ai annoncé pourquoi on se lançait dans les couches lavables et je vous ai laissé entrevoir mon léger désarroi au moment de passer à l’action : mais qu’est-ce donc que cet incompréhensible charabia qui donne mal au crâne quand entre dans le monde des CL (Couches Lavables pour les intimes) ? Que sont-ce ces inserts, ces PUL et ces TE1 ?!

Alors, je ne vais pas vous faire une revue exhaustive du matériel existant en matière de CL, et encore moins un comparatif des différentes marques, matières et coupes. J’en serai bien incapable ! Je ne dois ma survie dans cette jungle qu’à une copine, que j’ai bombardée de questions aussi poétiques (Tu détaches les cacas au fur et à mesure ou tout d’un coup ??) qu’inattendues (C’est normal que les inserts en chanvre sentent l’ammoniac avec le pipi?).

Elle m’a fait un petit topo sur le sujet et m’a bien prévenue : a toi de choisir les coupes et les marques qui conviennent le mieux à ta fille. Je me suis empressée de commander exactement les mêmes marques et modèles qu’elle, dans les quantités qu’elle m’a préconisé ; franchement, je ne vois pas comment faire autrement, il faut bien commencer quelque part !

Donc, voici la liste du matériel que nous avons acheté pour débuter avec un bambi d’environ 20 mois :

Pour la journée

Nous avons choisi le système TE2 pour la journée : c’est un système en 2 parties (Tout-En-2) composé d’une culotte imperméable (en PUL, la fameuse matière obscure que je voyais partout) qui peut se garder d’un change à l’autre et dans laquelle on ajoute un insert, qui est la partie imperméable de la couche et qu’on change à chaque fois.

 

Cela s’oppose au TE1 (Tout-En-1), qui est le système qui ressemble le plus aux couches jetables ; la couche est composée d’une partie imperméable et d’une partie absorbante, et on change le tout à chaque change.

document1

Le système TE1 est donc le plus simple, mais le TE2 est le plus économique, tant à l’achat qu’au lavage.

Il existe aussi les TE3 en 3 parties, mais je ne vois pas très bien en quoi ça consiste.

Pour les TE2 nous avons choisi les culottes et les inserts de la marque Best Bottom Diapers.

 

Les culottes

Les culottes sont à taille unique (avec un système de pression, on les adapte au corps de bébé) et on peut choisir soit un système de scratch, soit un système de pression pour l’ajustement à la taille (au même endroit que les couches jetables, en fait). Nous avons testé les 2 et je trouve que les pressions sont mieux : plus agréables pour bébé (les scratch me semblent rigides sur le ventre) + les scratch accrochent toutes les peluches des vêtements.  Il y a tout un tas de motifs rigolo et très sympa ! Les inserts se pressionnent à l’intérieur.

Les chiffres

Quantité : 3 culottes

Budget : 1 culotte à pression neuve (20,90€), 2 culottes à scratch d’occasion (30€) = 51,90€

 

Les inserts

Les inserts existent en 3 matières (chanvre+coton, bambou et microfibres) et 3 taille  (S, M et L). Il faut donc acheter des inserts quand bébé change de taille, mais on ne change pas les culottes. Pour Bébé Carrousel, j’ai pris du L et j’ai testé les 3 matières :

  • La microfibre est immédiatement absorbante, douce au toucher, facile à détacher et rapide à sécher. En revanche, c’est une matière synthétique, donc avec davantage de risques d’allergie.

 

  • Le chanvre et le bambou sont des matières naturelles, qui vont atteindre leur capacité maximale d’absorption au fil des lavages. Le chanvre est plus absorbant que le bambou, mais le bambou est plus doux et plus souple que le chanvre, même si un peu plus épais. Avec le chanvre (d’autant plus que j’ai acheté ceux-ci d’occasion et qu’ils étaient vraiment rêches), j’ai l’impression que Bébé Carrousel est un peu gênée à l’entrejambe. En prime, le chanvre est la matière que j’ai le plus de mal à détacher.

