Accueillir bébé·Maternage & Parentalité positive·VDM (Vie de Mum)

Chaises musicales 

Au salon, une maman donne la tétée a son tout petit bébé.

Dans la chambre, un papa raconte les histoires du soir a sa petite fille devenue grande.

Bébé est endormie au sein de maman, la petite fille demande sa maman pour s’endormir. Bébé glisse des bras de maman a ceux de papa, maman se glisse dans les draps avec sa petite fille.

La petite fille cherche longuement son sommeil, bébé cherche furieusement le sein. Maman essaye de s’esquiver furtivement, papa essaye de faire illusion patiemment. En vain.

Maman est de retour au salon, tous seins dehors. Elle donne le sein sur le canapé,  bien calée, elle donne le sein assise sur une fesse, elle donne le sein debout, en marchant, en bercant, en grignotant son diner.  Papa est de retour dans la chambre d’enfant, il négocie longuement. Il est allongé contre sa fille, il est blotti contre elle, il lui tourne le dos, il la serre dans ses bras, il est tout recroquevillé, il lui caresse les cheveux, il est assis par terre. 

Enfin le silence. Papa et maman suspendent leur valse, reprennent leur souffle. Le temps est compté. 

Maman est fatiguée. Bébé est déposée dans son berceau, maman vite se déshabille, vite se rafraîchit,  vite se met au lit. Bébé s’agite, à cette heure ci son berceau n’est pas son ami. Maman se relève, la prend dans ses bras, la confie à papa. 

Bébé est dans les bras de papa qui comate sur le canapé. Dans son lit, portes fermées, maman peut dormir un peu en paix… vite maman réveille toi, c’est l’heure de la tétée.

Papa s’endort, maman prend le relais. Tétée, couche, tétée. Assise, debout, allongée. Pleurs, grognement, agitation, yeux grands ouverts. Maman berce pour l’apaiser…

Trop tard. Dans la chambre a côté, la petite fille est réveillée. Elle se glisse entre papa qui somnole et maman qui berce. 

Bébé commence à fermer les yeux, la petite fille est tout a fait réveillée. Elle parle, elle crie, elle pleure. Papa ne somnole plus, maman s’éloigne.

Maman part au salon, s’endort sur le canapé, bébé calé dans ses bras par des oreillers. Un sursaut, une heure s’est écoulée. Bébé dans les bras, maman flotte jusqu’à sa chambre. La petite fille dort en travers du lit, papa déjà menace de tomber. Maman laisse tomber. 

Retour au salon. Maman s’installe de nouveau. Maman a froid. Abandon du salon.

Maman se glisse dans le lit vide et trop étroit de la petite fille, bébé toujours dans les bras. Un sursaut, papa est la. Bébé passe dans ses bras. Maman se déplie et rejoint son lit. La petite fille est vite blottie dans ses bras. Au salon, papa a allumé la télé.

C’est le matin, enfin je crois. Bébé accepte enfin d’être posée, dans son berceau contre maman qui dort enfin allongée. La petite fille a les pieds sur l’oreiller et la tête aux pieds. Papa se creuse une petite place par là.

Cest une nuit de parents. 

Tu sais où tu la commences mais jamais ou tu la finis. Ni avec qui. 

😉

Publicités

20 réflexions au sujet de « Chaises musicales  »

  1. Haaaaaa la la… Comment je suis de tout cœur avec toi. Ici bebe a 4 mois et le grand 21… Les chaises musicale, ça me connaît!!! Le glissement des bébés dans les bras de l’autre, les échanges. Après vient le moment du « non pas passer, mamaaaaaa!!!! Alors tu te retrouve avec les deux, un au sein, l’autre avec un livre, toi qui dort assise… Pu**** de période mais tellement dans l’amour… Que veux-tu, tête dans le guidon, on continue droit devant!

