Etre mère... et tout le reste !

Accepter

Accepter.
C’est ma leçon de ces dernières années.
Bientôt 30 années passées dans ma tête un peu torturée.
30 ans pour apprendre à accepter.
Accepter que ma vie ne ressemble pas à ce que je prévoyais.
Et que c’est moi qui ai choisi de mettre le plan de côté.
Ce n’est pas tant que la vie s’en fout de mes projets,
Dans l’ensemble elle a bien coopéré.
C’était bien, parfois.
Ma vie sur des rails, rassurants.
C’était épuisant, souvent.
Cette lutte à l’intérieur de moi.
Accepter de laisser mes certitudes se faire chambouler.
Que mes murs n’aient pas fait un bruit quand ils se sont effondrés.
Qu’allumer la lumière donne à ma vie un côté plus sombre.
Accepter de regarder certaines vérités en face,
Sur moi, sur lui, sur nous,
Et maintenant ?
Et merde.
Accepter de sauter dans le vide et de me faire confiance,
Que les meilleures choses arrivent quand je me laisse guider,
Quand j’écoute ce qui à l’intérieur amène du doux silence,
Et quand enfin j’arrête de lutter.
Accepter de ne pas savoir exactement où je vais,
Que l’important c’est le chemin et pas l’arrivée.
Accepter de ressentir ce que je ressens,
De la façon dont je le ressens,
De croire ce en quoi je crois.
De vouloir ce que je veux,
Même si ça semble beaucoup,
Ou pas assez.
D’être qui je suis simplement.
Accepter d’avoir poussé de l’intérieur,
Jusqu’à me cogner aux limites de ma case,
La fille-modèle, épouse-modèle,
Je ne veux plus qu’on me modèle,
Accepter que j’ai accepté d’avoir mal
Que j’ai fait comme si c’était normal,
Accepter aussi ce qui était bien,
Et accepter que ça ne me suffit plus.
Accepter que ce qui a été ne soit plus,
Que j’ai le droit de changer.
Que ce que j’ai donné n’était pas du,
Que mes limites se soient déplacées,
Accepter a mon tour d’avoir blessé,
Demander pardon et accepter de ne pas être pardonnée,
Et quand même me pardonner.
Accepter qu’il n’y a pas de choix sans prise de responsabilités,
Et que c’est envers moi que j’ai un devoir de loyauté.
Accepter que je ne peux pas tout savoir avoir d’apprendre,
Et que certaines leçons s’apprennent dans la douleur.
Accepter de ne pas tout comprendre,
Pourquoi, comment, et si ?
Accepter qu’avant, c’était trop tôt,
Plus tard, c’était trop faux,
Accepter d’avoir mal sans me rendre,
Apprendre à m’aimer avec mes erreurs.
Accepter d’être humainement imparfaite,
Parfaitement humaine.
Accepter que si tout n’est pas parfait, tout n’est pas gâché.
Que parfait n’est rien, si ce n’est des chaines aux mains.
Accepter que je ne suis pas responsable de ce qu’ils ressentent,
Ni de ce qu’ils font de ce que je donne.
Accepter que mon image lisse soit piétinée,
Et que la version froissée ne soit pas plus proche de la vérité,
Accepter de ne pas me débattre
Que me battre pour moi,
C’est accepter qu’on se trompe sur moi.
Accepter de ne pas vous offrir la vie de famille Ricorée,
J’avais pourtant tout bien orchestré,
A trop m’accrocher à une image, je l’ai écorchée.
J’aurai tellement voulu que rien ne vienne vous blesser.
Accepter d’avoir échoué.
Sans penser que j’ai tout raté.
Accepter qu’un jour vous me le reprochiez,
Votre colère et votre peine trouveront toujours refuge contre moi,
Meme si soudain vous êtes contre moi,
Peu importe les montagnes que cela provoque en moi,
Accepter que mon mieux ne sera parfois pas assez.
Que de votre vie je n’ai pas l’entière responsabilité.
Accepter que ce n’est pas la fin, ni le début,
C’est seulement la vie qui continue.
J’ai choisi de divorcer.
Et j’ai mis du temps à l’accepter.
A accepter d’accepter.
On aurait pu prévenir l’avenir rien qu’aux silences dans nos sourires mais on n’a rien entendu. 
Nous qui allions tout juste avoir l’air, il est temps d’éteindre la lumière.
634061468206