Au final, même si je préférerai privilégier les matières 100% naturelles, j’ai l’impression que c’est avec les inserts microfibre que Bébé Carrousel est la plus à l’aise, ainsi qu’avec les inserts en Bambou (mais j’évite de lui mettre ceux-là si je sais que je ne vais pas changer la couche avant un moment).

Les chiffres

Quantité : 15 à 20 inserts

Budget : Microfibre = 6,50€/pièce, Bambou =  8,00€/pièce,  Chanvre et coton = 9,50€/pièce   (prix neuf sur Lili nappy). Chez nous, nous avons fait un mixte des 3 matières.

Total = entre 97€ et 142,5€ pour 15 inserts neufs selon les matières.

Chez nous, avec ceux acheté d’occasion, on en a eu pour moins de 100€.

 

En plus

En plus de la culotte et de l’insert, je glisse à chaque change une feuille de protection jetable qui s’achète en rouleau, et qui permet de récupérer les selles. Ainsi, au changement de la couche, on enlève la feuille et on jette le tout dans les toilettes.

Quand les selles sont suffisamment moulées (miam miam, bon appétit), on se retrouve sans aucune trace de caca sur les inserts. Pour tous les autres jours… il y a le savon de Marseille, les cristaux de soude, l’huile de coude et la pince à linge sur le nez (je vous en reparle).

Budget : 6-7€ le rouleau.

 

Pour la nuit

Bon, là je ne vous le cache pas : ça se corse. Je dois être pourvue d’une maxi-pisseuse et j’ai testé plusieurs marques  sans réussir à garder ma fille au sec toute la nuit. Je pense que le système de nuit doit vraiment varier avec l’âge du bébé : avec un nourrisson qui a des selles la nuit, et donc qu’on change en cours de nuit, je pense qu’on peut garder un système de TE2 en rajoutant un booster (=un insert plus épais qui se met en plus de l’insert classique). Bon, gros cucul garanti mais bon…

Quand les enfants grandissent et doivent passer de plus en plus de temps dans leur, il semble que le meilleur système soit une couche lavable classique (=une couche entière uniquement en matière absorbante) + une culotte de protection pour l’imperméabilité.

 

Les couches classiques

Ma copine m’a recommandé une marque bien précise : les couches classiques Babyidea Hemp Hour Extra, avec des inserts à plier en 3. Le problème,  c’est qu’on ne trouve pas facilement ces couches, mis à part sur le site étranger Mamidea (MaMoulia en France). Du coup, par sens douteux de l’économie, j’ai voulu en tester d’autre trouvée d’occasion sur mon groupe Facebook :

  • SO BAMBOO de P’tit Dessous : fuites (environ 199,0€/pièce)
  • LULU DODO de Lulu Nature : fuites (environ 21,50€/pièce)
  • SANDY’S BAMBOU de Mother-at-ease : fuite (environ 15,40€ /pièce)

Variante : SANDY’S BAMBOU de Mother-Ease + insert Best Bottom rajouté à l’intérieur : OK mais fesses enormes !

J’ai finalement trouvé une autre marque sympa de couches classique en chanvre : les DODO PIMENTS de chez Petits piments (22€/pièce).

IMG_6633[1].JPG

Les chiffres

Pour être « tranquille » au niveau des lessives et temps de séchage, il faut compter dans les 5-6 couches classiques pour s’équiper. Soit environ 6 * 20€ = 120€.

Pour ma part, j’ai acheté d’occasion toutes celles qui ne me conviennent pas, mais il faut que je les revende et j’ai acheté à la place un mix de Petits Piments et de Babyidea, du coup ça m’a fait un budget un peu plus élevé…

 

Les culottes de protection

Pour la nuit, les culottes de protection idéale sont les culottes en laine. Oui, vous m’avez bien entendue : la laine a des propriétés imperméables, grâce à la lanoline naturellement présente dans ses fibres. En prime, la laine est auto-nettoyante : en l’aérant 24h, de préférence à l’extérieur ou devant une fenêtre, elle sent de nouveau le propre. Du coup, inutile de les laver trop souvent : une fois toutes les 3 à 4 semaines suffit (et tant mieux parce que, qui dit laine, dit lavage à la main et séchage à plat !). En prime, c’est super agréable à porter (plus que les culottes en PUL), en hiver ça tient bien chaud, tout en laissant respirer la peau… Le bonheur !