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour et félicitations pour ce magnifique accouchement !! Après la naissance du deuxième, nous avons mis 2 grand matelas au sol et nous avons pu de cette manière dormir à peu près sereinement. La plus grande, rassurée de pouvoir dormir avec nous et bébé allaité sans avoir à se lever… Bon courage.
    Marielle

    Aimé par 1 personne

  3. Galère galère !!! les nuits hachées avec la fatigue / l’épuisement c’est ce qui m’avait semblé le plus dur au premier… et il n’y avait pas d’aîné à gérer encore… Bon courage en attendant que ça s’améliore peu à peu !

    Aimé par 1 personne

  4. Bon courage en attendant que chacun trouve ses marques! Pas encore enceinte du deuxième et je me demande bien comment je pourrais gérer les deux en sachant que mon premier ne fait toujours pas de nuits complètes à 22 mois et ne veut que moi pour l’endormissement et pour les réveils (allaitement, tout ça tout ça…). Un lit simple adulte à la place du lit enfant pour pouvoir dormir correctement à côté de la plus grande? Ici c’est ce qu’on a pour notre loulou… Il dort dans un lit 90X200 sommier posé au sol depuis ses 12 mois comme ça je peux l’allaiter couchée la nuit et dormir avec lui ou retourner près du papa selon l’heure et mes envies!

    C’est le lit musical chez vous 😉

    Aimé par 1 personne

  5. J’allais dire que ça me rappelait des souvenirs mais en fait c’est toujours le cas même si c’est pas toutes les nuits…. Je flippe vraiment de l’arrivée du 3ème !
    Le Mantra à se répéter :Ça ne dure pas éternellement ! Bon courage en attendant….

    Aimé par 1 personne

  6. Félicitations encore, courage, et tendresse pour vous quatre 😉 On sent la fatigue, mais on sent aussi l’amour à travers ces lignes; comme si Papa Ours et toi viviez dans un nid à l’ambiance feutrée, intime, centrée sur vos deux petites. C’est plein d’amour.

    Aimé par 1 personne

  7. Je nous y retrouve complètement. Bébé a un mois et son grand frère 22 mois. Ça va un peu mieux, c plus difficile lors des pics de croissance lorsque bebe est tout le temps dans mes bras. Après quelques semaines, j’ai pu constate que le grand dort bien lorsque je l’endort, il ne se réveille pas la nuit. Mais l’arrivée de sin petit frère la beaucoup chamboule, il me réclame davantage. Parfois il va pleurer aussi lorsque bebe pleure pour que je le prenne. Difficile quand je suis seule avec les deux. Mais il m’arrive du coup d’en avoir un au sein et l’autre au biberon assis sur l’autre jambe. Le soir, je m’installe egalement avec les deux pour regarder les livres, on a un petit lit cabane au sol qui est bien pratique. Autrement on a également essaye l’endormissement tous les 4 dans notre lit et ensuite on remet l’aine dans son lit une fois bien endormi car il bouge bcp. Ceci fonctionne pas mal, et aussi expliquer, bcp parler à l’enfant et le rassurer sur notre amour. La je trouve qu’on trouve notre rythme après ça peut encore évoluer. Le sommeil des enfants varient tellement. Il faut se dire que c’est une étape à passer le temps que chacun trouve sa place . bon courage pour ces premiers mois mais vos puces sont bien entourées et accompagnée, cela va s’améliorer au fur et a mesure que le tps passe. Mais j’avoue que ce n’est pas facile d’accumuler de la fatigue car le sommeil n’est pas récupérateur.

    Aimé par 1 personne

  8. Ton descriptif m’a fait penser à un ballet, une chorégraphie que l’on tente de mettre en place!
    J’espère que vous trouverez rapidement vos repères. Ce n’est que le début mais j’imagine que ça doit être une rythme difficile à tenir. Cela me permet de m’imaginer ce qui nous attend dans 2 mois si tout va bien.
    Bon courage pour surmonter la fatigue. Ta sage-femme t’aurait-elle recommandé des compléments alimentaires/vitamines pour donner un coup de pouce ?