54 réflexions au sujet de « Accepter »

  1. tes articles m’ont toujours touché.Ils ont toujours résonné en moi. j’ai souvent eu l’impression de « grandir » en même temps que toi.
    Là je suis plus qu’émue. les larmes coulent….  » accepter d’avoir échoué sans penser que j’ai tout rater ». Merci pour tes mots

    Aimé par 1 personne

  2. C’est la première fois que je t’écris mais j’ai découvert ton blog depuis que je suis maman, il y a 2,5 ans, et je lis chacun de tes écrits avec beaucoup de plaisir et d’émotions. Tu as fait un choix très difficile à faire et tu ne peux qu’être fière de toi pour cela, c’est extrêmement honnête pour toi, ta famille et très courageux de ta part. Quand cette décision vient s’imposer à toi de toute façon tu n’as d’autre choix… que celui de l’acceptation en effet. Je sais de quoi je parle. Dès que j’ai lu tes premières lignes j’ai compris immédiatement l’objet de cet écrit. Je voulais juste te dire qu’en effet la vie va continuer, différemment certes, mais avec toujours son lot de belles choses à venir. Bon courage pour cette épreuve douloureuse. Audrey

    Aimé par 2 personnes

  3. Mon ventre s’est noué au fur et à mesure de la lecture, j’ai vite deviné vos choix. Bravo pour votre courage et le respect de vous-même ! Je vous souhaite le plus doux des cheminement.

    Aimé par 1 personne

  4. C’est une demi-surprise, certains de tes textes nous avaient mis sur la voie depuis quelque temps. Tout comme ton silence des derniers mois. Que c’est dur comme épreuve. Mais je suis sûre que tu sauras à la fois le dire, l’expliquer à tes filles et les entourer comme il le faudra, aujourd’hui comme demain. Courage dans tout ce que demain vous réserve. Des pensées de réconfort et de soutien… Il est toujours aussi plaisant de te lire, même quand les temps sont sombres.

    Aimé par 1 personne

  5. Je suis triste de lire ce merveilleux texte…la vie continue malgré les choix que l’on fait et chacun va trouver sa place. 1 an et demi que je suis séparée, je ne me suis pas sentie aussi vivante depuis bien longtemps et pourtant mon coeur se serre quand je prends ma fille de bientôt 5 ans à rêver de papa et maman ensemble…je m’en veux de lui faire vivre ça mais je m’en voudrais encore davantage de ne pas avoir franchi le pas. Je vous souhaite force et courage pour passer cette épreuve qui vous offrira de nouveaux lendemains

    Aimé par 1 personne

  6. Je t’ai déjà écrit il y a longtemps pour te dire à quel point j’aimais te lire mais surtout à quel point nos vie étaient étrangement semblables jusque dans d’infimes détails… c’en est troublant…
    Et bien encore une fois c’est le cas… je traverse la même tempête que toi et tes mots, mon cœur aurait pu les écrire si j’avais eu ta plume… merci merci merci…

    Aimé par 1 personne

  7. Ça fait aussi qqs années que je lis avec plaisir ton cheminement et que nous grandissons ensemble en tant que Mamans et Femme…
    Mon coeur se sert en lisant ton article et le dénouement que j’imagine déchirant 😟 Je t’envoie tous mes vœux de courage et de bienveillance pour cette période difficile, c’est sûrement le bon choix si tu en es arrivée là…
    Plein de difficultés et divorces en ce moment dans mon entourage, que c’est difficile la vie de couple surtout avec des jeunes enfants…

    Grosses bises Mme Happynaiss tu le mérites ce (futur) bonheur

    Aimé par 1 personne

  8. Oh, Maman Poule ! Je t’envoie toute mon affection à toi qui, bien qu’inconnue, est un peu ma grande soeur ès maternité et qui m’as tant apporté depuis les débuts de ton blog. Prends soin de toi !