Du coup, toujours sur les conseils de ma cop’s, on a craqué uniquement et à 100% sur la marque MANYMONTHS : ils font soit des shorty (qu’on peut utiliser seul en été, ou en dessous du pyjama en hiver) et des longies, en pure laine merinos, qui font à la fois le rôle de culotte de protection et celui de pantalon de pyjama bien chaud et hyper confortable. L’avantage de cette marque, c’est que les vêtements durent plus longtemps que les vêtements classiques ! Par exemple, nous avons pris les longie de Bébé Carrousel en taille L (« Aventurer ») ; ils lui vont bien avec un revers et elle pourra les mettre encore bien 2 ans je pense ! Ils font également d’autres vêtements, notamment les body qui sont top pour s’adapter aux couches lavables plus grosses que les jetables.

img_66261
Bébé Carrousel en laine à 100%

Les chiffres

Quantité : au minimum, il vous faut 2 culottes de protection (short ou longie) le temps que l’autre aère.

Budget : les shorty sont environ à 30€ pièce (selon la taille et le coloris) et les longie entre 31 et 38€ selon la taille. Soit entre 60 et 80€ pour le budget minimum.

Nous avons de notre côté 3 longies, soit environ 100€ de budget.

IMG_6636[1].JPG

En plus

Les vêtements en laine utilisés comme culotte de protection ont besoin d’être lanolisé (=imprégné de lanoline) de façon régulière afin d’augmenter leur pouvoir d’absorption : il vous faut donc investir dans un bon flacon de lanoline, suffisant pour tout lanoliser une première fois puis pour faire des bains de lanolines (moins concentrés) après les lavages des vêtements.

Budget : 1 flacon de lanoline Ulrich de 250ml (quantité nécessaire pour la 8,75€ première lanolisation de 3-4 longies)

 

De même, les vêtements en laine doivent être lavé à la main avec une lessive spécifique pour la laine.

Budget : 1 flacon de lessive laine et peaux Ulrich d’1L (on utilise qu’une dizaine de cl à chaque fois) : 9,50€

Cimg_66321

C’est jour de laine !

 

Comme pour le système de nuit, j’ajoute dans les couche un voile de protection mais lavable cette fois. Pourquoi ? En fait, le voile lavable est en polaire : cette matière laisse « filtrer » l’humidité vers la couche en dessous, et permet de donner un effet « fesses au sec » à bébé. En prime, le voile permet de ramasser les selles de la même façon que le voile jetable ; on le secoue au dessus des toilettes et les selles tombent facilement car la matière ne les accroche pas.

Mais si votre bébé ne fait plus de selles la nuit (c’est notre cas, mais celles du matin arrivent souvent trop vite…) et que vous utilisez des couches (comme les Petits Piments) sont déjà en micropolaire à l’intérieur, donc qui ont déjà cet effet « fesses au sec », c’est inutile.

Budget : lot de 5 voiles lavables polaire Bummis, 5,50€

 

 

Pour stocker et laver

Je vous le dis tout net : n’envisagez pas une seconde de débuter les couches lavables sans prévoir le matériel pour le stockage et le lavage. La dernière chose dont vous avez envie, c’est de vous retrouver à ne pas savoir quoi faire de vos couches crado, de galérer à les laver et d’embaumer toute votre salle de bain. C’est la meilleure façon d’abandonner !

Ici, nous avons investi dans un seau pour le stockage : j’y stocke les inserts et les couches classiques sales en attente d’être lavés. Je vous assure qu’une fois le couvercle fermé, on ne sent strictement rien ! Depuis qu’on est passé aux couches lavables, notre salle de bain sent bien meilleur que lorsque nous stockions les couches jetables dans une poubelle à couches soit disant faite pour ça… En prime, j’ai investi pour le spray desinfectant Neobulle ; je pschitte 1 fois ou 2 sur un voile de protection jetable que je mets au fond du seau et qui apporte une odeur fraiche et 100% naturelle. J’utilise aussi ce spray quand nous passons le week-end dans nos familles et que je stocke mes couches dans un sac en tissu dans notre chambre. 0 odeur !