    Aimé par 1 personne

  9. C’est petit frère de presque 6 mois (grand frère a 2 ans et semi) cale au sein que je te lis… et souris bercée de nostalgie… 😉
    Pour bébé 2, puisque grand frère n’a passe ses premières nuit (plusieurs semaines, 2/3 mois) à ne dormir que contre nous, calé tant bien que mal pour le sécuriser avec des grands oreiller sur les côtés, j’ai investi bien avant sa naissance pour une écharpe tricot slen de Babylonia (version cool car le peau à peaux tient tellement chaud…) ou il a passé tous son temps jour et nuit les 3 premiers mois… cela m’a permis de dormir de belles plages horaires la nuit (même si c’était en position demi allongee calée avec de grands oreillers sous le dos). Franchement cette écharpe est magique, on y installe et ressort bébé à volonté dans devoir refaire le noeuds, et Papa peut l’utiliser sans problèmes aussi, et au moins le dodo en peaux à peaux sensibles fait en toute sécurité. .. puis quand il a été prêt bébé à commencé à s’endormir à mes côtés et petit à petit dans son lit, ou il fait maintenant ses « nuits » entrecoupée. … de pause lait….

    En tous les cas bon courage, heureusement nos papas sont géniaux. … et puis comme je te le disais au début et sera quand même avec nostalgie que nous repenserons à ces moments même s’ils étaient difficiles. .. même si parfois tiraillée entre les deux amours, leur papa, le quotidien à gérer, j’ai cru devenir folle de fatigue. .. de désespoir. … cette période magique et pourtant si dure ne perdure pas… savoure. …😊

    Aimé par 1 personne

  10. Plein de force pour vous, surtout pour toi, pour gérer et apprécier cette période si particulière…
    J’avoue que pour le moment, je n’en ai pas encore la nostalgie, j’ai l’impression de tout juste en sortir enfin (mon petit a 1 an et commence juste à faire de vraies nuits, genre 19h-5h et il y a eu bc de fatigue et qqes moments difficiles avec la grande qui a 3 ans maintenant), mais c’est une période unique, quand même !!
    Écharpe, portage, ça permet effectivement de se libérer les bras, et réapprendre à vivre avec un petit être collé à soi quasi 24/24.. Moi, les observer pendant la tétée, ça me faisait fondre et oublier (temporairement) la fatigue et le ras-le-bol !
    Et par ailleurs, je me demande qui a inventé l’expression « dormir comme un bébé » ??! Sûrement qqn qui n’avait pas d’enfant, ou bien alors un sourd….. 😉
    Au plaisir de te lire bientôt !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui l’expression dormir comme un bébé ne correspond pas du tout à la réalité. Chez nous c’était sommeil très léger et micro-siestes dans la journée. Plus réveils la nuit. Maintenant à 2ans 1/2, le sommeil est plus lourd. Je peux la déplacer sans la réveiller en pleine nuit. En revanche à partir de 5h du matin, son sommeil est à nouveau léger et le parquet ancien qui craque ne pardonne pas! J’essaye de marcher le plus doucement possible mais rien à faire, elle m’entend (ou me guette!).

      Aimé par 1 personne

      1. Je connais ça… Quand le froissement des draps lorsqu’on essaye de s’éclipser discrètement suffit à éveiller le radar de notre loulou (vers 6 mois) ou encore quand une tentative de déplacement vers son matelas au sol échoue lamentablement et termine la sieste qui n’avait commencé que 20 minutes plus tôt malgré une proposition de sein (22 mois)

        J'aime

      2. très vrai, hihi, ou quand tu as l’outrecuidance d’aller jeter un œil pour voir si ça dort, même sans bruit, et là, paf, ouverture immédiate et totale des yeux du rejeton… ils sont forts quand même !!!

        Aimé par 1 personne

  11. Pffff! C’est tellement pareil à la maison ! Bébé 3 est arrivé il y a 10 jours et il n’y a que le plus grand (9ans) qui ne joue pas aux « chaises musicales »… Qu’est ce que je me sens apaisée en lisant tout cela !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s