    Aimé par 1 personne

  9. 3 ans que je suis ardemment ton blog. Je suis triste d’apprendre cette nouvelle. Nos chemins sont liés, j’ai beaucoup de mal à supporter mon conjoint depuis 2 ans, je suis dans la bienveillance et le respect et lui pas du tout…Beaucoup beaucoup de courage à toi, ca risque d’être difficile cette année avec les filles, tu leur en a parlé? Ca doit être tellement dur d’aborder ce sujet avec des enfants. Je t’embrasse et t’envoie de gros câlins. Marion

    Aimé par 1 personne

  10. Comme Audrey, dès les premières lignes tes mots ont fait écho.
    Merci de partager cela, bravo de te choisir et de choisir d’exister telle que tu es.
    Plein de courage et de lumière dans la tempête

    Aimé par 1 personne

  11. Que de mots…. j’espère que vous réussirez à trouver l’apaisement pour vous et pour elles.
    Je n’imagine pas la force qu’il faut rassembler pour tout faire voler.
    Courage à lui aussi…

    Aimé par 1 personne

  12. À te lire, je m’en doutais…
    J’admire ta capacité à prendre une telle décision, et je te souhaite beaucoup de bonheur sur ce nouveau chemin.
    Bon courage, cela ne doit pas être facile et c’est rien de le dire.

    Aimé par 1 personne

  13. Votre poste m’a bouleversé. D’abord, parce que je vous suis depuis longtemps et que vous m’avez beaucoup apporté. Ensuite, parce que vous exprimez si bien les choses. Vous avez un sacré talent d’écriture, vous sonnez si juste. Contente de vous revoir par ici, et meilleures pensées pour cette épreuve que vous traversez, à l’aube d’une nouvelle décennie.

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends. J’ai un regard un peu amer sur cet article mais j’essayerai d’y revenir, même si ce n’est pas évident car cette histoire n’est pas que la mienne. Courage à toi ❤

      J'aime

  14. Merci de poser avec tant de justesse des mots sur une situation difficile. Un texte parfaitement écrit.. Je te suis depuis plusieurs années et je suis surprise à chaque fois de voir que nous vivons des choses similaires… Cela se vérifie encore aujourd’hui. J’ai fait le choix de quitter mon mari à la fin de l’été, avec lequel j’ai 2 jeunes enfants de 2 et 5 ans (nous vivons sur Nancy ;-)).
    Effectivement c’est un choix très difficile à faire, très souvent mal compris de l’entourage. Mais il est important d’écouter sa petite voix intérieure pour espérer trouver un jour notre bonheur.
    Pour ma part, même si le quotidien n’est pas toujours facile, et la culpabilité toujours très présente, à aucun moment je n’ai regretté mon choix. Le meilleur est devant nous. Plein de courage

    J'aime

  15. Je suis tombé par hasard sur ton site il y a près de 3 ans, j’étais alors enceinte et pleine de questions. Tes articles m’ont toujours fait un bien fou et chaque semaine je viens y faire un tour pour apprendre et apaiser un peu mon esprit torturé… Cela faisait quelques semaines que j’attendais tes mots. Pour la 1ère fois je me décide à laisser un commentaire… car cette fois-ci c’est peut-être toi qui a besoin de lire des mots pour apaiser ton esprit 😦 Quelle décision difficile tu as prise, cela montre encore une fois à quel point tu es courageuse et à quel point tu es prête à tout pour tes filles. Quel que soit l’issu de tout ça ne regrette jamais rien ! Je te souhaite énormément de courage pour surmonter cette épreuve, mais surtout, je te souhaite de trouver le bonheur, le vrai 🙂

    Aimé par 1 personne

  16. Chère maman-poule,
    J’ai moi aussi envie de te laisser un p’tit message d’amour et de soutien, t’exprimer ma gratitude car tu m’accompagnes aussi depuis mes débuts de maman et ô combien je suis toujours touchée, bluffée par ton authenticité et ta lucidité (sans parler de tes incroyables talents d’écriture ! !), ta conscience rayonnante et grandissante qui nous permet à nous aussi, lectrices (et lecteurs…) de grandir à tes côtés, de nous regarder avec la même honnêteté. Quel précieux partage, quel cheminement !
    Mille mercis pour tout ça, mère-veilleuse maman-poule !

    Aimé par 1 personne

  17. A chaque fois que tu ecris, je passe des rires au larmes, bien souvent des larmes de joie, mais là tes mots me bouleversent. Tu es une personne qui a des valeurs qui lui tiennent à coeur et qui a beaucoup fait pour elever tes filles avec ces valeurs. Tu es pour moi une source d inspiration, et d admiration. J ai envie de croire qu on peut elever nos enfants avec beaucoup de presence sans empieter sur la vie de couple. Pas facile. Mais la perfection n hexiste pas et tant mieux, quelle modele serions nous pour nos enfants.
    Je voudrai que t ai envers toi beaucoup de tendresse et de douceur. Accepter est un pas mais il est si facile d etre dur avec soi même. Tu as fait les choses avec l objectif de faire pour le mieux et pas d en arriver à la séparation. Ne l oublies surtout pas dans les moments difficiles, tu as tjs fait de ton mieux pour le bien être de tes filles. Je pense bien fort à toi, à tes enfants❤❤❤. Bon courage l’univers réserve tant de belles choses lorsqu on est pret.