Je détache les selles avec un bloc de savon de Marseille et des cristaux de soude, avant de stocker les couches et, la plupart du temps (quand je n’oublie pas), je rince en vitesse à l’eau les pipis. Ainsi, je peux laver mes inserts et mes couches classiques avec mon linge « classique », à 40°, ce qui m’arrange puisqu’avec la crèche je n’ai pas un volume de couches suffisant pour pouvoir faire une machine spécifique pour les couches lavables.

Le choix de la lessive à son importance ; les lessives classiques du commerce risquent toutes « d’encrasser » les couches lavables (=de rendre les fibres moins absorbante) à cause de la présence de glycérine : je fabrique donc la mienne à partir de savon de Marseille Marius Fabre (le seul sans glycérine) en copeaux dilué dans l’eau. On peut rajouter du bicarbonate de soude (pour la blancheur) mais cela peut abimer les élastiques des vêtements et des couches classiques donc on m’a déconseillé de l’ajouter directement à la lessive. Bien-sûr, sur les sites spécialisés on peut également acheter sa lessive toute prête spéciale pour les couches lavables.

Les chiffres

1 seau de stockage : chez nous, 9,90€ le seau de 12L

1 sac en tissu de stockage (pour les déplacements) : autour de 10€, facile à faire soi-même.

Lessive spéciale couches lavables : fait maison, ça revient à 3 fois rien et c’est une belle économie par rapport à la lessive classique ! EN plus avec la compo super saine, c’est que du positif… Sinon, comptez dans les 9-10€ le bidon.

+ Cristaux de soude

+ Bicarbonate de soude

 

Au total, cela nous fait un budget entre 400 et 600€ pour s’équiper pour un bambin, selon les choix de marques, les quantités et si on choisit le neuf ou l’occasion. Dernière précision, les prix donné ici sont ceux de Lili Nappy (le site où je commande la plupart de mes articles couches lavables) et MaMoulia pour les laines. Sachez que tout se revendez très bien d’occasion (enfin, sauf ce qui est tâché et crado bien-sûr !), d’autant plus que l’absorption des couches augmentent avec les lavages.

J’espère que ce pavé au top du glam’ aura aiguillé les novices en quête d’infos, que les plus expérimentées d’entre vous n’hésiteront pas à me corriger ou à apporter des précisions en commentaires, que celles qui envisagent de se lancer dans les couches lavables n’ont pas été effrayées par toutes ces précisions et que celles qui préfèreraient foutre une main au feu que de foutre les mains dans des couches lavables ne se seront pas désinscrites du blog 😉

Advertisements

28 réflexions au sujet de « Débuter avec les couches lavables ; comment s’équiper ? »

  1. Hé ben dis donc j’ai bien l’impression que tu t’es enquiquinée ! Enfin pour quelques trucs (suis trop feignasse moi haha) ! Notre bébé de 3 mois et demi est aux CL depuis sa naissance et on a tout pécho d’occasion, sauf deux-trois trucs, en ventes privées. On a un lot de 27 couches TE1, on s’est évidemment aperçu que ça fuitait parfois, parce que ses petites cuisses ne remplissaient pas les couches, et du coup on a pas cherché midi à 14h, on a rajouté une culotte de protection comme si c’était une TE2. Le popotin est pas maxi gigantesque par rapport à une TE1 sans culotte, mais au moins ça fuit plus ! Après nous comme c’est des TE1 à poche (je sais pas s’il en existe autrement d’ailleurs), on y glisse deux inserts à l’intérieur + le feuillet par dessus pour la cacaquipue. On a des inserts en chanvre ou bambou je me rappelle plus que je lui mets pour la nuit, et même quand il pionce douze heures c’était bien rempli mais pas de pipi au lit ! youhou ! On verra ensuite, peut-être qu’en grandissant ça sera pas la même histoire ! En tout cas, lors de notre séjour dans la famille à Noël, j’avais voulu éviter les machines de couches chez ma belle-soeur et on était partis avec des couches jetables écolo, ben pétard, comme avec les pampers, on devait lui changer les fesses deux fois plus souvent qu’avec les lavables ! On était contents de retrouver son gros popotin !
    Ah et pour la lessive, on s’enquiquine pas non plus, deux cuillères à café de percarbonate de soude, et un micro mini bouchon de lessive pour que ça sente bon (je dois diviser au moins par 10 la quantité habituelle). Résultat ça coûte peanuts !
    En tout cas bravo pour ton initiative de t’être mise aux CL, c’est une petite habitude de changée, mais la planète te dit merci ! =)

