VDM (Vie de Mum)

C’est grave docteur ?

Il y a deux semaines, Bébé Carrousel a été malade pour la première fois. Alors que je devais partir le lendemain à la première heure pour 2 jours et 1 nuit à l’occasion d’un mariage lointain (notre première séparation) et qu’en 5 mois elle n’a pas développé ne serait-ce qu’un rhume, Bébé Carrousel a choisi la veille de mon départ, un dimanche, à 18h, pour se mettre à vomir toutes les 5 minutes. Cette petite fille sait ménager son effet…

J’ai été d’une nullité sans pareille dans mes réactions : je paniquais totalement car j’avais l’impression qu’elle s’étouffait, je n’arrivais même pas à la regarder, je tremblais et je pleurais de la voir ainsi. Maitrise toi enfin tu vois pas que tu lui communiques ton angoisse! Heureusement que Papa Ours était là, qu’il a pris Bébé Carrousel en charge, pour la rassurer et lui parler doucement pendant qu’elle vomissait et gémissait, qu’il a gardé son calme.

J’ai eu une pensée pour les parents d’enfants malades, qui doivent supporter cela et bien pire à longueur de temps, qui doivent se contenir, garder le sourire. J’ai eu une pensée pour une de mes amies (qui je pense, se reconnaitra) qui réagit souvent de façon excessive et plus encore quand il s’agit de SON FILS, qui avait totalement paniqué à la vue d’une tache sur son crâne, imaginant qu’il se faisait battre par sa nounou, là où il s’agissait d’une tâche de chocolat… Oh comme je te comprends mieux maintenant ! Et comme j’admire ton calme la dernière fois que ton lardon s’est mis une branche dans l’œil. Tu es ma nouvelle déesse, apprend moi à contrôler ma panique de maman louve !

J’ai au moins réussi à prendre la logistique en main : coordonnées du SAMI, petit sac, pleins de bavoirs et de langes pour vomir, carnet de santé, allez on y va VITE.

Le diagnostique tombe : une gastro OU une intolérance au lait en poudre qui lui avait été donné un peu plus tôt dans la journée, en prévision de mon départ, car je n’avais pas réussi à tirer suffisamment de lait pour autant de temps. Dans les deux cas, le meilleur remède : lui donner le sein. Dans les deux cas, il était inenvisageable pour moi de partir dans ces conditions : soit laisser mon bébé malade (et on sait que les gastro peuvent vite être graves chez les bébés), soit sans moyen correct de la nourrir.

Je suis donc restée.

Et elle n’a plus eu aucun symptôme.

Alors était-ce le lait ? Il faut que l’on retente l’expérience pour le confirmer. Je dois avouer que la perspective d’être à nouveau confrontée à la douleur de mon bébé vomissant pendant deux heures freine légèrement mon envie de savoir si elle tolère le lait en poudre.

Mais une partie de moi, la partie de moi que je ne connaissais pas avant d’être maman, la partie de moi instinctive, animale et un peu irraisonnée, pense que peut-être, Bébé Carrousel n’était pas prête pour une si longue séparation. Et moi non plus, d’ailleurs. Les 3 feuilles A4 couvertes d’instructions qui trônaient sur le buffet à l’attention de Papa Ours (rince bien le biberon tout de suite après la tétée sinon il faut le stériliser!) et de conseils (si elle se réveille en pleurant et chignant, c’est généralement qu’elle est encore fatiguée et qu’elle va se rendormir si tu la berces.. Mais si elle te sourit ou agite ses bras, c’est qu’elle est tout à fait réveillée. Et n’oublies pas quand tu la poses dans son lit, si elle agite sa tête vers la droite en gardant les yeux fermés, c’est qu’elle veut sa tétine) illustrent ma sérénité.

D’ailleurs, Bébé Carrousel a cessé de vomir dans le cabinet du médecin, lorsque j’ai dit que je ne partirai pas.

J’aime penser que nous avons tissé un lien suffisamment fort et puissant pour qu’elle se soit sentie en confiance pour me montrer qu’elle n’était pas prête et qu’elle ait trouvé une façon radicale de me le dire. C’est vrai, elle aurait fait la même chose la veille, j’aurais eu le temps de voir qu’il n’y avait pas d’autres symptômes, le temps de tester à nouveau le lait… Et je serai partie! J’ai repensé aux remarques que me fait souvent Pauline, l’instructrice en massage pour bébé qui vient à la maison : c’est incroyable tout ce que votre bébé vous dit ! Elle vous parle tout le temps, on sent qu’elle sait qu’elle sera écoutée. Je me suis raccrochée à cela, je me suis dit que même si finalement elle allait bien et que j’aurais pu partir, si nous n’étions pas prêtes, rester avec elle était la meilleure chose à faire…

(En même temps, j’ai loupé un chouette mariage et j’ai foutu en l’air le plan de table de la mariée à la dernière minute, il faut bien que ça vaille le coup. Encore toutes mes excuses à la magnifique Bridezella et à son groom).

En lien avec cette histoire, très vite je reviens vous parler de ma pédiatre… Attention, ça va saigner !!

Advertisements

2 réflexions au sujet de « C’est grave docteur ? »

  1. Je préfère te savoir près de ta pitchoune rassurée plutôt qu’inquiète et coupable à mon mariage ! En bridezilla super-organisée, ça a de toute façon été un jeu d’enfant de modifier la table (j’ai demandé au traiteur d’enlevé ton nom et couvert, ça va pas trop compliqué 😀 )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s