    Aimé par 1 personne

  18. Bonjour je suis tes posts depuis 3 ans maintenant (l’âge de mon fils). tellement de choses similaires… et encore là… !
    Tu as le courage si on peut dire d’aller au bout de tes ressentis. je suis admirative. tes écris m’ont appris, rassurée dans la vie de tous les jours avec des enfants, quand souvent certains te déstabilisent quand tu fais un choix pensant être le bon.
    je vous souhaite beaucoup de courage et de trouver votre équilibre. Affectueusement.

    Aimé par 1 personne

  19. A la fin de cette lecture j’ai eu envie de te prendre dans mes bras. J’espère que tu as du soutien autour de toi (famille, amis) et que ces personnes ne te jugent pas. Je te souhaite de trouver apaisement et épanouissement dans cette nouvelle vie.

    Aimé par 1 personne

  20. Chère maman poule,
    cela fait un an que tu m’as fait rire et m’a rassurée pour la première fois, quand j’ai lu ton article sur le sommeil des bébés, alors que je désespérais des nuits de mon nouveau né. Tu as changé ma vie, rien de moins, en changeant mon regard sur la parentalité, et tu as certainement sauvé ma fille de beaucoup de violences ordinaires.
    MERCI pour elle. Je suis fière de constater qu’elle ressemble beaucoup à ta Fusée d’amour.
    Tu es une personne extraordinaire, qui m’inspire au quotidien, et j’ai le cœur serré en lisant ton dernier article.
    Merci de faire ce que tu fais, merci d’être qui tu es, merci, mille fois merci. Je te souhaite le meilleur pour tes filles et toi.

    Aimé par 1 personne

  21. Chère Maman Poule,

    J’ai découvert ton blog, enceinte, hyper-hemesis gravita-schtroumpf, expatriée littéralement au bout du monde.
    Tu m’as guidée, comme un phare, aidée, à découvrir quelle maman je voulais être comparée à la maman que je pensais être et le tout mis en relation à la maman que je suis.
    Tu m’as prise par la main, tu as écris que l’espoir tue et que c’est normal.

    Je ne me suis plus sentie extra-terrestre au milieu de toutes ces femmes qui semblent tout vivre posément alors que moi, je mène ma vie à la barre d’un trois-mât qui passe de tempêtes en ouragan et rarement en eaux paisibles, émotions, changements, routines, ménage, … souvent ça déborde et le naufrage semble proche mais la normalisation, la validation de mes émotions que j’ai trouvées à travers tes maux me font tenir bon.
    Je vais essayer ici, de t’offrir un petit retour à tes mots, pour essayer qu’un petit rai de lumière puisse venir percer la grisaille et peut-être, offrir une accalmie.

    Je ne suis pas divorcée, mais mes parents le sont.

    Ma mère a choisi de divorcer. C’était la meilleure décision qu’elle ait pu prendre pour mes deux soeurs et moi.
    Je ne comprends que maintenant la force, l’abnégation et le courage qu’une telle décision demande.
    Son divorce a permis à ses enfants de s’épanouir, à elle de s’ouvrir et nous as aussi offert le luxe d’apprendre que lorsque les éléments de notre vie ne nous conviennent pas, nous sommes en droit de changer.
    Rien n’est immuable.

    C’est une des plus belle leçon de vie, d’apprendre qu’on doit se faire passer en premier. D’apprendre qu’on se doit d’essayer d’être heureuse

    Tu as raison d’écouter tes raisons, de suivre ton âme où elle t’emportera et de montrer à tes filles que savoir ce qu’on veut, ce qu’on vaut et que les revendiquer font partie des choses normales.

    Courage dans ce cheminement pas toujours évident, courage dans ces pèlerinages d’acceptations et d’apprentissages et je te souhaite tout le succès du monde dans ta quête de liberté.

    Avec tendresse, à toi et à tes filles.