    J'aime

  2. Quel courage ! J’avoue que ce n’est même pas une chose que j’envisage (même pas un tout petit peu). Mais je suis hyper admirative de celles qui se lancent. Chapeau

    J'aime

  3. Pour ma part, je suis fan des TE1 a poche.
    Et pour info, les TE2, c’est comme les TE2 sauf qu’on peut mettre des inserts jetables. (du coup, je voit pas trop bien l’intérêt mais il doit quand même y en avoir un si ça existe 🙂 )

    Aimé par 1 personne

  4. Ma fille est en CL depuis ses 3 semaines! On a bien tenté les couches classiques mais j’ai vite déchanté en voyant la quantité de déchets et surtout l’état de ses fesses malgré plusieurs marques… Depuis les CL, tout est nickel! A 6mois, son popotin est au top!! Pour la lessive, un peu d’organisation et hop… le tour est joué! Même si les gens nous prennent pour des fous, mon mari et moi sommes convaincus d’avoir fait le bon choix, même si cela sort de l’ordinaire!

    J'aime

  5. Merci pour cet article. Moi aussi j’aime beaucoup les couches lavables. Peux-tu nous indiquer quelle est ta recette de lessive maison spéciale couches lavables ? Merci.

    J'aime

  6. Bon les couches nous on est sur la fin, tant mieux, juste la nuit (au cas où) et pour les caca (rien à faire aux toilettes elle ne veut pas)… on n’a jamais osé tenté les couches lavables… Ce que je retiens, c’est que sur la photo de Bébé à toi avec la cuisinière, il a y un petit sac rouge sur le sol et que ma fille a EXACTEMENT le même… sans rire. Acheté il y a deux étés dans un SUPER U en Bretagne pendant les vacances. Elle adore les sacs faut dire je lui en ai encore acheté un y a 15 jours fait main en forme de chouette 🙂 C’est fou !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour, je pense que ça dépend des crèches. Dans la mienne, (micro crèche sur l’ile de la Réunion), ils en on parlé en équipe et ils ont accepté. cela fait plus d’un an maintenant et il n’y a pas de soucis.

      Aimé par 1 personne

    1. il me semble que ce n’est pas recommandé de les passer au sèche-linge, mais personnellement je fais les lessives de couches le soir et le lendemain mes inserts en charbon de bambou sont secs, mes couches aussi, par contre les inserts en coton bio sont un peu plus longs à être complètement secs

      Aimé par 1 personne

    2. Bonjour ! Pour nous, c’est sèche linge obligatoire : nous sommes sur l’île de la Réunion et le taux record d’humidité fait qu’ on en a pour 4 jours si on les étend ! Donc heureusement ça passe au sèche linge même si c’est pas écolo, mais avec une machine tous les 3 jours… on pouvait pas faire autrement.

      Aimé par 2 people

    3. Je crois bien que ça dépend des marques et du matériel. Les inserts ou couches en coton etc. endurent bien un séchage à haute température, mais la culotte imperméable est souvent à sécher à basse température ou à l’air.

      À noter que de mettre les couches au soleil quelques heures fait des merveilles pour faire disparaître les taches de caca (de bébé allaité du moins, je ne me rappelle plus si c’est aussi efficace pour faire disparaître les cacas des plus vieux). C’est presque magique.