    Aimé par 2 personnes

  22. Chère Maman Poule, tout mon soutien en ce moment de transition, de renouveau, pas facile mais tout ira bien, pour Mademoiselle Carrousel et pour la Fusée aussi. Merci pour tes mots qui savent faire du bien, grandir et prendre force.

    Aimé par 1 personne

  23. Cela fait un moment que j’ai découvert ton blog, et tes articles qui m’ont, tour à tour, émue, ouvert les yeux, rassurée, sur la parentalité bienveillante, le couple. Je n’étais pas venue depuis un petit bout de temps, et je tombe aujourd’hui sur cet article… Comme je me retrouve, sur beaucoup de points… pour moi c’était il y a un an, et « accepter » a été l’un des meilleurs conseils que l’on ma donné à cette époque. Je t’espère bienveillante envers toi-même, prendre cette décision et écrire cet article tellement vrai, tellement toi, montrent un immense courage. Du courage, il en faut pour traverser cette tempête, mais après la tempête vient le beau temps… Je t’envoie mes pensées les plus tendres. Prends soin de toi, de tes filles…

    Aimé par 1 personne

  24. Cela fait un moment que j’ai découvert ton blog, et tes articles qui m’ont, tour à tour, émue, ouvert les yeux, rassurée, sur la parentalité bienveillante, le couple. Je n’étais pas venue depuis un petit bout de temps, et je tombe aujourd’hui sur cet article… Comme je me retrouve, sur beaucoup de points… pour moi c’était il y a un an, et « accepter » a été l’un des meilleurs conseils que l’on ma donné à cette époque. Je t’espère bienveillante envers toi-même, prendre cette décision et écrire cet article tellement vrai, tellement toi, montrent un immense courage. Du courage, il en faut pour traverser cette tempête, mais après la tempête vient le beau temps… Je t’envoie mes pensées les plus tendres. Prends soin de toi, de tes filles…

    Aimé par 1 personne

  25. Je découvre cet article seulement aujourd’hui, par le biais de l’article « Grandir », et il résonne tellement en moi que j’en ai les larmes aux yeux. Après 10 ans de vie commune, j’ai quitté mon mari il y a un mois.
    J’ai accepté d’avoir échoué mais de ne pas avoir tout raté, ça c’est bon. Mais ça reste quand même difficile à digérer. J’espère pouvoir avancer petit pas par petit pas.
    J’ai beau être sûre de ma décision, elle n’en reste pas moins difficile 😦

    Aimé par 1 personne

  26. J’ai découvert ton blog il y a plusieurs mois déjà, par le biais d’un article sur le sommeil, et puis j’ai dévoré tes articles les uns après les autres, me demandant souvent comment tu pouvais décrire si bien ce que je ressentais au fond de moi. Cet article a particulièrement résonné aussi quand je l’ai lu il y a plusieurs semaines, ayant aussi divorcé il y a maintenant 7 ans avec 2 enfants de 4 ans. Ça m’a beaucoup fait réfléchir, et les mots que tu as posé m’ont permis d’avancer encore dans la compréhension de ce que j’ai vécu moi-même, « fille modèle, épouse modèle, marre qu’on me modèle « … je pense que je n’ai pas grandi en ayant la possibilité de découvrir qui j’étais vraiment, j’ai donc essayé d’être et de faire comme tout le monde, un bon métier, une belle maison, un bon mari… puis j’ai eu mes enfants et j’ai découvert une partie de moi, la mère maternante alors que je n’avais aucun exemple de ça autour de moi, c’était juste mes tripes qui parlaient, pas possible de faire autrement, puis je me suis petit à petit découverte, et ça ne collait plus avec ma vie, mon mari, mon boulot… j’ai tout changé en même temps, vers 30 ans.
    Aujourd’hui j’essaie de laisser mes enfants grandir en leur laissant faire leurs choix, leurs expériences, pour qu’ils découvrent qui ils sont vraiment et qu’ils sachent choisir ce dont ils ont besoin, plus tard poir leur couple, leur métier, etc… et ce n’est pas facile !! On a tellement envie de les guider pour faire les choix qu’on pense bon.
    Voilà, je pourrais en parler encore des heures de toutes les choses qui se chamboulent dans ma tête, mais je te remercie de m’aider à me comprendre chaque fois un peu mieux avec tes jolis textes.
    Je te souhaite plein de courage dans cette épreuve que tu vis, ça ira de mieux en mieux 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s