      J'aime

  7. Bravo !!! Je suis ultra-admirative !!!
    Et, pour me permettre de faire mûrir ma réflexion sur le sujet, je suis aussi intéressée par l’accueil réservé par la crèche aux couches lavables ?
    Et, s’agissant de mon tout premier commentaire sur ce blog, jen profite : MERCI pour vos articles qui me confortent, me consolent ou me permettent de remettre en cause quelques idées un peu trop arrêtées sur l’éducation !

    J'aime

  8. Bonjour, je trouve cela vraiment bien pour votre enfant de passer aux couches lavables, personnellement j’aurais trop peur de pas avoir le temps, je passe beaucoup de temps auprès de ma fille en ayant déjà du mal à suivre avec la simple lessive…et le reste !
    comment faites vous 🙂
    par contre je me demandais si votre recette de lessive vous l’appliquiez au reste du linge quotidien ? si oui la recette exacte m’intéresserait si cest possible..
    bonne continuation, j’adore tout vos articles, etant nous même dans l’entière bienveillance

    Aimé par 1 personne

    1. Oui j’utilise la lessive pour tout mon linge 🙂 je rajoute du bicarbonate de soude pour les machines de linge blanc ou clair dans lesuelles il n’y a pas de de couches lavables avec des elastik car cela les abime. Pour la recette, j’achète du savon de marseille marius fabre en copeaux, je fais chauffer avec de l’eau pour dissoudre, puis je mixe et je mets en bouteille 🙂

      J'aime

  9. J’ai lu l’article juste pour le plaisir de te lire car ici c’est CL depuis la naissance donc je ne pensais rien apprendre – et tu viens de me faire lâcher une centaine d’euros entre les longies et les culottes en laine que je ne connaissais pas … Merci merci ! (en commande alors je te dirai après le test).
    Petite question, tu mets quoi en haut à ta puce quand elle dort avec les longies ?? MErci !

    Aimé par 1 personne

  10. Hello, en couches lavables ici aussi pour 1ère et 2ème 😉 Plusieurs essais de marques pour trouver la bonne, des TE2 (double gousset obligatoire chez nous sinon fuites ^^). Vu qu’on tourne à minimum une lessive par jour, hop je rajoute les couches dedans, 1-2 gouttes de tea tree pour désinfecter (et sentir bon ^^) avec la lessive, et zou ! Même pas besoin de détacher quand c’est lavé frais 😉 (par contre les cacas moulés j’attends toujours ^^). Une fois par fois je décrasse les couches (un tour à l’eau), puis la machine, et tout tourne nickel ^^
    Le gros point positif : 0 odeur lors des cacas… impressionnant (et pas de fuite dans le dos).
    Après la laine en plein été par 30°C… je suis + dubitative :p
    La seule difficulté a été sur la transition vers la propreté pour la grande… à 2 ans, s’allonger pour mettre des couches, elle ne voulait plus, et le système couche-culotte en lavable ne pas pas trop convaincue. On a testé chez BBD mais la plupart du temps l’insert est trop peu absorbant – ou faut changer après chaque pipi… – , c’est absolument pas pratique à enlever lors des cacas… bref il a fallu repasser aux jetables ^^

    Ca parait un investissement, mais il faut y aller petit à petit (pour tester, pour s’y faire), et au final ça revient moins cher que les jetables. Ici on a fait mois 1 5 couches tests, mois 2 5 couches, mois 3 dernière série, sachant qu’on a tourné au minimum possible (12 ou 15 couches sur ces 3 mois, et puis 6 mois plus tard on en a rajouté quelques unes pour plus de confort). Pas la peine d’attendre trop des soldes, on ne trouve jamais de rabais neuf à moins de 10 % (souvent une carte de fidélité à prendre), ou profiter de la semaine des couches lavables (en avril me semble) qui fait des promo sur les packs. Quand on connait son modèle, les ventes privées peuvent être intéressantes 😉
    L’avantage aussi, c’est que changer une couche « juste pour 30 min / 1h » avant le bain, n’est plus « un gaspillage » ^^

    Et l’été, c’est quand même bien plus joli et mignon un bébé en CL 🙂

    Maintenant, avec le recul, je trouve que ça reste très efficace la 1ère année, passé 12-15 mois faut quand même changer plus fréquemment (que le traditionnel « 4h » grosso modo), et ça limite aussi côté fringues (les jeans slims, on oublie, d’ailleurs les jeans tout court aussi ^^ les collants passent mieux que les leggins – au niveau découpe, faut éviter tout ce qui serre aux cuisses – … ), bref, ça n’a pas non plus que des avantages 🙂

    (ne pas oublier d’investir dans le maillot de bain lavable, surtout si bébé nageur, là c’est hyper rentable et très très peu d’investissement ^^).

    Aimé par 1 personne

  11. Hello je viens de faire connaissance avec ton site que je trouve très intéressant. Merci pour les précieuses infos! 😊 nous on s’y est mis aux 4 mois de notre guismette (s’il existe un féminin à Guismo😜) , j’avais acheté des occases pendant ma grossesse mais pas eu tout de suite eu le courage de nous y mettre… ça demande de l’organisation pour que ça tourne. On a pris te1 totsbots qui ont facilement été acceptées à la crèche vu la facilité d’usage (« ça ressemble à un pampers en plus mimi ») …puis l’engrenage….le site de mamoulia comme toi… les manymonths…je viens d’acheter ma 1e lulu nature pour essayer et qui fait encore ses épreuves de prélavages pour meilleure absorsion… et ces shorties vont enfin servir! (Mais comment mets tu un pyj’ par dessus? Tu mets du MaM aussi la nuit?) Bref le monde des couches puis le monde de la laine…pour moi ce sont 2 univers que j’ai découvert récemment et je dois dire (mais chuuut c’est un secret) que je suis devenue addict petit à petit…

    Aimé par 1 personne

  12. Comme d’autres, ma puce est aux CL depuis ses 2 mois (je ne savais pas qu’il existait des CL pour nouveaux-nés), et j’ai testé beaucoup de marques / systèmes. J’avais récupéré de ma belle-sœur ses CL à scratch, qui avaient fait leur deux enfants. Expérience très intéressante : les scratches ne pouvaient plus se refermer pour les lessives, et me bousillaient tout ; alors que les pressions n’avaient pas bougé. Je me suis donc mise en quête de CL à pression, et après plusieurs essais, je suis ultra fana des Freetime, tellement pratiques (je n’ai pas accroché du tout aux poches).

    En revanche, je vais relire plus attentivement ton système pour la nuit, car j’ai essayé les sweet lili pour la nuit, et je n’ai pas été très convaincue, je trouve cela encore beaucoup trop gros pour ma puce de 4.5mois.

    D’ailleurs, j’ai retrouvé certaines phrases presque à l’identique de mon article écrit il y a plusieurs jours… mais évidemment, mon site plante 😦

    Aimé par 1 personne

  13. Wow… Ça a l’air TELLEMENT plus compliqué que ce que je fais ! Mon fils a des couches lavables depuis sa naissance, couche de type « pocket » avec un insert. Pour le rendre plus absorbantes, j’utilise souvent 2 inserts, et jamais de fuite.

    Niveau lavage, j’utilise aussi une feuille en bambou pour les selles, je jette ensuite dans un sac à sec et ça passe à la machine avec juste une dose de lessive écolo tous les 3 jours. C’est tout. Pas de lavage à la main, je fais pas tremper, rien de rien.

    Les couches lavables c’est le top, quand c’est pas une énorme corvée !

    Aimé par 1 personne

  14. Wow cet article déborde vraiment beaucoup de choses et il est super pour les personnes qui ne savent pas comment commencer en couches lavables. Super merci. 🙂 J’avoue il a l’air beaucoup plus compliqué que mon système quand même. Je voulais savoir si vous en avez entendu parler des langes pré-pliés? Je cherche en France mais j’en trouve pas… peut-être que vous en avez vu après tout vos recherches. 🙂 Merci!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s